Quel est le profil d’un bon manager ? 21 qualités

Prendre en charge une équipe nécessite un savoir-être en termes de prise de décision. Le manager doit également être capable de déléguer et de recadrer ou au contraire féliciter son équipe.

Les managers permettent d’atteindre des objectifs en équipe grâce à leur leadership.

En général, ce leadership s’acquiert au fur et à mesure des années. Il ne s’agit pas nécessairement d’une caractéristique innée.

Le manager devra indéniablement posséder de nombreuses qualités interpersonnelles afin de convaincre sa direction et mener à bien les tâches assignées à ses collaborateurs.

Plusieurs qualités sont nécessaires pour être un bon manager. Cela dépend notamment du style de management adopté par celui-ci.

Parmi les outils du manager, on retrouve la capacité de convaincre, à orienter vers les résultats, à fédérer une équipe, à manager en faisant participer et en maitrisant son égo, à déléguer, à rendre autonome ou encore à impliquer.

Il n’existe pas un profil de bon manager, mais bien plusieurs profils. Alors quelles sont les qualités d’un bon manager ?

Le manager est d’abord un être doté d’un excellent relationnel, avec un pouvoir qui doit être parfois utilisé en dépit du besoin de plaire à ses collaborateurs. Enfin, sa fonction est institutionnelle parce qu’il agit dans l’intérêt de l’entreprise et de ses collaborateurs et non dans un intérêt personnel.

Le profil est en adéquation avec l’entreprise

Vous pouvez être un bon manager chez Nestlé et un mauvais manager chez Toyota. Vos valeurs doivent s’accorder avec celles de l’entreprise pour laquelle vous travaillez. Il s’agit du premier critère pour connaître le profil d’un manager. Le profil du manager est avant tout relatif à l’entreprise au sein de laquelle il travaille.

La justesse

Les collaborateurs sont égaux, et un bon manager ne se permet pas de laisser ses préférences personnelles et ses affinités interférer dans ses relations professionnelles. Il ne parle jamais derrière le dos de ses collaborateurs ni de ses supérieurs.

La prise d’initiative

Le manager est un responsable (d’équipe) qui ne peut pas toujours se tourner vers sa direction lorsqu’il fait face à des difficultés. Il doit donc être en mesure de gérer les problèmes qu’il rencontre seul. Dans une certaine mesure seulement, il peut demander de l’aide autour de lui. Il doit faire preuve d’autonomie dans ses décisions.

Savoir gérer le stress

Souvent, un bon manager a « la tête froide » et ne flanche que très difficilement. Il sait travailler sous pression, affronter les plaintes de clients.

Savoir gérer les conflits

Cela va de pair avec la gestion du stress. Il est nécessaire de gérer les conflits, aussi importants soient-ils, au sein de son équipe.

Les compétences techniques

Pour cela, les managers doivent s’assurer au préalable que ses collaborateurs disposent des compétences techniques générales suffisantes avant leur prise de poste. Ils peuvent organiser des formations pour les mettre à jour, mais les informations essentielles au poste doivent être comprises au préalable.

Savoir motiver son équipe

Il existe dans toutes équipes des baisses de motivation. Le rôle du manager est de redynamiser les troupes, de donner envie de travailler et de communiquer le sens de ce qui est assigné aux collaborateurs.

Faire preuve de positivisme

Avoir un état d’esprit positif est essentiel, puisque cela vous permet d’avoir des résultats positifs. La réciproque est dans tous le cas avéré de la même manière. Être un bon manager consiste à visualiser des résultats positifs, correspondant aux objectifs, et à motiver son équipe en conséquence.

Faire preuve de disponibilité

On l’oublie souvent, mais il est essentiel d’être physiquement présent auprès des collaborateurs, mais également sur le plan émotionnel. En tant qu’interlocuteur privilégié des managers, la voix et la présence du responsable sont essentielles à la survie de l’entreprise.

Être au service de son équipe

Un bon manager n’est pas embauché pour donner des ordres à longueur de journée, mais pour rendre service lorsque ses collaborateurs rencontrent des difficultés sur le plan technique ou sur le plan relationnel. Ils sont donc au service de leur équipe grâce au temps qu’il leur consacre.

Faire preuve d’honnêteté

Comment faire confiance aux managers-collaborateurs à qui vous confiez des équipes si ces derniers ne sont pas capables d’être honnêtes ? Cela vaut pour l’équipe de direction, et pour les subordonnés ! Il convient de noter qu’un manager qui n’est pas capable d’honnêteté envers son équipe en fera de même (un jour ou l’autre) auprès du chef d’entreprise. Vigilance donc ! Être un bon manager, c’est précisément faire preuve d’honnêteté.

Savoir communiquer

Un bon manager est capable de transmettre des informations de la bonne manière. Il doit être capable de gérer sa propre susceptibilité, faire preuve d’assertivité et s’affirmer. Son potentiel relationnel est immense et cela est en général une caractéristique innée. Pour cela, le bon manager fait preuve d’écoute active.

