Moins d’un Français sur deux satisfait de son salaire

• Seuls 43% des Français ressentent de la satisfaction à la réception de leur paie
• 14 % ressentent de la déception
• Un quart d’entre eux épargne en priorité une partie de leurs revenus

Moins d’un français sur deux est satisfait de son salaire selon l’étude « Révélez vos talents » d’ADP (Automatic Data Processing). L’étude, qui porte sur plus de 2 500 salariés en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, met en évidence que 42% des européens déclarent ressentir de la satisfaction au moment où ils récupèrent leur paie ; seulement 1 sur 10 indique être déçu.

 

Des sentiments ambivalents face à la réception de la paie

Les Anglais se déclarent les plus heureux au moment de la paie (23%) contre seulement 9% des travailleurs Français. Toutefois, les Britanniques  ne sont que 30% à se déclarer satisfaits de leur paie, loin derrière les Hollandais (56%) et les Allemands (49%).
Les Français sont les européens qui sont le plus souvent déçus par leur salaire (14%) tandis qu’aux Pays-Bas seulement 5% se disent déçus, 3% frustrés et 1% envieux.

 

D’importantes différences entre Européens pour l’utilisation de leurs revenus disponibles

Les principaux postes de dépenses diffèrent en fonction des pays : les Français utilisent leur revenu disponible en priorité pour… épargner (24%), contre seulement 15% des Italiens.
Puis ils dépensent leur argent dans des petits achats du quotidien (24%), contre 12% des Anglais et des Néerlandais. Enfin 18% déclarent que les vacances sont leur troisième poste de dépense. C’est loin derrière les Pays Bas, où 27% des salariés consacrent en priorité leur revenus à leur budget vacances, suivis par les Italiens (25%). Enfin, malgré une culture française très conviviale, riche en bons restaurants et en bons vins, les employés de l’hexagone dépensent moins pour faire la fête et en sorties culturelles (10%), que ceux d’outre-manche (21%)

L’étude confirme des disparités logiques en fonction de l’âge : 27% des 18-24 ans préfèrent épargner pour leur futur. A contrario, 26% des plus de 40 ans citent les vacances comme première utilisation de leur revenu disponible.
Pour une minorité importante des salariés européens, l’amour et le plaisir dans le travail dépassent la récompense financière avec un cinquième (20 %) des interrogés répondant qu’ils travaillent parce qu’ils aiment ce qu’ils font, un dixième que c’est parce qu’ils aiment l’entreprise pour laquelle ils travaillent (10 %) et un autre dixième parce qu’ils souhaitent apprendre et évoluer dans leur carrière (10 %). A contrario, plus d’un tiers (38 %) répondent que leur première motivation est de pouvoir payer ce dont ils ont besoin, et pour 13 % d’entre eux de pouvoir s’acheter les choses dont ils ont envie.

 

À propos d’ADP :
De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quels que soient leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d’ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *