Les 5 erreurs à éviter quand on change d’entreprise

Evidemment pour ceux qui fuient le changement et qui restent bien ancrés dans leur zone de confort, les faux-pas sont assez rares. En revanche pour tous les autres, qui ont envie de nouveauté, de découverte et de changement, le risque de faire des impairs est bien plus grand. Mais est-ce si grave que ça, de se tromper ? L’échec, le doute, l’hésitation : cela fait partie du processus d’apprentissage. Reste que quand on change d’entreprise, certaines erreurs peuvent être facilement évitées ; encore faut-il les avoir en tête !

 

On évite… la question trop personnelle

La juriste vous répond sèchement “non j’ai divorcé !” quand maladroitement vous lui demandez si elle venait de se marier lorsque vous avez remarqué son changement de nom sur sa carte de visite… Aïe, votre tentative de créer de la proximité a au contraire rendu l’atmosphère glaciale ! Et on a tous en tête l’histoire d’un collègue ayant maladroitement adressé un “alors c’est pour quand ?” à une femme qui a avait juste pris quelques kilos…. Bannissez les sujets glissants afin de vous éviter de passer pour le “lourdaud” de – et du – service. Prenez vos informations auprès d’un tiers avant toute approche de ce type.

 

On évite… les phrases qui commencent par “vous” et terminent par « ici »

“Ah, vous faites comme ça ici…” est le type de remarque qui peut très vite agacer vos nouveaux collègues. Puisque désormais vous êtes vous-même « ici », intégrez-vous en utilisant un “nous” qui vous évitera les réponses tranchantes du type “tu n’avais qu’à y rester, là-bas…”. Un de mes anciens collègues a mis 6 mois avant d’arrêter de s’exclure… J’ai mis 6 mois avant de considérer son point de vue !

 

On évite… tout ce qui souligne les différences

Alors oui, il faisait plus beau dans le Sud dont vous êtes originaire que dans la région que vous venez de rejoindre mais est-il bien nécessaire de le souligner à chaque fois que vous regardez par la fenêtre ? Le mieux est de tenter de parler des points en commun qui vous permettront d’échanger en créant de la sympathie. Idem pour le dress-code, gardez votre costume trois pièces pour un mariage si tous vos collègues sont en jean-baskets. L’idée n’est pas de vous fondre à tout prix dans la masse en effaçant votre personnalité mais de ne pas vous exclure socialement à votre arrivée – ce moment où vous serez inéluctables scruté -. Identifiez les codes de l’entreprise pour vous intégrer en douceur !

 

On évite… le changement prématuré

A peine arrivée dans ses nouvelles fonctions, une brillante quadra avait décidé d’imposer son style direct de marquer de son empreinte son nouveau service sans tenir compte de l’héritage de son prédécesseur parti quelques jours plus tôt à la retraite… Sans grande surprise, l’approche ne fut pas couronnée de succès. Certains parlent des « 100 jours » nécessaires à l’observation et à la compréhension de l’organisation en place. D’autres disent que rien ne doit bouger dans les 6 premiers mois. Ce qui est certain, c’est qu’une période d’adaptation et de transition est nécessaire. Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain et veillez à faire au démarrage des changements à dose homéopathique.

 

On évite… de sembler distant

Allez, terminons sur ce basique : la courtoisie et la disponibilité avant tout ! Saluer, sourire, répondre aux sollicitations… Tout ceci est essentiel lorsque l’on débarque quelque part, et surtout dans une nouvelle boîte. Montrez le meilleur de vous êtes, soyez accessible, si votre réputation de « collègue sympa » vous précède, toutes les portes s’ouvriront !

Le premier pas vers l’adaptation c’est d’accepter de laisser ses valises à la porte et de voir toutes les différences comme autant de choses passionnantes à découvrir. Changer d’entreprise, c’est aussi souvent l’occasion de découvrir un nouvel environnement, de nouvelles méthodes, une nouvelle ville ou même parfois un nouveau pays… avec alors bien d’autres erreurs à éviter. Rendez-vous dans un mois pour le prochaine épisode ! Amitiés de Londres…

Pierre Rabozzi

Pierre Rabozzi

Directeur chez Page Personnel
Intervenant depuis plus de 10 ans sur des problématiques RH et recrutement, je suis un jeune directeur passionné par les questions de management et de leadership en entreprise. J’encadre une équipe de consultants spécialisés sur les métiers de la finance et de la comptabilité au sein du cabinet de recrutement Page Personnel.
Pierre Rabozzi

Les derniers articles par Pierre Rabozzi (tout voir)

Pierre Rabozzi

Pierre Rabozzi

Intervenant depuis plus de 10 ans sur des problématiques RH et recrutement, je suis un jeune directeur passionné par les questions de management et de leadership en entreprise. J’encadre une équipe de consultants spécialisés sur les métiers de la finance et de la comptabilité au sein du cabinet de recrutement Page Personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *