Déconfinement : le casse-tête pour les entreprises

Déconfinement, « la vie d’après », sortie de crise, tant d’expressions soulevées par la crise inédite du covid-19 qui font aujourd’hui partie du quotidien des Français. Alors que la date du 11 mai a été annoncée par le gouvernement pour le lancement du déconfinement, les modalités et le retour à la vie en entreprise pose de nombreuses interrogations. PageGroup, cabinet international de recrutement et d’intérim spécialisés, revient sur les enjeux pour les services RH.

1. La sécurité et protection des salariés au cœur de la réflexion des entreprises

Le principal enjeu du retour en entreprise est dicté par le risque potentiel de contamination qui ne disparaitra pas à partir du 11 mai. Pour veiller à protéger les employés, les entreprises devront :

  • Mettre en place des mesures d’hygiène : désinfection des espaces et distanciation sociale
  • Donner les moyens aux employés de venir travailler en sécurité :  limiter la fréquentation des locaux, repenser les rythmes de travail (aménagement des horaires, télétravail en roulement…).

2. La transformation des méthodes de travail : un projet à inscrire dans la durée

Selon l’étude Michael Page avec l’IFOP réalisée en février 2020, seuls 34 % des actifs déclaraient avoir déjà connu des nouveaux environnements de travail dont le télétravail. Alors que l’ANDR, estime que 95% des organisations ont aujourd’hui recours au télétravail à cause du confinement, la transformation des méthodes de travail est un enjeu crucial qui va prendre le devant de la scène dans les prochaines années.

Néanmoins, l’accélération du télétravail représente un coût pour les entreprises (structuration informatique autour du projet pour garantir la sécurité des données, investissement dans l’équipement professionnel, etc..) et les experts estiment que la sortie de crise entrainera une fragilisation économique des entreprises. Il n’est donc pas sûr que les entreprises estiment ce poste de dépenses comme prioritaire dès la sortie de la crise.

3. Management : le défi du retour au bureau

La période de transition que constitue le déconfinement sera donc une période hybride entre télétravail, pour ceux qui le peuvent, et retour au bureau. Cette organisation nécessitera un ajustement de l’activité de l’entreprise. Les managers, qui se sont déjà adaptés au management à distance, devront désormais entamer un travail de restructuration pour maintenir et ou relancer la productivité :

  • Revoir les priorités
  • Définir une nouvelle feuille de route pour les prochains mois de manière à faciliter les actions des équipes.

4. Repenser la politique d’attraction, d’intégration, de fidélisation et de rétention des talents

Le retour en entreprise et la reprise de l’activité est aussi synonyme de recrutement pour certains secteurs d’activité comme l’agro-alimentaire, la grande distribution, la banque ou encore le secteur de l’énergie. Pour cela les entreprises doivent penser :

  • Une politique d’attraction : convaincre les potentiels talents à travers le projet, les missions et les perspectives d’évolution à la hauteur.
  • Une politique d’intégration hybride (formation onboarding, mentorat…) à distance ou en entreprise
  • Une politique de fidélisation des talents : selon une étude par Michael Page en partenariat avec l’IFOP, 23% des actifs souhaitent « davantage de formations permettant d’élargir leurs compétences techniques ou comportementales dans son métier actuel » 
PageGroup
PageGroup

PageGroup

PageGroup : un réseau mondial Coté à la bourse de Londres depuis avril 2001, PageGroup (PageGroup Plc) est reconnu comme le leader du recrutement et de l'intérim spécialisés dans de nombreux pays.