Le Core RH : parent pauvre de l’expérience collaborateur… place au changement !

La crise du Covid-19 a mis en lumière la façon dont les entreprises fonctionnent et leur capacité à évoluer rapidement. Dans beaucoup d’organisations, en ce qu’elles ont pu tester « grandeur nature » la façon dont il peut se vivre au quotidien bien qu’elles y soient initialement réticentes, le télétravail – au moins partiel – sera le grand gagnant de ce terrible épisode. Côté métiers, la crise a aussi permis de placer sur le devant de la scène des professions essentielles dans nos sociétés modernes et malheureusement peu valorisées : soignants, transporteurs, agriculteurs, hôtes.ss.es de caisses… mais aussi certaines missions des Ressources Humaines, à savoir le « Core RH », c’est-à-dire de l’ensemble de l’activité administrative de la fonction RH. Élément central à l’expérience collaborateur, cette activité doit, elle aussi, être revalorisée.

Le Core RH, un métier transactionnel à revaloriser…

Paie, gestion administrative, gestion de la rémunération et des avantages sociaux… lorsque l’on fait référence au Core RH, on parle souvent des tâches transactionnelles derrière ces métiers pour les opposer aux tâches plus « nobles » et stratégiques des Responsables RH ou HRBP, ou encore des responsables de la gestion des talents. Pour beaucoup de professionnels des RH, il est primordial de réduire la charge administrative et de chercher autant que faire se peut à automatiser un certain nombre de tâches manuelles. Et c’est une bonne chose. Permettre à chaque RH de trouver plus d’intérêt et de sens dans son travail en réduisant le poids administratif est louable. Se faisant, il ne faut pas oublier l’importance de ces activités. 

Prenons l’exemple de la paie. Bien souvent nous considérons comme normal le fait d’être payé tous les mois, tout comme le fait que la somme versée sur notre compte bancaire soit correcte. Mais la paie ne va pas de soi. Métier de contrôle et d’expertise, la paie nécessite un niveau de qualité très élevée. Dans un pays comme la France, la paie est même un véritable travail d’artiste tant la complexité de notre système ne cesse d’augmenter. Il en est de même pour la gestion administrative : si les opérations RH ne sont pas efficaces et que cela vient retarder la date de départ d’un contrat de travail, l’impact pour les managers est évident. Enfin, pour les salariés aussi, c’est un élément essentiel. La gestion des absences est ici un bon exemple. Celle-ci peut être source de stress, notamment pour les salariés en arrêt de travail. Ne pas les bombarder de processus administratifs lourds et complexes lors d’épisodes compliqués de leur vie aura un impact positif sur eux et leur rapport à l’entreprise.

… pour orienter les efforts de l’entreprise vers la notion de service

La situation du Core RH est aujourd’hui problématique. En effet, ces activités sont perçues comme ayant une influence négative : leur dysfonctionnement nuit à l’expérience collaborateur et leur bonne marche est considérée comme allant de soi, ce qui est rarement le cas. Ainsi, quand l’on interroge les responsables RH sur leurs activités prioritairement concernées par le sujet de l’expérience collaborateur, la paie et l’administration du personnel arrivent bons derniers. C’est extrêmement surprenant de constater que les professionnels des RH décèlent si peu le potentiel de ces sujets en termes d’expérience collaborateur, alors que bien souvent ce sont ces mêmes départements qui sont le plus régulièrement au contact et au service des managers et des collaborateurs. Permettre aux salariés de trouver facilement la réponse à leurs questions sur les problématiques RH ou de faire des demandes diverses aux services RH en toute facilité et en toute transparence, accélérer les processus de validation et de signature en interne pour délivrer un meilleur service RH à tous… voilà autant de sujets qui, bien qu’administratifs, ont pourtant un impact fort sur la vie quotidienne des salariés. 

Si le sujet gagne petit à petit en importance et devient stratégique pour de plus en plus d’entreprises, ce qui va dans le bon sens, il faut cependant aujourd’hui aller plus loin et recentrer les efforts des entreprises sur la notion même de service. Les RH sont garants de la culture et de la performance humaine des organisations, mais ils ont aussi un impact direct sur la vie des salariés en leur apportant un service de qualité, rapide et moderne au quotidien. La fonction RH moderne est une fonction qui saura tout à la fois revaloriser les métiers administratifs et transactionnels et leur redonner leurs lettres de noblesse, et ce en prenant le virage du digital et de la technologie au service des salariés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.