Satisfaction professionnelle : seuls 12% des Français font de leur salaire leur priorité

  • Seuls 12% des employés français jugent que le salaire est l’élément le plus important de leur travail
  • Plus de la moitié des travailleurs refuseraient une augmentation de salaire importante si cela signifiait qu’ils doivent travailler avec des personnes qu’ils n’apprécient pas
  • Deux tiers des Français postuleraient de nouveau pour un emploi dans une entreprise avec laquelle ils auraient eu un entretien positif, même s’ils ne l’ont pas décroché la première fois.

D’après une étude menée par Indeed, premier moteur de recherche d’emploi au monde, la grande majorité des salariés français déclarent que le salaire n’est pas leur principale source de motivation.

 

Ne pas surestimer l’impact des revenus sur la satisfaction professionnelle

Il est important pour les salariés d’avoir une rémunération juste pour le travail fourni mais il ne faut pas pour autant surestimer l’impact des revenus sur leur satisfaction.

  • Seuls 12% des travailleurs jugent que leur salaire est leur motivation première au travail, alors que le plaisir de travailler (32%) et les bonnes relations entre collègues (17%) se placent en tête.
  • Même tendance chez nos voisins européens : ils sont seulement 12% au Royaume-Uni et 11% en Allemagne à considérer leur salaire comme l’élément le plus important de leur travail.

 

L’environnement de travail joue également un rôle essentiel

  • 58% des Français déclarent qu’ils refuseraient une forte augmentation de salaire si cela signifiait qu’ils doivent collaborer avec des personnes qu’ils n’apprécient pas.

 

Cependant, cela ne signifie pas pour autant que les Français sont satisfaits de leur salaire.

  • Ils sont à peine plus de la moitié (54%) à penser recevoir un « salaire juste » pour le travail fourni.

Cela vient appuyer l’idée que beaucoup seraient prêts à être moins rémunérés pour un emploi qu’ils apprécieraient davantage.

 

Bâtir une relation de confiance se joue dès le recrutement

Les candidats recherchent des signes de confiance dès leur premier contact avec l’entreprise.  L’étude met en effet en évidence l’impact que le processus de recrutement peut avoir sur les futurs collaborateurs : il laisse une impression durable sur la façon dont les recrues potentielles perçoivent l’environnement de travail. Bien que les nouvelles technologies facilitent et accélèrent le processus de recrutement, le contact humain reste essentiel pour attirer et retenir les meilleurs talents.

  • Deux tiers des personnes interrogée (66%) postuleraient de nouveau pour un emploi dans une entreprise avec laquelle ils auraient eu un entretien positif, même s’ils n’ont pas décroché l’emploi la première fois.
  • Les employés potentiels apprécient la qualité de la communication, 66% considèrent que la rapidité avec laquelle l’employeur répond à leur candidature est le facteur le plus important dans l’établissement de la confiance.
  • Enfin, plus important encore, quasi la moitié des chercheurs d’emploi (42%) perdent confiance en l’entreprise si celle-ci met du temps à leur répondre.

De la même manière, 37% des personnes interrogées affirment, malgré un entretien positif, qu’elles refuseraient une offre d’emploi si les valeurs de l’entreprise ne correspondaient pas aux leurs.

Charles Chantala, Director of Enterprise and Agency Sales Indeed France, commente :

“Le bien-être et l’épanouissement au travail sont des notions complexes à cerner puisqu’elles sont propres à chaque individu et dépendent de nombreux facteurs. Aujourd’hui, 78% des collaborateurs passent davantage de temps avec leurs collègues de travail qu’avec leur propre famille[1]. Dans un tel contexte, au-delà de la question du salaire, ce sont des relations sociales saines et un environnement de travail optimal qui feront aussi, souvent, la différence. Il est primordial pour les entreprises de parvenir à construire leur communauté de salariés. Ce terme de communauté n’est pas anodin et retranscrit véritablement l’état d’esprit recherché aujourd’hui. Il s’agit également de pouvoir répondre aux candidats, dès le début du processus du recrutement comme s’ils étaient des clients, des clients très importants : ce sont eux qui vont forger la marque, la réputation et le succès de l’entreprise demain. Les recruteurs sont souvent les meilleurs défenseurs des talents au sein des entreprises. Il est donc essentiel que le processus de recrutement soit conçu de manière à rendre les connexions humaines authentique : l’humain doit être la question centrale”.

 

Méthodologie

L’enquête a été réalisée à l’échelle européennes (Angleterre, Allemagne, Belgique, France, Pays-Bas). En France, ce sont 500 Français représentatifs de la population nationale âgés de 18 ans et plus qui ont été interrogés par l’institut Decipher/ Focus Vision Data.

 

A propos d’Indeed

Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 200 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays, dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com