Pour près de trois salariés sur quatre la qualité de leur espace de travail ne s’est pas améliorée depuis 5 ans

Alors que l’on s’interroge beaucoup sur le rapport des Français à leur espace de travail, force est de constater que 50% des salariés n’ont vu aucune évolution dans la qualité de leur environnement professionnel ces 5 dernières années, une proportion restée stable depuis 3 ans. Pire, ils sont 24% à considérer qu’elle s’est dégradée, un chiffre qui – s’il est en légère baisse (-5 pts en un an) – montre que cette question reste peu prise en compte par les entreprises. La 3e édition du baromètre OpinionWay pour CD&B sur la relation entre les espaces de travail et le bien-être des salariés révèle que les salariés et les étudiants français sont plus ouverts au changement que ce que l’on voudrait faire croire.

Salariés et étudiants français sont curieux des évolutions des espaces de travail

Aujourd’hui, 69% (+8) des salariés français ont déjà entendu parler du coworking et 14% (-1) le pratiquent. En ce qui concerne le desk sharing, ils sont 40% (+7) à en avoir déjà entendu parler et la pratique, même s’il ne concerne encore qu’un nombre réduit d’entreprises, se développe. En effet, 36% des salariés français travaillent déjà sans bureau attitré, ce qui montre que certaines des composantes du desk sharing se généralisent. Et il ne s’agit pas d’un simple effet de mode : 85% des salariés pensent que le coworking est amené à se développer et 74% ont la même opinion au sujet du desk sharing.

Ces pratiques demandent un changement de paradigme managérial, pour évoluer vers plus d’autonomie et de collaboration. Un changement qui semble correspondre, au moins partiellement, aux vues de la prochaine génération de salariés, aujourd’hui étudiante, qui :

  • Privilégie les espaces partagés comme environnement de prédilection pour leur premier emploi (75% dont 28% pour l’open space) ;
  • Estime que le coworking va se généraliser à toutes les entreprises (20%) et souhaite pouvoir le pratiquer dans le cadre de leur premier emploi (21%)
  • Voit le travail en mobilité, notamment le télétravail, comme une pratique amenée à se développer (82% dont 34% pour qui elle va se généraliser). Les étudiants ont également une opinion positive de l’ordonnance facilitant et encadrant mieux le recours au télétravail : 79% considèrent qu’elle va contribuer à « transformer les espaces de travail », 78% qu’il s’agit d’une « évolution inévitable » et 72% vont jusqu’à dire qu’il s’agit d’une « bonne chose ».

 

Les espaces de travail partagés, notamment les open space, restent des lieux dédiés à la collaboration, même si cette dernière peut s’avérer difficile au quotidien

Il faut préciser que 53% des salariés seraient hésitant ou refuseraient franchement, à abandonner leur poste de travail habituel dans un espace de travail partagé, pour un bureau individuel. Ils restent attachés à la place qu’ils occupent et à leurs voisins de bureau. De plus, 1 salarié sur 3 attribue une note entre 8 et 10 sur 10 à son espace de travail partagé.

Ainsi, plutôt que l’organisation des lieux, peut-être faudrait-il également se demander comment les collaborateurs y interagissent. En effet, si les salariés français sont 74% à considérer que des espaces de travail partagés permettent de « renforcer l’esprit d’équipe », ils ne sont que 42% des salariés travaillant dans un espace partagé à considérer que leur espace de travail actuel « favorise le travail en équipe et la collaboration », seulement 44% à penser qu’il « favorise la convivialité entre collègues » et 28% à estimer qu’il « renforce l’esprit de solidarité entre collègues ».

Les espaces de travail sont avant tout occupés par des individus qui doivent être impliqués dans les transformations

Mohammed Sahily, DGA de CD&B tranche : « Opposer frontalement bureau fermé individuel à open space est un faux débat. Il existe aujourd’hui une grande variété de modes d’organisation du travail et de l’espace et aucun ne possède un avantage décisif sur l’autre. Ce qui importe vraiment, c’est de donner aux salariés le choix dans la conception de leur espace, en leur présentant toutes les alternatives disponibles, afin d’aligner valeurs de l’entreprise, attentes des salariés et contraintes financières, dans l’organisation la plus adaptée pour chaque entreprise »

En effet, seulement 42% des salariés ont déjà été consultés sur l’aménagement de leur espace de travail. Une évolution positive, dans la mesure où ce chiffre était de 35% dans la première édition du baromètre en 2015, mais souvent encore ce sont les managers qui sont interrogés (55% l’ont déjà été), plutôt que les employés n’encadrant pas de collaborateurs (33% ont été interrogés). Un message à diffuser dans les entreprises, car les salariés qui n’ont pas été interrogés sont plus nombreux à se déclarer peu satisfaits de leur espace de travail.

Méthodologie de l’étude

L’étude La relation entre l’environnement de travail et le bien-être des salariés réalisée pour CD&B, est destinée à comprendre et analyser la satisfaction et les attentes des salariés vis-à-vis de leur espace de travail. Cette étude a été réalisée auprès de deux échantillons :

  • Un échantillon représentatif de 1001 salariés de bureau d’entreprises de 100 salariés et plus, regroupés sur le même site. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de secteur d’activité et de taille d’entreprise.
  • Un échantillon représentatif de 502 étudiants. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de région de résidence, de niveau de diplôme et de type d’établissement (Universités/écoles). 
Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). 
Les interviews ont été réalisées :
  • du 19 au 25 octobre 2017 pour l’échantillon de salariés.
  • du 19 au 27 octobre 2017 pour l’échantillon d’étudiants.
  • Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour CD&B » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé. 
OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252. 
 OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants et de 1,9 à 4,5 points pour un échantillon de 500 répondants. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

 

A propos CD&B

CD&B est le premier cabinet français indépendant d’experts en aménagement et transformation des espaces de travail. Depuis 2002, CD&B accompagne les entreprises, les écoles et les hôtels dans la création ou l’aménagement de leurs espaces. Plaçant l’innovation et l’optimisation du bien-être des collaborateurs et des utilisateurs au cœur de son approche métier, CD&B a développé une offre globale en intervenant sur toute la chaîne de l’aménagement des espaces, du conseil en amont, en passant par le design des espaces et le choix du mobilier jusqu’à la réalisation des travaux et l’emménagement des salariés. Ses 120 spécialistes travaillent chaque année sur plus de 280 projets de toute taille.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com