Que pensent les RH de l’IA pour leurs recrutements ?

  • Aujourd’hui, 88 % des recruteurs passent par des plateformes numériques
  • Pour 72 % des recruteurs, l’IA est un gain de temps et pour 63 % un gain d’argent
  • Les recruteurs peuvent sans problème confier à une IA la signature des contrats (79 %), la mise en relation (77 %) et la recherche de profils (65 %)
  • 52 % des recruteurs pensent que l’IA lutte contre la discrimination à l’embauche
  • 89 % des recruteurs pensent que l’Intelligence Artificielle est complémentaire des RH
  • L’Intelligence Artificielle fait rêver 56 % des recruteurs

Face à l’augmentation de la numérisation des processus de recrutement, QAPA, la plateforme de recrutement par l’intérim, a interrogé plus de 135 000 recruteurs pour tout savoir sur leur relation avec les outils d’intelligence artificielle. 

*Méthodologie : Sondage réalisé entre le 17 et 20 novembre 2020 auprès de 135 000 recruteurs sur la plateforme QAPA. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

Presque 9 recruteurs sur 10 passent par des plateformes numériques

Face à la crise sanitaire, les recruteurs passent davantage par les plateformes d’emploi en ligne. En effet, 88 % des responsables RH utilisent ces nouveaux outils numériques : 32 % le font pour tous leurs recrutements et 56 % en partie. Seulement 12 % continuent à recruter sans le web.

Avec la pandémie et le confinement, procédez-vous à des recrutements via des plateformes numériques ?
RéponsesPourcentages
Oui en totalité32 %
Oui en partie56 %
Non pas du tout12 %

Que pensent les recruteurs de l’IA ?

Pour les recruteurs, l’intelligence artificielle utilisée par les plateformes de recrutement a 4 atouts majeurs : c’est un gain de temps pour 72 %, un gain d’argent pour 63 %, plus de simplicité pour 61 % et d’efficacité pour 56 %.

Que pensez-vous des plateformes numériques qui utilisent l’Intelligence Artificielle (IA) pour sélectionner les candidats ?
RéponsesPourcentages
C’est un gain de temps72 %
C’est un gain d’argent63 %
C’est plus simple61 %
C’est efficace56 %
C’est inefficace41 %
C’est l’avenir34 %
C’est trop compliqué33 %
Pas assez pertinent1 %
Autre1 %

Une IA mais pour faire quoi ?

En revanche, seulement 7 % des recruteurs sont actuellement capables de confier à une IA, la gestion complète des embauches. Pour les autres sans crainte, 79 % peuvent confier la signature des contrats, 77 % la mise en relation, 65 % la recherche de profils, 56 % la sélection des candidats et 51 % le premier tri des CV. Mais pour les entretiens d’embauche, 89 % préfèrent encore l’humain.

Que pourriez-vous confier à une IA sans aucune crainte :
RéponsesPourcentages
La signature des contrats79 %
La mise en relation77 %
La recherche de profils65 %
La sélection des candidats 56 %
Le premier tri des CV51 %
Les entretiens d’embauche11 %
La gestion complète de l’embauche7 %

IA = Objectivité ?

En matière de discrimination positive ou négative, les IA dans le recrutement ne font pas l’unanimité mais divisent clairement les recruteurs. En effet, 48 % craignent une uniformisation des candidats selon les critères définis par les algorithmes alors que 52 % y voient plutôt une objectivité totale.

Selon vous, une IA peut-elle être efficace contre la discrimination positive ou négative ?
RéponsesPourcentages
Oui c’est une objectivité totale52 %
Non cela risque d’uniformiser les candidats48 %

IA et recruteur : Un couple parfait

Laisser une IA gérer la totalité du processus du recrutement sans l’expertise d’un recruteur semble possible pour 23 % des répondants. 32 % pensent que le recruteur doit intervenir au moment de la sélection finale et plus de 45 % à tous les moments clés des différentes phases. Des notions qui sont renforcées par le fait que 89 % des recruteurs pensent que l’Intelligence Artificielle est complémentaire des ressources humaines.

Selon vous, l’expertise d’un recruteur est-elle nécessaire avec un outil de recrutement IA ?
RéponsesPourcentages
Oui pour tout le processus de recrutement45 %
Oui uniquement pour la sélection finale32 %
Non23 %
Selon vous, l’IA et les ressources humaines sont-elles complémentaires ?
RéponsesPourcentages
Oui89 %
Non11 %

I have a dream…

Enfin, si l’Intelligence Artificielle fait peur à 31 % des recruteurs, et que 13 % y sont totalement indifférents, plus de 56 % rêvent d’un outil technologique capable de faciliter grandement leur recrutement.

Vous diriez que l’IA dans le recrutement vous fait :
RéponsesPourcentages
Peur31 %
Rêver56 %
Rien du tout13 %

« Interroger les recruteurs pour savoir ce qu’ils pensent réellement de l’IA dans leur recrutement était très important pour QAPA. Les résultats de cette enquête nous confortent dans nos choix et dans les solutions technologiques que nous apportons aujourd’hui dans ce domaine. En effet, loin de vouloir ubériser les recruteurs, nous avons développé une plateforme qui les accompagne dans leur expertise et leur permet de digitaliser l’ensemble des process métiers de l’intérim. Ainsi, les recruteurs peuvent se focaliser sur l’humain et se décharger de toutes les tâches comme le sourcing de candidats, le matching et la gestion administrative. L’IA doit être un atout de gain de temps et d’argent au service de l’emploi ».

Stéphanie Delestre, fondatrice et Présidente de QAPA.

QAPA en 4 chiffres :

  • +500 entreprises clientes,
  • +5.000 intérimaires salariés par QAPA en 2019
  • 74% des offres d’emploi reçoivent des profils disponibles en moins de 4 heures,
  • 20% des intérimaires sont recrutés en CDI après 3 mois de mission.
Avatar
Avatar

La Rédaction

La Rédaction de HR Voice s'engage à fournir un contenu d'information de qualité à destination des professionnels des Ressources Humaines.