Learn Assembly annonce l’édition 2018 de son étude sur le métier de Digital Learning Manager

Learn Assembly, société spécialisée dans le maintien de l’employabilité et la pédagogie numérique, présente la nouvelle édition de son étude sur un métier en forte croissance : le Digital Learning Manager.

Menée en France du 1er avril au 31 mai 2018 auprès d’un panel de 100 Digital Learning Managers, la 2ème édition de cette étude permet de distinguer les grandes tendances du métier, les missions, le type de parcours professionnel, les outils et les fourchettes de rémunération.

Le métier de Digital Learning Manager connaît une forte croissance en raison du développement des nouveaux modes de formation, comme les Moocs, le blended learning (repose sur le mix de plusieurs leviers pédagogiques en présentiel ou en ligne), ou le mobile learning (repose sur les smartphones). Les entreprises cherchent à innover en formation et à se doter de vraies compétences numériques.

“La nécessité “d’apprendre à apprendre” et de se former tout au long de la vie incite les entreprises à chercher des profils polyvalents, créatifs, ayant une bonne culture numérique et pédagogique pour aider chaque individu à évoluer dans son métier” explique Antoine Amiel, CEO de Learn Assembly.

Un poste polyvalent

Le Digital Learning Manager, à l’image de nombreux postes induits par la transformation numérique, est un couteau suisse débrouillard et autonome. Il touche un peu à tout et sait faire preuve de polyvalence pour mener ses projets à bien. Très transversal, il côtoie au quotidien de nombreux métiers à commencer par ses clients, mais aussi les concepteurs pédagogiques et les responsables IT. Et de plus en plus, les sociétés spécialisées dans la production de contenus, pouvant être des agences e-learning, des motion designers, des cadreurs-monteurs, des fournisseurs de contenu en réalité augmentée ou encore des game designers.

Une rémunération attractive

Côté rémunération, près de 30 % des Digital Learning Managers sont rémunérés entre 40 000 et 45 000 euros hors variable et 40 % entre 45 000 et 60 000 euros hors variable. Moins de 5 % des Digital Learning Managers dépassent les 60 000 euros annuels et ils sont 15 % à gagner entre 30 000 et 40 000 euros. Les écarts de salaires s’expliquent par le type d’entreprise (les accords d’entreprise des grandes entreprises du CAC 40 étant généralement plus avantageux que les PME) et l’expérience.

 

Une boîte à outils pédagogique étoffée

La palette du Digital Learning Manager ne fait que s’élargir ! Le blended learning reste en pole position des modalités utilisées, suivies par les MOOCs/SPOOCs qui confirment leur généralisation dans l’entreprise. Les communautés apprenantes et les classes virtuelles sont également très présentes, puisque 70 % des répondants déclarent y avoir recours.

Dans le palmarès des modalités pédagogiques, le micro-learning fait une percée intéressante. Le micro-learning consiste à proposer des contenus extrêmement courts de formation, permettant de se former en situation de travail. Seuls 30 % des répondants déclaraient y avoir recours en 2016, ils sont maintenant plus de 60 %. Le micro-learning (web ou mobile) semble donc devoir s’imposer comme une tendance durable de la pédagogie numérique, par sa capacité à toucher les collaborateurs partout où ils sont en s’adaptant à leurs contraintes de temps.

En conclusion, la profession de Digital Learning Manager s’est considérablement développée au cours des deux dernières années. Les nouvelles technologies permettent une plus grande créativité, et les équipes pédagogiques cherchent maintenant à trouver les meilleurs outils pour chaque objectif.

 

A propos de Learn Assembly

Learn Assembly est une startup edtech en forte croissance dont la mission est de maintenir l’employabilité des individus. Elle conçoit des expériences pédagogiques sur les compétences digitales (blockchain, culture digitale, intelligence artificielle, innovation managériale) et développe la culture du lifelong learning. Depuis sa création fin 2013, Learn Assembly a formé près de 200 000 personnes dans 20 pays, et travaille pour des groupes comme Axa, Engie, Nestlé, Malakoff-Mederic, BNPP, Safran, Galeries Lafayette, Solvay, Maif, Amaury, Audencia ou encore Bel.

Learn Assembly a été lauréat du prix “Meilleur dispositif en Mooc en entreprise“ au concours Mooc Of The Year (2017 et 2018) et vainqueur des Cegos Digital Learning Excellence Awards pour un Mooc d’entreprise sur l’intelligence artificielle pour BNP Service Securities

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com