Migraine sévère : des répercussions importantes  dans la vie professionnelle

A l’occasion du 4è congrès de l’EAN (European Academy of Neurology) qui se déroule du 16 au 19 juin à Lisbonne, sont présentés les résultats d’une enquête sur l’impact socio-économique de la migraine sévère* en France .

Cette enquête réalisée auprès de 305 patients atteints de migraine sévère en souligne les conséquences sur la qualité de vie personnelle comme professionnelle. Elle décrit les répercussions économiques liées à l’absentéisme, à la perte de salaire, aux frais de santé pour les patients, ainsi que le coût social estimé à 3,8 milliards d’euros1.

  • 63 % des patients actifs ou anciennement actifs (n=156/245) ont souligné l’impact de la migraine sur leur vie professionnelle, en particulier sur leur efficacité (81 % n=126/156). Le nombre de jours d’absence dû à la migraine sévère est de 33 jours par an en moyenne, ce qui se traduit par une perte annuelle pour la société de 3,8 milliards d’euros.
  • 59 % des patients (n=180/305) ont été perturbés dans leurs études en raison de leurs migraines sévères. Parmi eux, 13 % (n=23/180) ont même dû renoncer à suivre le cursus de leur choix.
  • Plus des trois quarts des patients interrogés déclarent souffrir entre autres de troubles du sommeil et ne pas pouvoir profiter de leur temps libre.

La migraine est une pathologie fréquente et invalidante qui touche notamment les adultes jeunes et actifs. Afin d’évaluer l’impact socio-économique de la migraine sévère*, une enquête a été menée pour Novartis par Kantar Health en juillet 2017 via un sondage en ligne auprès d’un panel représentatif de la population adulte française (15 000 personnes). L’identification des patients migraineux sévères (n=305) a été réalisée via un test diagnostic (version française étendue de IDTM Migraine screener). Ces données ont été présentées au congrès de l’EAN lors d’une session de poster le samedi 16 juin.

 

Migraines sévères : des impacts physiques, psychologiques et sociaux

Chez les patients sévères interrogés (n=305), le nombre moyen de jours de migraine par mois était de 13,0 (± 5,2). Les crises de migraine provoquent des nausées ou des vomissements chez 54 % d’entre eux. 86 % souffrent de sensibilité à la lumière et 70 % de troubles visuels.

La migraine sévère affecte principalement le bien-être et la vie sociale, elle entraîne une forme de dépendance et impacte les relations sociales et familiales. Pour 14 % des patients, un proche a dû modifier son temps de travail en raison de leurs migraines et 12 % des patients ont eu besoin d’avoir recours à une aide extérieure. L’impact psychologique est également important : 51 % des migraineux sévères souffraient ou avaient souffert de dépression ou d’anxiété.

 

Le cursus étudiant et la vie professionnelle très impactés

Lorsqu’on interroge les patients sur l’impact de leurs migraines sévères sur leur vie étudiante, 59 % d’entre eux (n=180/305) en soulignent les répercussions négatives. Parmi ces 180 patients, l’absentéisme est cité dans 52 % des cas, mais aussi l’échec aux examens (15 %) ou au diplôme (12 %) jusqu’au renoncement à suivre les études désirées (13 %).

Dans la vie professionnelle, parmi les 156 personnes déclarant un impact sur leur vie professionnelle, c’est la moindre efficacité au travail qui est la plus déplorée pour 81 % d’entre eux. Le fait d’avoir à adapter les horaires de travail (19 %), le sentiment de stigmatisation (17 %) et le frein à l’évolution professionnelle (14 %) sont également cités. Plus encore, 28 % (n=85/305) ont dû renoncer à poursuivre l’activité professionnelle qu’ils souhaitaient (n = 85/305).

 

Un impact économique individuel et sociétal de 3,8 milliards d’euros

Pour soulager les migraines sévères, 58 % des patients ont dû acheter des médicaments non remboursés avec un coût mensuel moyen de 31,9 € (± 40,8). 43 % des patients ont utilisé d’autres thérapies avec un coût mensuel moyen de 51,7 € (± 48,0).

Les migraines sévères entraînent également une perte de salaire chez près de la moitié des patients ayant déclaré un impact sur leur vie professionnelle. 18 % ont estimé une perte de salaire supérieure à 20 %. Sur une période de 3 mois, le nombre moyen de jours d’absentéisme estimé par les patients (n=139) était de 8,3 (± 14,1), soit un nombre annuel de jours d’absentéisme dû à une migraine de 33 jours. Dans cette enquête, l’absentéisme au travail (déclaré par 139 patients) dû à la migraine impacte leur rémunération chez au moins 60 % des patients. Cet absentéisme entraîne une perte annuelle de 3,8 milliards d’euros pour la société, incluant patients et employeurs1.

 

Novartis s’engage dans la reconnaissance et la prise en charge des patients migraineux

Face à l’impact de la migraine, à ses enjeux médicaux, sociétaux et économiques, Novartis s’engage pour faire avancer la reconnaissance sociétale de la maladie migraineuse, libérer la parole et améliorer l’accompagnement des patients migraineux.

Novartis conduit à cet effet une série de tables rondes locales “les Echos de la migraine” rassemblant différentes parties prenantes (professionnels de santé, associations de patients, sociologue, économiste, … ) visant à apporter un éclairage sur les problématiques clés de la migraine (parcours de soin, impact de la migraine au travail,… ).

 

A propos de la migraine : une pathologie neurologique très fréquente et handicapante

Environ 1 français sur 5, âgé de 18 à 65 ans, souffre de migraine . Plus qu’un simple mal de tête, la migraine se définit surtout par des crises récurrentes de céphalées caractéristiques, avec un examen clinique normal. On distingue les migraines avec ou sans aura. Elle est plus fréquente chez les personnes âgées de moins de 55 ans . Les enfants peuvent aussi souffrir de migraine. Selon les données internationales, elle affecterait de 3 à 10 % d’entre eux4.

 

A propos de Novartis

Novartis propose des solutions de santé innovantes adaptées à l’évolution des besoins des patients et des populations. Basé à Bâle, en Suisse, Novartis offre un portefeuille diversifié qui satisfait au mieux ces besoins : médicaments innovants, génériques et biosimilaires ainsi que soins ophtalmologiques. Novartis occupe des positions de leader mondial dans ces domaines. En 2017, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires net d’USD 49,1 milliards, alors que ses investissements en R&D se sont élevés à environ USD 9,0 milliards. Les sociétés du Groupe Novartis emploient quelque 122 000 collaborateurs équivalents temps plein et les produits de Novartis sont disponibles dans 155 pays environ.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com