Six tendances pour améliorer l’expérience employé

L’engagement des collaborateurs est certes crucial pour la solidité et la productivité des équipes au sein de l’entreprise mais ce n’est pas le seul facteur important. Aujourd’hui, il est important pour une entreprise d’adopter une approche plus globale de l’expérience employé.

Concrètement, cela signifie accompagner un employé tout au long de son parcours, en lui proposant des opportunités de développement et des perspectives d’évolution adaptées. Une approche globale est en effet bénéfique à plusieurs niveaux, de la qualité des produits à la gestion des ressources et à la réflexion stratégique.

Alors que les entreprises adoptent de plus en plus une approche globale, le marché s’adapte et de nouveaux axes d’amélioration apparaissent. Voici six tendances qui devraient jouer un rôle important dans l’expérience employé en 2018 :

 

Les bonnes informations au bon moment

Si obtenir des retours d’information réguliers et pertinents sont essentiels aux yeux des employés, une approche dispersée ne leur suffit pas. Les entreprises sont ainsi de plus en plus nombreuses à adopter une « solution miracle » : la collecte et la diffusion des bonnes informations au bon moment.

Pour y arriver, les entreprises mettent en place des solutions et programmes intelligents qui sollicitent, recueillent et diffusent les retours d’information aux moments critiques. Cette approche leur permettra d’insuffler un véritable changement au sein de leur organisation.

 

L’expérience employé va devenir l’affaire de chacun

Les nouvelles technologies permettent aux entreprises de démocratiser les analyses d’informations critiques relatives à l’expérience employé à toutes les strates de l’organisation.  Jusqu’à présent, la DRH était généralement la seule chargée de la collecte, l’analyse et l’exploitation des données relatives aux employés. Aujourd’hui, l’ensemble des responsables peuvent facilement recueillir des informations pertinentes et exploitables pour leurs équipes, en temps réel, à divers stades du cycle de vie d’un employé.

A mesure que les entreprises permettront aux responsables et aux employés d’exploiter les données liées à leur expérience, les dirigeants s’approprieront la responsabilité de l’expérience employé qui étaient jusqu’à présent l’apanage des ressources humaines. L’émergence de plans d’action et de technologies facilitant le management va permettre d’accompagner les dirigeants au moyen de contenus experts, de manière automatisée et à une échelle sans précédent.

Même si cela ne dispensera pas d’impliquer la DRH dans les décisions majeures concernant les employés, cela permettra à celle-ci d’être plus stratégique et proactive.

 

La diversité et l’intégration : des stratégies spécifiques à chaque entreprise

Les entreprises découvrent que l’incapacité à créer des environnements de travail propices à l’intégration et à la diversité a aujourd’hui des conséquences sur le plan juridique, financier et social.

A mesure que la pression monte, elles vont devoir adapter les stratégies spécifiques à leur organisation afin d’instaurer et améliorer une culture d’entreprise.

2018 verra l’adoption de stratégies de diversité et d’intégration dans tous les secteurs d’activité et environnements de travail.

 

Des données implicites, et plus seulement explicites

L’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique sont à l’origine d’une révolution des données au sein des entreprises, et les RH en constatent désormais les bénéfices.

Même si la DRH continuera de collecter les informations explicites relatives à l’expérience employé via des canaux tels que les enquêtes d’engagement, l’émergence de l’IA permettra d’intégrer dans l’équation un plus grand nombre d’indicateurs comportementaux, émotionnels et d’attitude. Ces indicateurs sont des sources non négligeables de données, et comprennent par exemple les statistiques d’assiduité au travail).

 

La marque employeur, une importance critique

Des plates-formes en ligne comme LinkedIn, Glassdoor et Monster sont de véritables mines d’informations pour les personnes à la recherche d’un emploi. Ces ressources mettent de puissants outils entre les mains des postulants et dynamisent les processus d’entretien et de recrutement. Pourtant, bon nombre d’entreprises ne sont pas à la hauteur en matière d’acquisition de talents

Il est important pour les entreprises de prendre des mesures pour réduire le fossé entre l’image qu’elles souhaitent projeter et la façon dont elles sont perçues. Les retours d’information de la part des employés au travers les enquêtes peuvent aider les entreprises à renforcer leur image mais, pour attirer les meilleurs talents, elles vont devoir promouvoir leur marque et leur expérience employé auprès d’un public plus vaste.

 

L’expérience employé, indissociable de l’expérience client

Selon Bain & Company, les employés très motivés contribuent à la croissance du chiffre d’affaires jusqu’à 2,5 fois plus que ceux qui ne le sont pas.

Compte tenu de cette corrélation claire entre l’engagement des équipes et l’amélioration des résultats financiers, il n’est pas étonnant que de nombreuses entreprises du Fortune 500 commencent à lier les données relatives aux employés aux données relatives à l’expérience client. En comprenant le lien entre ces deux éléments clés des X-Data, les entreprises pourront mieux s’appuyer sur l’engagement de leurs équipes pour fidéliser leurs clientèles et améliorer leur chiffre d’affaires et leurs profits.

A mesure que les parties prenantes adopteront les principes et processus de gestion de l’expérience employé, davantage d’entreprises gagneront à favoriser le bien-être et l’engagement de leurs collaborateurs. L’investissement dans leurs perspectives d’évolution et leur épanouissement sera bien plus fructueux que d’autoriser une tenue décontractée le vendredi ou de fêter les anniversaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *