Le recrutement, une source de stress pour 44% des dirigeants de PME, en France

On dénombre 3,1 millions de TPE PME, soit 99,8% du nombre total d’entreprises en France, avec un total de 13 millions de salariés[1]. Pour ces dirigeants de PME,  le recrutement de nouveaux collaborateurs reste une étape douloureuse : ils sont 44% à associer le recrutement à une source de stress. Quelles en sont les raisons ? Indeed, premier moteur de recherche d’emploi, a interrogé les dirigeants et responsables de ressources humaines de PME françaises pour comprendre comment est vécu l’exercice du recrutement.

 

Les trois freins au recrutement : la peur, le temps et l’argent

Le recrutement est un enjeu prioritaire pour toutes les entreprises mais n’est évidemment pas géré de la même façon selon la taille et l’organisation des sociétés. Contrairement aux grands groupes qui disposent généralement d’une personne voire d’une équipe dédiée au recrutement, les TPE-PME ont des ressources  limitées.

  • Elles ne sont ainsi que 27% à compter une personne dédiée aux Ressources Humaines (RH) en interne et même lorsque c’est le cas, le recrutement ne fait pas nécessairement partie des missions qui leur sont confiées en priorité. Selon les interrogés la charge du recrutement n’incombe que dans 7% des cas au service RH.
  • Ce sont également 73% des dirigeants de PME qui déclarent devoir s’occuper eux-mêmes des recrutements au sein de leur société. Pour 44% d’entre eux, ce processus de recrutement représente une source de stress.

Les raisons évoquées par les dirigeants se jugeant stressés par le recrutement sont variées :

  • Pour 47% d’entre eux, la peur de se tromper de candidat et d’embaucher une personne qui ne ferait pas l’affaire est bel et bien la principale source d’inquiétude. Ce chiffre passe d’ailleurs à 51% pour les dirigeants n’étant pas épaulés par une personne dédiée aux RH.
  • A 45%, le temps nécessaire au processus de recrutement est cité comme le frein majeur tandis que 35% des dirigeants aimeraient pouvoir recruter davantage mais ne peuvent pas se le permettre financièrement.

 

Le CDI est le contrat privilégié pour embaucher, malgré les contraintes

Aujourd’hui, lorsque les dirigeants des PME françaises ont besoin de recruter, 39% d’entre eux le font majoritairement via un Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Ils confirment par ailleurs avoir recours au CDD quand il s’agit d’activités saisonnières ou des besoins ponctuels.

Le CDI n’en reste pas moins associé à des contraintes et réticences de la part les dirigeants :

  • 25% des sondés évoquent par exemple les charges trop importantes liées à ce type de contrat
  • 23% évoquent la difficulté d’anticiper l’avenir pour l’entreprise à moyen et long terme
  • 19% avouent être réticents au CDI et craignent d’avoir à payer des sommes indues au salarié en cas d’un licenciement les menant devant les Prud’Hommes.

 

La réforme du Code du Travail pourrait-elle résoudre les difficultés rencontrées par les TPE-PME pour recruter ?

Selon les résultats de cette étude Indeed, 7 dirigeants sur 10 sont favorables à la réforme du Code du Travail proposée par Emmanuel Macron.

Néanmoins, les détails de la réforme restent flous. Ces dirigeants déclarent connaître les réformes proposées, mais sont plus partagés pour identifier les aspects de la réforme qui vont les aider concrètement à créer de l’emploi.

  • Pour 15% des sondés, c’est la priorité donnée aux accords d’entreprise qui va potentiellement avoir le plus d’impact
  • Pour 11%, ce sera l’élargissement du champ d’application pour licenciement économique

Ils sont d’ailleurs 18% à estimer qu’aucune des propositions n’aidera à créer de l’emploi.

 

Arnaud Devigne, Directeur Général d’Indeed France, ajoute « Le Code du Travail n’est clairement pas adapté à la structure des PME. A 69%, ces dirigeants sont favorables à la refonte du Code du Travail et aimeraient le voir plus adapté à l’évolution des modes de travail actuels et aux besoins de flexibilité de leur organisation. Le gouvernement semble prendre les problèmes de recrutement des PME à bras le corps. Gageons que l’évolution de la réglementation sera adaptée aux contraintes et à l’activité des PME. »

 

 

Méthodologie

Sondage en ligne réalisé pour Indeed par YouGov France du 21 au 25 août 2017 auprès 202 chefs d’entreprise ou responsables RH au sein d’une PME française. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France, selon la méthode des quotas.

 

A propos d’Indeed

Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 200 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays, dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.

[1] BPI France – Enquête de conjoncture des PME

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com