Hays annonce la publication de la 8ème édition de son étude de rémunération nationale en partenariat avec RegionsJob

Le cabinet Hays, leader mondial du recrutement spécialisé, lance pour la huitième année consécutive son étude de rémunération nationale, en partenariat avec RegionsJob. Elaborée à partir d’un panel de plus de 4 000 candidats et clients, cette étude fait le point sur les grandes tendances du marché du recrutement. Cette année, elle passe notamment en revue les évolutions des rémunérations dans 24 secteurs et les préoccupations des candidats et des employeurs.

 

Le point sur les principales tendances 2017 et perspectives pour 2018 :

 

Moins de mobilité externe, plus de recrutements

En 2017, la tendance à la mobilité observée ces deux dernières années s’est quelque peu ralentie : seuls 33% des salariés ont changé de poste en 2017, contre 48% en 2016.  55% d’entre eux envisagent cependant de trouver un autre emploi en 2018, ce qui montre que la mobilité sur le marché des compétences sera importante l’an prochain. Parmi les motifs invoqués, une rémunération plus attractive (61%), l’intérêt du poste (55%), et les perspectives d’évolution (47%) restent le trio de tête des principales raisons poussant les candidats à la mobilité externe.

En parallèle, tout comme en 2016, 92% des entreprises répondantes déclarent avoir recruté de nouveaux collaborateurs en 2017. Les perspectives pour 2018 sont également prometteuses puisque 71% des recruteurs envisagent d’embaucher cette année (contre 69% en 2017 et 58% en 2016). Dans les deux tiers des cas, les recrutements prévus concernent moins de 10% de l’effectif.

 

Le bien-être en entreprise, sujet de réflexion pour la majorité des entreprises

65% des entreprises ont fait du bien-être des salariés un sujet de réflexion, et travaillent à mettre en place des actions concrètes pour l’améliorer au sein de leur structure, avec un focus sur le management et la formation. 46% des salariés se déclarent conscients de ces efforts, et ils sont 62% à avoir le sentiment que leur entreprise travaille à améliorer les conditions de travail, le management (60%), les avantages proposés (49%) et la formation (40%).


Une hausse contrôlée des rémunérations

En 2017, 85% des employeurs déclarent avoir augmenté la rémunération des salariés (contre 80% en 2016), mais dans des proportions limitées : dans 51% des cas, l’augmentation se situe entre 0 et 2%. Elle ne dépasse les 5% que dans 10% des entreprises seulement. Dans un tiers des cas, l’augmentation est générale au sein de l’entreprise (34%).

 

Le Travail Temporaire, porteur de la reprise économique 

Le recours au Travail Temporaire a été aussi important en 2017 qu’en 2016 : plus de 60% des clients ont eu recours à l’Intérim en 2017 et 80% au CDD. Les entreprises sont plus de 80% à estimer que le Travail Temporaire est un bon tremplin vers le CDI (contre 72% côté candidats), et 3 employeurs sur 4 ont proposé un contrat à au moins une personne ayant effectué une mission dans leur entreprise cette année. En termes de perspectives 2018, plus de 81% des RH sondés pensent avoir recours à l’Intérim en 2018.

 

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com