Télétravail : plébiscité par près de la moitié des sondés

Le télétravail n’a jamais été autant plébiscité par les salariés. Cet engouement croissant est porté par les évènements récents, notamment les chutes de neiges de cet hiver et les grèves à répétition, entraînant des embouteillages toujours plus importants et une augmentation exponentielle du temps de transport quotidien. Vivastreet, le n°2 des sites de petites annonces et leader de l’emploi de proximité, a sondé ses utilisateurs et a dressé un bilan contrasté de ce que pensent les salariés et les employeurs de cette pratique.

Le télétravail est un mode d’organisation de plus en plus évident pour de nombreux salariés tous secteurs confondus. La loi française est d’ailleurs venue en assouplir les modalités de recours.

 

Un mode de travail de plus en plus ancré dans les pratiques professionnelles

Pour la troisième année consécutive, Vivastreet a sondé ses utilisateurs sur leur volonté ou non de travailler à distance1. Il en ressort que le nombre de personnes qui souhaitent y recourir au moins partiellement est en constante évolution (il passe de 38% en 2016 à 41% en 2017 puis à 48% en 2018).

Les raisons évoquées par près de la moitié des sondés favorables au télétravail sont le gain de temps, la liberté, l’efficacité, l’autonomie ou encore la responsabilisation. Les technologies de l’information et de la communication permettent en effet de recréer n’importe où et quasiment à l’identique les conditions de travail des locaux habituels.

La loi va ainsi dans le sens de ces évolutions de mentalité puisque depuis les ordonnances de septembre 2017, le travail à distance est possible sans que cela soit précisé dans le contrat de travail. La loi est donc plus souple en matière de télétravail et, selon une étude Randstad, 76% des salariés sont d’ailleurs satisfaits de ce nouveau cadre juridique1. Si, en plus, des gages de joignabilité et de disponibilité sont fournis à l’employeur, ce dernier acceptera de plus en plus facilement les demandes de télétravail.

Si l’intérêt pour le travail à distance est croissant, des réticences subsistent tant du côté de l’employeur que du salarié.

 

Des réserves sur le télétravail évoqué des deux côtés

Démocratisé depuis les années 2000, le télétravail est aujourd’hui pratiqué régulièrement par près de 16% des salariés. D’après un autre sondage Vivastreet1, 78% des sondés estiment cependant que ce mode d’organisation n’est pas assez encouragé dans leur entreprise. La réticence des employeurs s’explique principalement par le fait que, malgré la variété d’outils de communication à leur disposition, ils n’ont qu’une visibilité limitée sur l’organisation de leurs salariés lorsqu’ils travaillent à distance. L’autre inquiétude souvent évoquée par les employeurs est la perte de cohérence au sein des équipes.

Mais les salariés aussi émettent certaines réserves sur le travail à distance. Ils craignent notamment que la frontière entre vie professionnelle et vie privée se resserre. Le travail à distance s’immisce déjà fortement dans la vie privée des salariés, en particulier des cadres, connectés à leurs messageries bien souvent en dehors des heures de bureau.

Mais après plusieurs années de pratique, de nouveaux aspects négatifs du télétravail deviennent incontestables. Parmi ceux-ci, sont évoqués la solitude, une diminution du sentiment d’appartenance à l’entreprise, des difficultés à travailler sur un projet collectif et un impact négatif à l’évolution des carrières.

Julien André, Directeur emploi de Vivastreet, commente : « L’épanouissement au travail et le bien-être des salariés sont des préoccupations qui ont pris une grande ampleur dans tous les secteurs professionnels. Le télétravail a ainsi été porté par cette mouvance. Il n’est cependant pas étonnant, après une vingtaine d’années de pratique et de démocratisation, de constater qu’il ne constitue en rien une recette miracle. Il n’y a pas de règle. Il s’agit simplement, pour l’employeur et l’employé, de trouver l’équilibre qui leur conviendra le mieux ».

 

À propos de Vivastreet

VIVASTREET met à disposition des internautes plus d’un million d’annonces actives en permanence, en France. N°2 des sites de petites annonces gratuites, Vivastreet compte parmi ses catégories phares l’Emploi, l’Immobilier, l’Auto, ou encore les Animaux. Créé en 2004 par Yannick Pons et une équipe de professionnels français, Vivastreet est présent dans 13 pays et compte plus de 35 millions de visiteurs uniques par mois, dont près de 10 millions en France. Et pour couronner le tout, Vivastreet.com a été Elu Service Client de l’Année 2015, 2016 et 2017.

La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com