Emmanuel Macron et les ressources humaines

« Bien vivre de son travail » est un chapitre du programme d’EM, redonner de la confiance aux salariés pour relever les défis de la France est un axe que le candidat propose au cours de son « contrat avec la nation ». Il souhaite en finir avec des « règles obsolètes » qui empêchent les uns et les autres de se libérer et de s’émanciper dans leur vie professionnelle. Composé de droits et de devoir, le contrat que souhaite passer avec les Français, EM insiste sur les responsabilités de chacun dans ce projet qui ambitionne de « bâtir une France nouvelle ». Si François Hollande s’était donné pour objectif d’inverser la courbe du chômage, Emmanuel Macron opte pour l’ambition « qu’à la fin du prochain quinquennat chacun maîtrise davantage son destin et que nous vivions tous mieux ensemble »

Voici un tour d’horizon des mesures de EM en matière de Travail et d’Emploi.

Emploi, chômage et sécurités professionnelles

EM propose une vision flexible et sécuritaire du Travail en garantissant des solutions pour « évoluer d’un métier à l’autre » et « être protégé face à la perte d’emploi ». Le candidat souhaite prolonger la Loi travail en réformant le code du travail par ordonnance.

Le programme d’EM met en lumière l’opposition entre deux formes de sécurité face au chômage, l’une supporté collectivement (ex : salariés) et l’autre supporté individuellement (ex : indépendants). Ce double traitement selon le statut, EM y répond avec « une assurance chômage universelle » accordant l’indemnité chômage à tous les actifs (salariés, indépendants, commerçants, agriculteurs, entrepreneurs, professions libérales). Ce fonctionnement se veut libérateur d’initiatives pour le candidat, en facilitant le passage d’un statut à un autre.

La qualité de vie au travail est devenue un enjeu clé pour les entreprise et le candidat d’en Marche y répond en ouvrant les droits à l’assurance chômage aux salariés qui démissionnent. Valable tous les 5 ans cette mesure ambitionne de laisser la possibilité aux salariés de changer d’activité et incite les entreprises à investir en matière de qualité de vie au travail.

Emmanuel Macron parle de « contrepartie » avec un contrôle plus intense des demandeurs d’emploi et un système de suspension des allocations dès lors que « si plus de deux emplois décents* sont refusés ou que l’intensité des recherches d’emploi est insuffisante ».

Toujours sur l’idée de libérer le travail, le candidat souhaite répondre au défi des mutations technologiques en formant aux nouveaux métiers les individus victimes de ces mutations. Un plan d’investissement de 15 milliards sera consacré à « l’acquisition des compétences » et en premier lieu pour les chômeurs.

La précarité par le cumul des CDD et des indemnités est une menace pour le projet de stabilité que prône le candidat. Sur ce point le candidat propose un système de bonus / malus pour les entreprises qui ont une utilisation abusive des contrats courts en CDD.

Dialogue social

Emmanuel Macron souhaite simplifier le droit du travail en combinant l’inscription des fondamentaux dans la loi comme par exemple l’égalité Hommes/Femmes et la souplesse au sein de l’entreprise ou de la branche.

Pour alléger le code travail Emmanuel Macron propose un socle des grands principes régis par la Loi et les conditions de travail seront soumis à des négociations entre les syndicats et le patronat. Concrètement, sur l’épineuse question des 35h, le candidat exprime un avis défavorable à cette mesure mais la conservera et toutes dérogation feront l’objet d’un accord en entreprise. Sont exclus les réformes dîtes structurelles, qui feront l’objet d’une discussion nationale.

Pour accompagner son projet, Emmanuel Macron renforce le poids des partenaires sociaux en formant les représentants des salariés. L’objectif étant que les syndicats et les employeurs travaillent en bonne intelligence et aboutissent à des solutions en toute autonomie.

*emplois décents : selon des critères de salaire et de qualification

 

Marine Le Pen

VOIR L’ARTICLE CONCERNANT MARINE LE PEN

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Une pensée sur “Emmanuel Macron et les ressources humaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *