La nouvelle économie ne peut se déployer sans une égalité hommes/femmes

L’égalité entre les hommes et les femmes dans le numérique est loin d’être effective alors que paradoxalement, ce secteur récent devrait avoir en héritage les bons enseignements du passé.

Aussi, comment sortir de ce déterminisme implacable, où dès l’âge de 15 ans, semble se dessiner la perspective d’un choix d’orientation genré ? En effet, les filles ne représentaient que 25% des lycéens inscrits en première technologique en 2015. Pire encore, dans l’enseignement supérieur, seulement 7 % de jeunes femmes étaient inscrites en BTS informatique tandis que seules 28% des filles sont en écoles d’ingénieurs. Même constat alarmant dans les médiatiques  écoles du numérique qui peinent à attirer plus de 5 à 10% de femmes !

L’économie peut-elle continuer à se priver du potentiel scientifique de plus de la moitié de la population mondiale alors que nous constatons des pénuries croissantes de profils qualifiés dans certains secteurs ?

 

Digital : de nouvelles perspectives pour les femmes

Les nouvelles technologies progressent de plus en plus vite. Elles rythment l’économie et les transformations au sein des entreprises qui doivent de plus en plus être agiles. Conséquence immédiate : le secteur informatique, dont le taux de recrutement est trois fois plus élevé que dans les autres secteurs selon Pôle Emploi, est le domaine qui invente le plus de nouveaux métiers. On estime ainsi qu’entre 60% et 85% des métiers qui recruteront en 2030 n’existent pas encore et naîtront de cette dynamique effrénée de digitalisation du travail. Contrairement aux idées reçues, robotisation et intelligence artificielle vont redonner au travail sa vraie valeur. L’augmentation de l’Homme par la machine est indissociable de l’augmentation de la machine par l’Homme.

 

La « tech » touche des pans entiers de notre économie ! Sous la bannière de la FrenchTech, les  startups impulsent l’innovation dans tous les secteurs d’activité, la santé (Medtech), les technologies vertes (Cleantech), les biotechnologies (Biotech), la finance (Fintech et Insurtech) et même le secteur juridique réputé conservateur voit l’émergence de la Legaltech ! Le constat est le même dans de nombreux secteurs, l’hôtellerie avec des acteurs comme Airbnb, le transport avec BlaBlaCar, la banque, etc. Si le consommateur s’y retrouve, une des conséquences de cette digitalisation de l’économie est une vacance de 900 000 emplois en Europe dans les années à venir selon la Commission européenne.

 

Le monde de demain sera avec les femmes… ou ne sera pas

Il devient essentiel dans ce contexte de développer la qualification professionnelle et la promotion de la filière numérique auprès des jeunes – filles en tête –  et ce dès le plus jeune âge. Dans cette optique, je suis particulièrement fière de notre projet pilote en Rhône-Alpes Global Problem Solvers, qui, au travers d’une série de dessins animés mettant en scène des supers héros, vise cette démystification de la filière numérique en invitant les collégiens à la réflexion. Nous devons faire bouger les lignes et  changer leurs regards sur ces nouveaux métiers  au plus vite ! Pour eux, un véritable sésame qui leur ouvrira les portes du marché de l’emploi.

Pour rester compétitive dans un contexte d’accélération constante et internationale, la France doit se donner les moyens  d’accompagner l’ensemble de ses actifs et futurs actifs à sa transformation. Cela passe par une nécessaire sensibilisation et formation des plus jeunes, à commencer par les filles, à la culture numérique et aux filières scientifiques.

Nous devons être réactifs dès aujourd’hui  : les besoins de la nouvelle économie de notre pays sont grandissants et porteurs de valeurs. Toutes et tous, nous devons contribuer à l’essor de l’économie française et à son rayonnement à l’international !

Héléne Sancerres

Héléne Sancerres

Directrice de la Conduite du Changement, du coaching et de la RSE chez Cisco France
Héléne Sancerres

Les derniers articles par Héléne Sancerres (tout voir)