Recruter : Le parcours du combattant des RH

Selon la dernière enquête annuelle de ManPowerGroup, 29 % des chefs d’entreprise français éprouvent des difficultés à trouver les compétences qu’ils recherchent. Plus globalement, au niveau mondial 38 % des employeurs sont confrontés à la pénurie de talent. Et si le recrutement 2.0 avait desservi leur cause… 

Du chauffeur à l’ingénieur, du service à domicile à l’industrie, la problématique touche tous les corps de métiers et tous les secteurs d’activités. Mais pourquoi même les meilleurs « chasseurs de têtes » n’arrivent-t-ils plus à trouver « le mouton à cinq pattes » ?

« L’utilisation généralisée d’internet dans le recrutement a une grande part de responsabilité dans les difficultés que rencontrent les employeurs, selon Alexis Germain, chargé de recherche au sein d’un cabinet de recrutement. Aujourd’hui la profusion d’outils, qu’ils s’agissent de sites internet dédiés à l’emploi ou spécialisés par secteur d’activité mais aussi les réseaux sociaux professionnels conduisent paradoxalement les recruteurs à se perdent dans leurs démarches de recrutement. Les candidats potentiels, via ses portails sont de plus en plus visibles et de ce fait de plus en plus sollicités. Cela dévalue la démarche de recrutement qui était par le passé quelque chose de plus ponctuel, de plus rare et qui pouvait s’avérer être une véritable opportunité. Aussi les candidats étaient mieux ciblés et de ce fait plus fiables ».

Quand le virtuel déshumanise le rapport candidat/recruteur

Alors le rapport de force se serait-il inversé ? Le recruteur préalablement « acheteur » de compétences et le candidat « vendeur » de ces mêmes compétences, n’ont-ils pas progressivement échangé leurs rôles sur un marché où la démarche de recrutement s’est dématérialisée ? « Aujourd’hui, les recruteurs sont devenus des vendeurs d’opportunités, et les candidats des acheteurs d’opportunités » insiste Alexis Germain. Par ailleurs, si les grandes entreprises ont des services dédiés aux recrutements avec toutes les compétences et les techniques à même de dénicher les perles rares, les PME, PMI qui pouvaient, par le passé, faire appel à des cabinets de recrutements imaginent désormais, via le net, pouvoir s’émanciper de ces structures.

« Pour éviter de payer un cabinet, certaines décident d’agir via leurs propres moyens. Le problème c’est qu’elles n’ont pas nécessairement compris qu’aujourd’hui se sont-elles qui doivent convaincre les candidats et non l’inverse. Dans les faits, utiliser les réseaux de proximité reste le meilleur moyen pour trouver le profil idéal. Ils sont d’autant plus porteurs qu’ils  permettent de « réhumaniser » le rapport candidat/recruteur, devenu aujourd’hui trop virtuel et de ce fait obsolète », conclut Alexis Germain.

Et si l’homme reprenait le pas sur la machine…

 

 

Gerald Dudouet

Journaliste et auteur spécialisé dans le secteur de l'emploi, de la formation et des RH, Gérald Dudouet est également consultant en ressources humaines et chargé de cours à l'IUT de Tours sur la thématique de l'insertion professionnelle et l'accompagnement vers l'emploi.
Gerald Dudouet

Les derniers articles par Gerald Dudouet (tout voir)

Gerald Dudouet

Gerald Dudouet

Journaliste et auteur spécialisé dans le secteur de l'emploi, de la formation et des RH, Gérald Dudouet est également consultant en ressources humaines et chargé de cours à l'IUT de Tours sur la thématique de l'insertion professionnelle et l'accompagnement vers l'emploi.