Quel impact RH de la crise sur les attentes des candidats ?

Dans un contexte complexifié par la crise sanitaire et ses conséquences sur le marché du travail, il est essentiel pour les recruteurs de comprendre parfaitement les nouvelles attentes des candidats et ainsi de viser juste dans leurs communications. Restrictions budgétaires, mesure de la performance, nécessité toutefois de trouver les bonnes compétences pour le bon fonctionnement de l’entreprise… autant de variables qui leur imposent de s’appuyer sur une réelle compréhension du candidat pour mieux gérer les investissements en recrutement et en communication.

Adapter sa stratégie de recrutement aux réflexions professionnelles des candidats…

Selon une étude menée par Golden Bees en novembre 2020*, 56% des actifs ont réfléchi à un changement de carrière depuis le début de la crise sanitaire. Les opportunités de recrutement sont donc nombreuses, à condition de bien avoir en tête les leviers décisionnels des candidats restés stables depuis le début de la crise : avant et après, on retrouve ce même podium qui place en première position le salaire, suivi du bien-être au travail et de l’équilibre vie professionnelle / vie privée ; 3 leviers sur lesquels peuvent jouer les recruteurs, à commencer par le salaire : un champ peu renseigné par les recruteurs mais très demandé par les candidats. Si la rémunération proposée est en phase avec le marché (ou supérieure), les recruteurs auront tout intérêt à l’afficher. Sans surprise, le bien-être au travail et l’équilibre vie professionnelle / vie privée jouent également un rôle important dans la satisfaction professionnelle des candidats. Ce sont des éléments à mettre en avant dans sa communication marque employeur : au moyen de chiffres, de classements ou d’études internes sur la satisfaction de ses employés par exemple.

Au-delà des critères de satisfaction professionnelle, sur quels critères les candidats se basent-ils pour choisir leur employeur potentiel ? Le podium des informations les plus importantes pour les candidats sur un employeur est le suivant :

  1. Sa réputation en tant qu’employeur
  2. Les projets en cours dans l’entreprise
  3. La santé financière de l’entreprise

Les attentes vis-à-vis de l’employeur dénotent d’une possible inquiétude des répondants face à leur avenir professionnel : la santé financière de l’entreprise est considérée comme la 3ème information la plus importante vis-à-vis d’un employeur potentiel.

Il sera donc important de rassurer les candidats sur la solidité et la viabilité de son entreprise. Autre fait notable : l’importance de la réputation en tant qu’employeur aux yeux du candidat. Une information précieuse pour les recruteurs, qui doivent veiller à leur réputation et notamment se faire acteurs de leur e-réputation. 

… Et à leur comportement de chercheurs d’emploi

Pour se renseigner sur une entreprise, les candidats privilégient le bouche à oreille (22%), la recherche Google (21%) et le site de l’entreprise (19%). Comme évoqué précédemment, l’entreprise a donc un rôle important à jouer dans l’image employeur qu’elle renvoie et peut agir sur les perceptions des candidats en soignant sa e-réputation et son image de marque en ligne. De légères différences se dessinent entre juniors et seniors : les actifs les plus jeunes favorisent en premier lieu les informations issues du web, à l’inverse des seniors qui, s’ils utilisent également internet pour s’informer, privilégient leur réseau pour trouver des informations sur un employeur potentiel.

Les données Golden Bees montrent également que 51% des candidats accepteraient de postuler à une offre d’emploi sous forme de publicité. Cette pratique émergente dans le milieu des RH semble bien perçue par les candidats, presque autant que le contact direct par un recruteur (52%). Les recruteurs ne doivent en effet pas se priver de nouveaux canaux pour toucher leurs candidats cibles dans ce contexte particulier. Les méthodes innovantes sont bien accueillies par les candidats, par les plus jeunes comme par les plus âgés.

Pour découvrir les principaux résultats de l’étude Golden Bees sur les attentes professionnelles des candidats en contexte de crise*, cliquez ici.

* Etude Golden Bees réalisée sur un panel de 767 répondants actifs sur le marché de l’emploi (actifs âgés de 18 à plus de 65 ans interrogés sur la période du 17 au 24 novembre 2020).

À propos de Golden Bees

Créée en 2015 par Jonathan Bordereau et Fariha Shah, Golden Bees, filiale du groupe Figaro, est la première solution de ciblage intelligent de candidats dans le processus de recrutement via la publicité programmatique. Basée sur une suite de technologies propriétaires, Golden Bees diffuse des annonces de recrutement, sous forme de publicité, de manière ciblée et automatisée sur l’intégralité des contextes médias pertinents et des supports connectés. Golden Bees, qui compte plus de deux cents entreprises clientes en Europe, dont Groupe FED, SNCF, Manpower, L’Armée de terre, La STIB, Crédit Agricole ou encore Capgemini, fait partie du Top 10 des Champions de la croissance des Echos et du Top 60 du classement FT100.

La Rédaction
Les derniers articles par La Rédaction (tout voir)
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.