Les français et l’expatriation : ça fonctionne

Les français et l’expatriation c’est une histoire d’amour qui perdure. Si les raisons pour franchir le pas peuvent être nombreuses, l’emploi en est le principal responsable. Focus sur ses milliers de français qui partent à l’étranger chaque année pour travailler.

Conséquence de l’espace Schengen et de la mondialisation, le nombre de français quittant le territoire national est en constante augmentation depuis ces dernières années. (5% de plus chaque année). Selon le ministère des affaires étrangères, on comptait en 2017 près de 3 millions de nos compatriotes inscrits sur le sur le registre des français à l’étranger. Un chiffre qui a doublé en 25 ans. Si les pays frontaliers (Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Suisse) et les Etats-Unis demeurent les destinations préférées pour l’heure, d’autres pays comme Hong-Kong, l’Inde, Singapour et la Chine intéressent de plus en plus également. La raison : une fiscalité plus qu’intéressante et des salaires élevés. Pour une majorité d’entre eux, le départ est dû à une difficulté importante face au marché de l’emploi. Il s’agit principalement d’individus âgés de 18 à 30 ans. Et force est de constater qu’une grande majorité sont diplômés. Plus de 80% des partants possèdent au minimum un bac + 3 (licence/bachelor).

 

L’expatriation, avant tout pour les cadres mais pas seulement

Premier point important, de plus en plus de personnes s’expatrient, mais de moins en moins le font par l’intermédiaire de leurs sociétés. Les conditions d’accueil et de vie des expatriés n’a plus rien à voir avec celle d’il y a encore une trentaine d’années. Un point qui se vérifie du côté des grands groupes du CAC 40. Envoyer ses cadres supérieurs à l’étranger avec la famille se fait de moins en moins car jugé beaucoup trop coûteuse. Malgré tout, cette catégorie professionnelle représente encore près de la moitié des expatriés.

Mais ils ne sont pas les seuls à désirer refaire leur vie ailleurs. Les professions intermédiaires et les professions libérales représentent 20% des français expatriés. Ils sont suivis par les salariés de la fonction publique et les chefs d’entreprises à hauteur de 7 et 6%.

Point intéressant, selon une étude du ministère des affaires étrangères, on note des disparités vis-à-vis des raisons d’expatriation selon les sexes. Près de 60% des hommes qui s’expatrient le font pour raisons professionnelles contre 40% chez les femmes. A l’inverse, plus de 40% des femmes qui quittent l’hexagone le font pour des raisons privées ou familiales contre seulement 20% chez les hommes. Une statistique qui s’explique en partie par des inégalités de salaires tout aussi importantes que dans l’hexagone.

 

Les français réussissent très bien à l’étranger

Malgré des difficultés importantes au début, (administration, culture et langue) près de 90% de nos concitoyens expatriés se déclarent satisfaits de leur nouvelle vie. Et pour cause, les travailleurs français ont particulièrement la côte. Réputés très bien formés et très cultivés, un sondage Ipsos de 2015 révélait que 8 français sur 10 vivant à l’étranger avaient un emploi. Du coté des jeunes diplômés, près de 60% d’entre eux trouvent un poste en moins d’un mois après leur arrivée. Près de 80% des entreprises sondées révèlent que les français font partie des profils recherchés.

 

L’expatriation en tant que français ça fonctionne certes, mais comme dit le proverbe, l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs. A ce propos, malgré ces chiffres, la France reste davantage un pays d’immigration que d’émigration et demeure l’un des pays européens ou le taux d’expatriés est le plus bas. Ça prouve qu’il ne fait pas si mal vivre dans notre pays.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *