La transformation digitale centrée sur le collaborateur : moteur d’une nouvelle croissance et culture d’entreprise

Ces dernières années, la majorité des projets de transformation digitale en entreprise se concentrait principalement sur les processus internes et une partie des opérations, comme la relation client. Face à la généralisation du télétravail et au besoin d’assurer la continuité de leur activité, les entreprises doivent à présent accélérer leur transition vers le digital tout en prenant conscience des enjeux liés à cette transformation.

La distance géographique entre les collaborateurs, leurs managers et leurs entreprises a révélé un besoin flagrant et exponentiel d’accroître la qualité et la fréquence des communications et interactions et de créer une nouvelle façon de communiquer en direct avec leurs employés : gérer ses collaborateurs à distance implique de ne pas se contenter simplement d’assurer leur opérationnalité. Il s’agit également d’impacter positivement leur “vie au travail”, notamment en les aidant à adapter et piloter leurs objectifs et compétences en continu, tout en ayant une certaine autonomie et responsabilisation. Il est dès lors nécessaire pour les entreprises d’adopter un certain recul sur leur digitalisation en écoutant les besoins de leurs collaborateurs pour garantir une approche durable de leur transformation.

Le changement radical de la transformation digitale et des modes de collaboration

Déjà avant la crise Covid-19, la transformation digitale était une préoccupation majeure. En effet, 70% des organisations percevaient le digital comme une opportunité, pourtant, seulement 48% d’entre elles pilotaient une stratégie véritablement engagée (baromètre Croissance & Digital 2019, Ipsos).

Puis le confinement a bouleversé leur progression et selon EY Consulting “[les entreprises] qui ont le mieux résisté sont celles qui avaient le plus d’avance dans la digitalisation” de leurs processus internes et relations externes. Les autres ont dû développer leur maturité technologique en 3 mois, de manière précipitée.

En effet, la crise n’a pas tant modifié les façons de travailler, puisque le télétravail et le coworking existaient déjà. Elle a surtout accéléré la transformation existante, faisant probablement gagner entre 5 et 10 ans à la digitalisation des entreprises.

Néanmoins, face à cet empressement vers le digital et la généralisation du télétravail, les entreprises ont largement adopté les nouvelles technologies, sous-estimant souvent au début l’importance de leur principal atout : leurs collaborateurs, leur bien-être, motivation, engagement. Et c’est là que le bât blesse. Le rapport au travail et l’engagement des salariés s’est affaibli et le télétravail a fait émerger de nouveaux risques psychosociaux : sentiments d’isolement, stress, perte de sens, de lien social, etc. Le “Baromètre de la santé psychologique des salariés français en période de crise” réalisé par OpinionWay révèle même qu’un tiers des salariés est en état d’épuisement émotionnel sévère, voire en burn out. Premiers ambassadeurs de leur entreprise, ils sont l’atout majeur et indispensable à la survie et au fonctionnement des organisations. Leur bien-être, leur motivation et leur engagement sont donc cruciaux, d’autant plus dans cette période de transformation et adaptation forcées.

En effet, la généralisation du télétravail a rendu la communication avec les collaborateurs moins spontanée et informelle : elle se doit désormais d’être facilitée et structurée pour leur permettre de partager à tout moment opinions, émotions et préoccupations avec leurs managers et plus largement leurs entreprises, peu importe où ils se trouvent.

La digitalisation d’une entreprise ne se limite donc plus seulement à automatiser et optimiser des tâches, elle implique de mettre les collaborateurs au cœur de cette transformation et déployer les outils nécessaires à une facilitation des interactions instantanées et continues avec eux. Leur bien-être est primordial et la transformation des modes de travail soulève de nouveaux enjeux à inclure dans les stratégies de digitalisation, tels que le développement des collaborateurs à distance, la stimulation de leur motivation et de leur engagement et l’attention portée à leurs besoins.

Le retour sur investissement d’une telle stratégie est majeur et seuls les acteurs qui le réalisent sauront faire de leur transformation un avantage compétitif sur le marché.

Placer le collaborateur au cœur de la stratégie

La crise sanitaire a non seulement bouleversé les modes et l’environnement de travail, mais elle a aussi largement impacté les styles de management: les approches traditionnelles, fondées sur le pouvoir hiérarchique et le contrôle, sont fortement remises en cause. Ce contexte a ainsi révélé l’importance du manager animateur et coach, sachant déléguer et faciliter les interactions dans son équipe.

Pour accompagner ce besoin profond de transformation des méthodes managériales, il est essentiel de déployer de nouveaux outils digitaux pour répondre aux enjeux de responsabilisation et d’autonomie du collaborateur, tout en permettant au manager de s’adapter en faisant évoluer sa posture.

Cette nouvelle donne induit un changement dans l’appréhension des outils mis à disposition de chacun: outils collaboratifs, communication et feedback, accompagnement en temps-réel de son développement, pilotage continu de ses objectifs et de son activité,… Sans oublier l’importance de son bien-être et de sa motivation, ce qui nécessite de rester en permanence à son écoute.

La technologie au service du bien-être du collaborateur

L’année 2020 a particulièrement mis en exergue la nécessité pour les entreprises de prendre soin de la santé mentale de leurs employés. L’isolement, la dépression, le stress ne sont que quelques-uns des effets que le confinement a pu avoir sur les collaborateurs. Avec 76% d’entre eux pensant que leur entreprise devrait en faire plus pour protéger leur santé mentale (Workplace Intelligence, 2020), il est temps de prendre conscience de l’importance de l’humain dans l’organisation.

Les outils digitaux, tels que l’écoute continue ou l’Intelligence Artificielle (IA), peuvent aider en offrant un soutien de proximité et personnalisé. Les collaborateurs peuvent être plus enclins à faire confiance aux robots ou chatbots pour aborder certains sujets. En effet, toujours selon Workplace Intelligence, 68% d’entre eux préféreraient parler à un robot du stress et de l’anxiété au travail, plutôt qu’à leur manager. Plus surprenant encore, une vaste majorité (82%) considère que les robots peuvent mieux soutenir leur santé mentale qu’un humain. Cela peut s’expliquer par le fait que les robots sont considérés comme plus objectifs, plus “privés” et plus disponibles que leurs homologues humains.

D’ailleurs, bien que l’adoption de ces nouvelles technologies pour soutenir les collaborateurs commence à peine à émerger, 75% des employés y ayant accès déclarent que les applications basées sur l’IA les aident à améliorer leur santé mentale au travail.

De plus, elles s’avèrent être un vrai avantage lorsqu’il s’agit d’analyser le feedback et les données remontées par les collaborateurs, de comprendre les conséquences des nouveaux modes de travail – qu’il s’agisse de télétravail ou de modèle hybride – et d’intensifier l’écoute des collaborateurs.

En résumé, la transformation digitale des entreprises a pris un nouveau tournant plaçant les collaborateurs au centre de toute cette transition. La dématérialisation de leur lieu de travail et l’avènement de nouveaux outils sophistiqués ont un potentiel encore trop peu ou mal exploité. Le temps est venu pour les organisations d’enclencher leur transformation culturelle afin de remettre l’humain au centre de leur stratégie digitale, en s’appuyant sur les nouvelles technologies pour “augmenter” leurs collaborateurs. C’est en adoptant ces changements fondamentaux que les entreprises pourront assurer leur succès dans le monde de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.