Recruter vite, bien et à distance : le nouvel enjeu RH imposé par la Covid-19

L’année 2020 aura été sans précédent tant par son impact sur l’économie que sur le fonctionnement des entreprises. Ces dernières ont été mises à rude épreuve et ont dû s’adapter, parfois dans des temps très courts, à l’enchainement des annonces et des mesures sanitaires.

Ainsi, un des rôles des RH exacerbé par la crise de la COVID-19 est le recrutement : il leur faut désormais savoir recruter vite bien et à distance.

  • Une reprise d’activité rapide … mais des missions plus courtes

La reprise d’activité post-confinement juste avant l’été a été rapide. C’est en tout cas ce que laisse penser l’évolution des chiffres de l’intérim et du nombre d’offres d’emploi publiées : ces deux indicateurs étaient quasi à la normale plusieurs semaines après l’annonce du premier déconfinement (sources : PIXID et DARES).

Mais cette reprise s’est faite dans un contexte toujours incertain. Les entreprises, prudentes, ont privilégié les CDD aux CDI (source : DARES) et ont réduit la durée des missions intérim : de 18 jours en période pré-crise sanitaire, la durée moyenne des missions intérim a chuté à 12 jours lors des semaines post-confinement (source : PIXID).

Tout cela conduit mécaniquement à une hausse du nombre de recrutements avec une charge administrative plus grande pour les RH (recherche et sélection de candidats, gestion administrative de l’onboarding).

  • S’adapter à l’enchainement des confinements et déconfinements

Pendant les périodes de confinement, certains métiers, dans la grande distribution, l’agroalimentaire ou encore le médical, sont devenus clés et ont dû être renforcés pour garantir l’activité malgré le contexte de crise.

Les métiers opérationnels ont été particulièrement plébiscités durant cette période, soulignant leur caractère essentiel et occasionnant des risques de pénurie de main d’œuvre. Ainsi, pendant le 1er confinement, 40 % des candidats de niveau maximum Bac ayant postulé à une offre d’emploi ont reçu une proposition d’embauche. Sur la même période, seuls 10% des candidats de niveau minimum Bac+3 ayant postulé avaient quant à eux reçu une proposition (source Cleverconnect).

 Ainsi, les entreprises des secteurs dits essentiels ont dû assurer des recrutements rapides, pour répondre à la charge de travail, et à distance, afin de respecter les règles sanitaires, pour mettre à disposition des ressources directement sur site et sans avoir la possibilité de la rencontrer.

Mais certaines sociétés se sont retrouvées, au cœur de la pandémie, dans des situations très délicates avec des équipes RH et des candidats forcés de se déplacer pour récupérer et signer les contrats de travail en temps et en heure. La mise en place en amont d’une solution d’édition et de signature en ligne de ces documents aurait permis un gain de temps, une sécurisation légale (notamment sur le délai de mise à disposition des contrats de travail) et, dans ce cas, la protection de la santé des équipes et des candidats.

Avec la généralisation du télétravail, les périodes post-confinement ont apporté une nouvelle réalité de travail qui est appelée à durer : le RH de demain devra pouvoir gérer l’ensemble des ressources de l’entreprise à distance mais avec la même réactivité et la même rigueur légal.

  • Recruter vite, bien et à distance … comment faire ?

Deux idées sont à retenir pour aider les RH en quête d’efficacité de recrutement malgré le contexte compliqué : vivier et digitalisation.

Recruter un salarié qui connait déjà l’entreprise et qui potentiellement est déjà formé sur le poste est le chemin le plus court vers un recrutement réussi. Et les entreprises l’ont bien compris car 74 % d’entre elles font appel à d’anciens salariés pour pourvoir leur besoin en contrats CDD. Mais seulement 58 % ont structuré un vivier de candidats travaillant régulièrement pour eux. Connaître et garder le contact avec son vivier de talents est primordial mais pas toujours évident à mettre en place.  

La digitalisation du process RH facilite les échanges avec ce vivier de candidats grâce à des outils permettant aux candidats de mettre à jour leurs informations et leurs disponibilités, et aux entreprises de les contacter rapidement par email ou via mobile (sms, notifications push). Des solutions en ligne permettent aussi de solliciter simplement les fournisseurs de travail temporaire pour compléter ses recrutements si nécessaire.

Étant donné la situation économique incertaine et le raccourcissement des missions, le besoin d’agilité force les services RH à être très réactifs dans leurs recrutements malgré la distance physique, avec un droit à l’erreur minime, car on le sait, un recrutement raté coûte cher.

Heureusement, pour les aider, de la phase de recherche de candidats (diffusion des offres auprès de viviers de talents rapidement mobilisables, entretiens vidéo, etc.) à la gestion administrative (édition et mise à disposition des contrats de travail, onboarding, etc.) en passant par le pilotage (suivi du nombre de renouvellements, des motifs de recours, etc.), des plateformes offrent la possibilité de gagner du temps et de réaliser toutes ces étapes à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.