La moitié des Français pensent que l’IA faciliterait leur travail

  • 57 % des Français déclarent rencontrer des difficultés pour accéder aux informations dont ils ont besoin pour accomplir leur travail lorsque celles-ci sont contenues dans des documents.
  • Plus de 2/3 des Français (68 %) se disent prêts à utiliser l’IA via des outils No/Low Code.
  • 95 % des Français perdent jusqu’à 8 heures par semaine dû aux difficultés relatives à l’extraction d’informations contenues dans des documents.

ABBYY, multinationale spécialisée dans l’intelligence digitale, révèle les conclusions de sa nouvelle étude portant sur les défis rencontrés par les travailleurs qui manipulent des documents et sur l’impact de l’automatisation sur leur quotidien. Plus de la moitié (57 %) des Français déclare rencontrer des difficultés pour accéder aux informations dont ils ont besoin pour accomplir leur travail lorsque celles-ci sont contenues dans des documents. De fait, ils sont 95 % à perdre jusqu’à 8 heures par semaine en raison de difficultés relatives à l’extraction d’informations contenues dans des documents. Le traitement des contenus et des données utilisés en entreprise comme les PDFs, les feuilles de calcul, les emails, les SMS ou encore les discussions avec des chatbots peuvent générer des pertes de temps considérables dans les entreprises. La chute de productivité associée est suffisante pour exercer une influence négative sur la qualité des prises de décisions stratégiques et de l’expérience client.

Les Français souhaitent consacrer moins de temps à la recherche d’informations pour se consacrer à des missions plus stratégiques comme la relation clients et ainsi gagner en impact. Inévitablement, les obstacles rencontrés par les Français lors de l’extraction des données entraînent des goulots d’étranglement dans les processus (45 %), une augmentation des interventions humaines (29 %), des erreurs (32 %) ou encore une détérioration de l’expérience client (19 %). Ils sont près d’un quart (23 %) à penser que les solutions de traitement de documents reposant sur l’IA pourraient leur permettre d’extraire plus aisément les données dont ils ont besoin pour mener à bien leurs missions.

Renforcer la rétention des collaborateurs et améliorer l’expérience client grâce à l’IA
La crise sanitaire a réveillé chez de nombreux français la volonté de retrouver du sens au travail ce qui se traduit par une hausse des reconversions professionnelles. De ce fait les entreprises sont confrontées à la difficulté d’attirer et de retenir des talents. Or, les technologies d’automatisation permettent d’améliorer l’expérience collaborateurs, de renforcer leur engagement et par conséquent d’optimiser la relation clients. La moitié (50 %) des Français soulignent qu’une intelligence artificielle dotée de compétences cognitives pourrait faciliter leur travail. Pour près d’un tiers d’entre eux (29 %), l’IA permettrait de fluidifier la relation clients.

L’étude démontre que les entreprises qui investissent dans les solutions de traitement de documents reposant sur l’IA pourraient renforcer l’engagement de leurs équipes :

  • Plus de 2/3 (68 %) se disent prêts à utiliser l’IA via des outils No/Low Code
  • Plus d’1/3 (37 %) pensent que des compétences en IA permettraient à leurs équipes de travailler sur des tâches plus épanouissantes et créatives.
  • 30 % s’accordent à dire que l’utilisation de compétences en IA en matière de traitement de documents leur permettrait de gagner en réactivité face à leurs clients.

« À l’ère du tout digital, l’utilisation et le traitement des données sont incontournables en entreprise, quel que soit le secteur de l’entreprise. Les décideurs sont alors confrontés aux nouveaux besoins de leurs équipes qui sont davantage attentives à leurs conditions de travail et aux outils digitaux dont ils sont dotés. Dans le cadre de la transformation digitale des entreprises, il est essentiel de doter les collaborateurs de compétences digitales reposant sur l’IA pour faciliter leur quotidien, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la maîtrise de technologies comme le traitement automatique des documents. »
 
Weronika Niemczyk, Chief People Officer, ABBYY

 
Méthodologie : Cette étude a été menée par ABBYY en collaboration avec Sapio Research en septembre-octobre 2021 auprès de 5 025 employés répartis en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis et au Japon et travaillant au sein d’entreprises comptant plus de 500 employés. L’étude porte sur les défis rencontrés par les travailleurs en matière d’extraction de données ainsi que sur l’impact de l’avènement de l’automatisation.

À propos d’ABBYY

ABBYY permet aux entreprises d’appréhender de manière précise leurs process et contenus via sa plateforme d’intelligence digitale. Les technologies d’ABBYY équipent plus de 5 000 entreprises, dont un grand nombre figurent dans le classement Fortune 500. L’entreprise est reconnue pour ses solutions de pointe dans les domaines du Content Intelligence et du Process Intelligence qui ont pour vocation d’améliorer l’efficacité, la rentabilité et la compétitivité des entreprises ainsi que l’expérience client. ABBYY possède des bureaux dans 14 pays.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.