Faire preuve de réalisme et de pragmatisme

Le manager a pour rôle de fixer des objectifs. Ces derniers peuvent être irréalistes et il serait irresponsable de les communiquer à l’équipe sans les revoir à la baisse auprès de l’équipe dirigeante au préalable. Il doit avoir conscience des capacités réelles de son équipe et des objectifs qu’il est possible d’atteindre.

Inspirez confiance et soyez un exemple (mentor !)

Le manager a généralement plus d’expérience, que ce soit auprès des clients ou au sein de l’entreprise, comparativement à ses collaborateurs ! Il doit donc être un exemple chaque jour qui passe et peut même devenir un mentor pour certains membres de son équipe. Après tout, il est souvent un modèle de réussite !

Organisation de l’équipe

Le rôle premier du bon manager est de s’assurer d’une cohésion et d’une organisation harmonieuse entre ses collaborateurs. Cela est nécessaire pour mener à bien des projets, dans un objectif stratégique d’entreprise et pour la survie de la société en général.

La vie personnelle et professionnelle : l’équilibre

Un manager doit être vigilant quant au respect de la vie personnelle de ses collaborateurs. Ces derniers doivent être équilibrés dans leur vie privée pour pouvoir mener à bien leurs projets professionnels. Un bon manager veille donc à ce qu’aucun d’entre eux ne succombe au burn-out !

La reconnaissance

Comme on dit, « dire merci n’a jamais tué personne ! » Et c’est même bénéfique, alors abusez-en autant que vous pouvez et remerciez vos collaborateurs pour leur bon travail. C’est essentiel pour leur équilibre, et pour l’harmonie des relations. Un bon manager n’oublie pas que sans ses collaborateurs, son poste disparaît.

L’ambition

Oui, le bon manager doit faire preuve de pragmatisme, définir des objectifs réalistes, mais il ne doit jamais perdre de vue les objectifs stratégiques de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il est donc nécessaire pour un bon manager de partager les ambitions de la structure pour laquelle il travaille.

La constance et la volonté d’amélioration continue

Constant, il ne cesse d’améliorer les résultats et ne travaille que pour cela. Le bon manager a confiance en lui et aux autres.

Déléguez

Faire confiance à ses collaborateurs permet à ces mêmes collaborateurs de se sentir valorisés. Ceci, dans la mesure où ils connaissent leur travail et n’ont par conséquent besoin que de peu de supervision. Mais la confiance permet également au manager de faire preuve de davantage de productivité et d’améliorer les résultats, par exemple, en actualisant la formation d’un nouvel arrivant.

L’importance du courage

Le rôle du manager et donc du bon manager est de s’assumer tel qu’il est, c’est-à-dire avec ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses. Un bon manager n’est pas un superhéros et aurait intérêt à intégrer son équipe dans la gestion des problématiques qu’il ne parvient pas à solutionner seul. Les membres de l’équipe sont là pour cela ! Aussi, il doit être capable de recadrer lorsqu’un conflit est en train de naître ou que des fauteurs de trouble sèment la pagaille dans l’entreprise. Pour cela, une qualité : le courage !

Ainsi, un bon manager a de nombreuses qualités qui sont rarement réunies dans une seule personne.

C’est un bon gestionnaire d’entreprise, qui a indéniablement des affinités avec les chiffres, qui sait s’entourer des bons collaborateurs et partage la vision de l’entreprise. Il est capable de faire des retours quant aux risques pris et aux opportunités, et de gérer les situations difficiles, mais aussi d’anticiper, de prévoir certaines situations.

Il est en mesure de sortir d’une zone de confort agréable pour remettre en question sa propre personne, ses collaborateurs préférés, sa direction et les objectifs.

Le bon manager est également un chef d’entreprise capable d’une grande ouverture d’esprit et de mettre en dynamique ses équipes. Il s’agit d’un homme ou d’une femme capable de mener la barque dans toutes les situations grâce à son courage, sa persévérance, mais aussi sa capacité à communiquer.

Évidemment, il n’existe pas de profil type, mais de nombreuses qualités permettant de déterminer leur capacité à être un bon manager.

Les derniers articles par Julien Godefroy (tout voir)

Julien Godefroy

Double diplômé en France et au Canada d’un master en management et en gestion, Julien Godefroy a eu l’occasion d’accompagner de nombreux employés, managers et directeurs de magasin sur ces deux aspects. Après une expérience réussie en tant que manager, directeur de magasin puis directeur régional dans la grande distribution en France puis en Russie, Julien a décidé de mettre toute son énergie dans l’accompagnement des personnes sur les thématiques de l’organisation et du management. Fondateur du blog Reussir Son Management, Julien est l’auteur d’eBooks et de formations en ligne sur le management et l’organisation, et publie régulièrement des articles et vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.