En 2019, les services RH se modernisent, pour améliorer l’engagement employé

Chaque année, les analyses des tendances, de l’évolution du marché, des demandes clients nous permettent d’estimer un peu ce qui devrait marquer l’année suivante. 2018 a été déterminante dans bien des secteurs, notamment dans la transformation numérique et l’implémentation de technologies au service de services variés, tels que les ressources humaines.

En 2018, les liens entre l’expérience client (cx) et l’expérience employé se sont resserrés, impliquant l’implémentation de technologies capables de mesurer l’expérience employé, dans les services RH. Pour 2019, non seulement ces liens vont se resserrer davantage mais l’importance de l’expérience employé sera encore plus prégnante dans la stratégie des entreprises, et contribuera à l’accélération de la transformation des services et habitudes RH.

Cette année, pour être efficaces et répondre à leurs objectifs, les équipes RH devront intégrer de nouvelles compétences, quels que soient leurs budgets techniques et informatiques.

1. ANALYTIQUE TEXTUELLE

Jusqu’à récemment, il semblait terrifiant pour une entreprise, de demander leur avis à ses employés, de recueillir leur ressenti personnel. En effet, pour analyser les résultats, il fallait que quelqu’un lise toutes les réponses et en tire ses propres conclusions, avec le biais humain et les relations de cause à effet, pas toujours justifiées, que cela implique. Cette analyse « manuelle » faisait également prendre le risque de passer à côté de tendances touchant l’entreprise.

Aujourd’hui, l’analyse textuelle est en mesure de révolutionner cette analyse de retours d’expérience. Et cet outil a toutes les chances de se positionner comme le plus puissant pour permettre à l’entreprise de comprendre ce qui compte le plus aux yeux de ses employés, en étant à leur écoute et en se mettant à leur niveau. Les méthodes de collecte de données sont beaucoup plus élaborées, il n’est plus question de demander une note sur une échelle de 1 à 10 ou bien s’ils sont « d’accord » ou « pas d’accord » avec des affirmations prédéfinies. On leur offre véritablement la possibilité de s’exprimer en langage naturel.

Par conséquent, grâce à l’analyse textuelle, il sera possible de découvrir de nouveaux facteurs de satisfaction et d’insatisfaction jusqu’alors ignorés. Par exemple, on pourra lire les différents avis de nombreux employés sur les sujets suivants :

  • Les réunions tôt le matin
  • L’intérêt des pots du vendredi pour la cohésion de l’équipe
  • La nouvelle image de marque de la société

Grâce à l’analytique textuelle, il est possible de relier des commentaires apparemment sans rapport les uns avec les autres et de découvrir, par exemple, qu’un problème de transports pourrait éventuellement être résolu si la journée de travail commençait plus tard.

2. CAPACITÉ À RELIER DES ENSEMBLES DE DONNÉES

La capacité de l’entreprise à relier les points de données tout au long du cycle de vie professionnelle des employés va prendre une importance croissante. Celle-ci va devenir un véritable facteur de différenciation pour la création d’une solide image en tant qu’employeur. Elle représentera un moyen de démontrer que la marque se soucie de ses collaborateurs depuis la procédure d’embauche jusqu’à leur départ de l’entreprise, les traitant comme des personnes qui suivent un parcours et non comme de simples ressources à rémunérer une fois par mois.

Cela signifie pour l’entreprise, la possibilité de personnaliser l’expérience de chaque collaborateur, en fonction de ce que l’on sait à son sujet. Ce que l’on a appris au moment de son intégration dans l’entreprise pourra servir à adapter son programme de formation par exemple. Un changement de poste ou un retour de congé parental pourra être l’occasion de déclencher toute une série d’actions RH, grâce aux bonnes informations et à l’accompagnement adéquat fourni au bon moment. En outre, l’entreprise en constatera rapidement l’impact sur le niveau d’engagement des employés au moment de l’enquête annuelle.

Enfin, l’entreprise sera aussi en mesure d’obtenir une vision beaucoup plus détaillée de l’efficacité de ses programmes de formation. Par exemple, le lien entre les évaluations à 360° (360 Feedback) et les programmes de développement des cadres aideront à déterminer si les collaborateurs à fort potentiel tirent effectivement le bénéfice de ces enseignements. Leurs pairs, supérieurs directs et responsables voient-ils la différence ?

3. LA MOBILITÉ ET LE TEMPS REEL

Dans de nombreuses organisations, et c’est aussi une question générationnelle, les employés sont très attachés aux usages du mobile, et ressentent le besoin d’accomplir leurs missions via leur appareil mobile. Cela permet notamment le télétravail, ou la possibilité d’accéder aux informations d’entreprise quel que soit l’endroit où l’employé se trouve. C’est le cas pour toutes les tâches professionnelles qui leur incombent, elles doivent être réalisables sur des plateformes adaptées à leurs usages. Ainsi, si lors de questionnaires d’engagement, il est impossible d’utiliser le mobile pour remplir les formulaires, alors cela pénalisera les programmes d’engagements, et faussera les résultats, faute de réponses suffisantes.

En 2019, les équipes RH modernes devront offrir aux collaborateurs la possibilité de s’exprimer partout et à tout moment. Pour les marques, la collecte d’opinions s’en trouvera améliorée grâce à des retours plus consolidés, en temps réel.

De plus, il ne s’agit pas simplement de la capacité à formuler des commentaires mais aussi à les analyser et les exploiter. L’équipe RH moderne pourra suivre en temps réel le sentiment qui prévaut dans l’entreprise, partout, sur des appareils mobiles. Cela lui permettra de réagir rapidement aux problèmes et d’améliorer proactivement la satisfaction du personnel.

En définitive, cette année, la modernisation des systèmes d’information sera au cœur des préoccupations des services de ressources humaines. Les entreprises prenant de plus en plus conscience de la position centrale de la force salariale dans leurs résultats, alors l’engagement des employés fera office de priorité, afin d’assurer leur épanouissement et fidélisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *