Les stratégies des entreprises pour acquérir de nouvelles compétences digitales

  • Trois entreprises sur quatre s’efforcent de développer de nouvelles compétences digitales
  • 37% des entreprises européennes les acquièrent par croissance externe, 30% via des partenariats avec des start-ups, 15% en ayant recours à des incubateurs d’entreprise
  • Les organisations qui ont un directeur du digital (CDO) redoublent d’efforts pour capter de nouvelles connaissances digitales
  • Les collaborateurs externes ayant les compétences digitales recherchées pourraient représenter 10% des effectifs d’une entreprise au cours des trois prochaines années

Six entreprises sur dix voient la digitalisation comme une opportunité de mettre en œuvre une nouvelle stratégie commerciale, de fournir une meilleure expérience client, de stimuler l’innovation et d’améliorer la productivité selon l’étude « Vers le monde digi-tal de demain » de Willis Towers Watson qui a interrogé plus de 1 000 organisations dans 44 pays, au sujet des grandes tendances de la digitalisation.

Pour obtenir de nouvelles compétences digitales, aucune méthode ne s’impose en particulier, les organisations ont des stratégies différentes. Pour les entreprises qui démarrent leur digitalisation, la moitié procède à du développement interne, 47% signent des contrats avec des tierces parties, 43% font des partenariats avec des organisations externes.

Parmi celles qui présentent déjà un bon niveau de digitalisation, 37% n’hésitent pas à acquérir de nouvelles connaissances digitales par le biais de rachats d’entreprises, 30% via des partenariats avec des start-ups, 15% en ayant recours à des incubateurs d’entreprise. »

Le rôle clé d’un directeur du digital

Les organisations qui ont un directeur du digital (CDO) redoublent d’efforts pour gagner de nouvelles compétences digitales. Celui-ci lui permet de centraliser le recrutement de talents, de compétences digitales spécifiques et donc d’accélérer la digitalisation des entreprises.

D’ailleurs, les entreprises qui ont un CDO ont de plus fortes ambitions digitales. Elles sont en effet plus nombreuses à faire grossir leurs équipes internes (56% contre 38% pour celles qui n’ont pas de CDO), plus nombreuses (40% vs 18%) à oser faire des acquisitions par croissance externe, à nouer des partenariats avec des start-ups (30% vs 13%) et même à créer des incubateurs (22% vs 11%).

Les start-ups comme accélérateur de la transformation digitale

Un tiers (30%) des entreprises européennes fait l’effort d’acquérir de nouvelles compétences digitales, en envisageant des partenariats avec des start-ups. Cette stratégie fait partie intégrante du processus de digitalisation et lui confère de nombreux avantages. C’est une manière d’apporter des idées et des perspectives novatrices (90%), une plus grande souplesse pour de nouvelles initiatives (79%), de travailler avec les meilleurs talents (69%), de profiter de technologies que les entreprises ne pourraient pas développer rapidement en interne (67%) et de mettre à l’essai de nouvelles technologies sans perturber leurs activités courantes (47%).

Mais les organisations qui n’ont pas encore entamé leur transformation, éprouvent des difficultés à travailler avec des start-ups pour plusieurs raisons : 44% déclarent qu’elles n’ont pas le temps ni les ressources, un tiers d’entre-elles n’ont pas le budget et 31% pensent qu’il est trop risqué et imprévisible de mener des projets avec des start-ups.

Une main d’œuvre qui évolue

Les employeurs européens notent d’importants changements au cours des 3 prochaines années. Parmi les plus importants, ils citent la possibilité d’utiliser plus de collaborateurs externes (+30%). Les travailleurs autonomes et ceux prêtés par d’autres entreprises dans le cadre d’échanges ou de partenariats pourraient représenter jusqu’à 10% des effectifs. C’est pourquoi les employeurs notent qu’ils devront changer leur façon de concevoir les emplois afin que ceux-ci puissent être occupés seulement par des employés possédant plus de compétences (+24%).

Ces chiffres et ces tendances montrent bien que les employeurs doivent se préparer dès maintenant à orchestrer le changement. L’acquisition de compétences digitales devient l’alpha et l’oméga pour toutes les entreprises qui souhaitent dynamiser leurs ambitions digitales. D’ailleurs, la moitié des entreprises en transformation voient la digitalisation comme une opportunité de transformer profondément leur modèle et leur identité d’entreprise. Le numérique façonne un nouvel écosystème de travail et les organisations qui accélèreront leur transformation seront gagnantes.

Sébastien Biessy Directeur de l’Activité Talent de Willis Towers Watson.

A propos de l’enquête 2019 « Vers le monde digital de demain »

Enquête menée entre février et avril 2019 sur un panel de plus de 1000 organisations mondiales représentant plus de 40 secteurs d’activité, dans plus de 40 pays. L’enquête « Talent Survey 2019 » a été complétée au printemps 2019 et permet de fournir une idée des attitudes et des intérêts d’un échantillon représentatif des talents salariés et non-salariés en Chine, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, en analysant la vision des salariés à travers un large éventail de sujets. L’enquête de cette année inclut les réponses de plus que 6000 salariés de plusieurs industries.

À propos de Willis Towers Watson

Willis Towers Watson (NASDAQ : WLTW) est l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles au monde. Nous aidons nos clients internationaux à faire du risque un vecteur de croissance. Willis Towers Watson, dont les origines remontent à 1828, compte 45 000 collaborateurs dans plus de 140 pays et marchés. Nous concevons et proposons des solutions de maîtrise du risque, de gestion des avantages sociaux, d’accompagnement des talents et d’optimisation du capital pour protéger et aider les institutions et les individus. Forts d’un positionnement unique, nous savons où se croisent talents, actifs et idées : un avantage que nous mettons au service de la performance des entreprises. Ensemble, libérons les potentiels.

La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com