La fuite des talents dans l’IT : comment retenir ses développeurs ?

Aujourd’hui, les développeurs sont des profils extrêmement prisés et donc très convoités par la concurrence. Le turnover de ses types de profils est très important et les développeurs restent pour la majorité moins de trois ans dans la même entreprise.

Michael Page Systèmes d’Information (PageGroup, cabinet international de recrutement et d’intérim spécialisés) analyse les 5 raisons pour lesquels les développeurs quittent leur entreprise mais également les 5 choses à faire pour les retenir !

 

Les raisons qui poussent les développeurs à quitter une entreprise

  1. L’absence de challenge :« Les profils IT et en particuliers les développeurs travaillent tous les jours avec de nouvelles technologies, ils ont soif d’apprendre, de suivre l’évolution des nouvelles technologies et ont donc besoin d’être stimulés régulièrement dans leur travail » analyse Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page.
  2. Le Salaire :L’évolution salariale est citée comme un atout majeur du changement d’entreprise pour les développeurs. En effet, extrêmement recherchés pour leurs compétences IT, ces profils sont généralement rémunérés entre 37k et 50k pour moins de 5 ans d’expérience.
  3. L’évolution :Comme tous professionnels, les développeurs ont besoin d’évoluer dans leur entreprise : « les développeurs démissionnaires citent très souvent le manque de responsabilités ou le manque de management des équipes comme une des raisons majeures de leur départ. En effet, les collaborateurs souhaitent monter en compétences et choisissent des entreprises qui leur proposent de prendre la tête d’équipes IT » déclare Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page.
  4. L’environnement de travail :Les collaborateurs sont de plus en plus soucieux de l’environnement de travail dans lequel ils évoluent. Les développeurs recherchent une certaine liberté et de l’autonomie, souvent proposées dans des startups. Un environnement de travail trop rigide est une cause majeure du départ des collaborateurs, particulièrement dans le secteur de l’IT.
  5. L’agilité :Les développeurs recherchent des entreprises horizontales, agiles et transparentes. Aujourd’hui, les collaborateurs sont plus attachés à la mise en place de nouvelles méthodologies dans leur travail (scrum, agile, Kanban) et citent leur absence comme un frein.

 

Comment faire en sorte que les développeurs ne partent pas dans une autre entreprise

  1. Être à leur écoute :« Les développeurs – comme les professionnels de l’IT en général –apprécient d’être impliqués dans le choix des nouvelles technologies à adopter ou essayer. Pour éviter qu’ils se sentent mis à l’écart, comme c’est malheureusement trop souvent le cas, leurs managers mais également la Direction doivent montrer que leurs propositions et leur expertise sont prises en compte » décrit Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page.
  2. S’adapter à leurs besoins :Les développeurs ont des besoins particuliers pour travailler efficacement et les entreprises devraient aménager leurs espacesde travail en fonction de leurs attentes. Il convient également de proposer des animations d’équipes, incentives, afterworks, jeux… dont ils sont friands.
  3. Les impliquer dans la composition de leurs équipes:impliquer chaque membre de l’équipe dans le(s) recrutement(s) des futur(s) collaborateur(s) qui les rejoindront afin d’assurer la cohésion et éviter les « moutons noirs ».
  4. Permettre leur évolution professionnelle :Comme tous les collaborateurs, les développeurs souhaitent évoluer professionnellement. Mais comme leur travail et les technologies changent rapidement, ils se retrouvent trop souvent seul face à eux-mêmes. Pour y pallier, l’entreprise peutmettre en place des binômes et/ou programmes de mentoring pour accompagner les collaborateurs souhaitant évoluer sur du management ou pilotage de projets.
  5. Un niveau de salaire à la hauteur de leur valeur :« Même si un développeur est attaché à son entreprise, il peut être tenté d’en rejoindre une autre qui lui ferait des propositions de rémunération alléchantes. Comme la concurrence est rude, ces propositions ne manquent pas. Les entreprises ne doivent donc pas hésiter à réévaluer régulièrement le salaire de leurs développeurs pour ne pas les voir partir » conclut Marlène Ribeiro, Directrice Exécutive Michael Page.

 

A propos de Michael Page Systèmes d’Information

Créée en 1991, la division Systèmes d’Information de Michael Page est dédiée à la sélection et au recrutement de cadres confirmés et dirigeants dans les domaines de l’IS&T et du Digital pour des clients finaux. Notre équipe de Consultants est composée d’une trentaine d’experts tous issus du monde IS&T. Notre expertise et nos outils de sourcing novateurs nous permettent d’identifier et de sélectionner les profils les plus pertinents pour nos clients.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com