Grande étude sur le « futur du travail » – Génération désorientée

JobTeaser, leader de l’orientation et du recrutement des jeunes talents en Europe et WISE, le sommet mondial de l’innovation pour l’éducation, présentent les résultats de leur grande étude sur le Futur du travail. L’Étude réalisée par Ipsos sur un panel de 3000 personnes dans 5 pays européens éclaire sur les enjeux et aspirations des jeunes européens, des professionnels de l’éducation et des entreprises qui feront le marché du travail dans les années à venir.

“Cette étude confirme le besoin d’accompagnement et d’orientation de la nouvelle génération face à un monde du travail en forte transformation. Il est crucial de créer un écosystème dynamique où jeunes européens, recruteurs et établissement d’enseignement supérieur pourront mieux échanger et collaborer. C’est bien le sens de notre engagement chez JobTeaser 

Adrien Ledoux, co-fondateur et CEO de JobTeaser

Optimistes mais réalistes, les jeunes sont en quête de mobilité

Selon l’étude Ipsos publiée en partenariat avec JobTeaser, la majorité des jeunes européens interrogés se montrent optimistes lorsqu’ils évoquent le futur du travail. Cet optimisme est accompagné d’un certain réalisme quant à la conjoncture économique européenne maussade. C’est pourquoi beaucoup de jeunes misent sur la mobilité pour trouver un premier emploi.

78% des jeunes interrogés se disent optimistes quant au monde du travail de demain. Ils expliquent cet optimisme par l’essor des progrès technologiques qui permettent un travail plus efficace et plus serein (82%).

Même optimistes, les jeunes européens ont conscience de la conjoncture du marché du travail en Europe. Cette acceptation de la réalité les motive à élargir leur cercle de recherche au niveau géographique pour trouver un emploi ou même pour réaliser des expériences professionnelles. Ainsi, 85% des jeunes se disent mobiles. Cette mobilité est pour eux la clef permettant de trouver un premier emploi qui répondent à leurs attentes : que sont avant tout un salaire satisfaisant puis un équilibre entre vie professionnelle et personnelle et des perspectives d’évolution de carrière, ainsi que la quête de sens. Les Français (53%) et les Espagnols (60%) sont les plus enclins à changer de pays pour trouver un emploi.

L’accompagnement : la clef d’une orientation réussie pour 88% des jeunes interrogés.

L’étude démontre que les jeunes européens ne se considèrent pas prêts à rejoindre la vie professionnelle dès la fin de leurs études. Ainsi, moins d’1 jeune sur 2 se dit prêt à candidater à une offre d’emploi une fois leur dernier cycle d’étude terminé. Cette crainte d’impréparation s’explique par le manque d’accompagnement lors de la phase d’orientation, puisque 88% des jeunes européens souhaiteraient être mieux accompagnés dans leur orientation.

Ce manque de préparation aux réalités concrètes de la vie professionnelle est également perçu par les recruteurs. 28% d’entre eux estiment que la formation dispensée au cours des études ne permet pas d’acquérir les connaissances nécessaires pour exercer le métier choisi par l’étudiant.

Cette crainte face aux premiers pas dans la vie active peut être, selon les jeunes interrogés, atténuée voire entièrement combattue avec des mesures simples telles qu’intégrer une expérience professionnelle dans le cursus, les conseils carrière et les mises en situation. Ce sont même 97% des jeunes interrogés qui jugent que l’expérience professionnelle est “essentielle ou importante” pour préparer aux métiers de demain. Les jeunes français sont quasi unanimes sur ce point en étant 70% à considérer les expériences professionnelles comme indispensables dans leur cursus de formation.

La nécessité pour les jeunes de réaliser des expériences professionnelles est également approuvée par la majorité des recruteurs et des responsables éducatifs.

Les soft skills [1] ne remplacent pas le diplôme mais prennent de plus en plus d’importance

Selon l’étude Ipsos, les hard skills ou les compétences reconnues par l’obtention d’un diplôme restent essentielles pour les recruteurs. Pour 59% des jeunes, les recruteurs donnent trop d’importance au diplôme et ne se penchent pas assez sur leurs compétences annexes. Et les recruteurs sont loin de les contredire, puisqu’ils sont 77% à considérer donner trop d’importance aux diplômes, et 83% à considérer ne pas accorder assez d’importance aux soft skills ou compétences relationnelles.

Or, l’étude met en lumière un changement de tendance puisque 96% des recruteurs déclarent que la personnalité d’un candidat, sa capacité à interagir en équipe, ses centres d’intérêts … etc. deviennent des éléments essentiels pour se démarquer lors d’un entretien d’embauche. Pour 25% des recruteurs interrogés, ces compétences sont même « plus importantes que les hard skills ».

Parmi les compétences citées, la flexibilité, l’adaptabilité et capacité à se former sont le trio gagnant pour rester performant selon les recruteurs.

Renforcer le dialogue et la coopération entre les acteurs du secteur est devenu indispensable

L’étude démontre en dernier lieu un manque de dialogue entre les trois acteurs de l’éducation que sont les étudiants, les entreprises et les établissements d’enseignement supérieur. En effet, si les 3 acteurs s’accordent à dire que les formations actuelles ne préparent pas assez les jeunes diplômés à leur entrée sur le marché du travail (c’est le cas de 51% des jeunes, 50% des acteurs de l’éducation et même 77% des recruteurs),  la réponse à apporter diffère d’un acteur à l’autre.

On note par exemple un désaccord entre les différents acteurs sur les matières les plus importantes à enseigner. Par exemple, les jeunes sous-estiment l’importance de l’éthique quand les entreprises et les établissements d’enseignement supérieur considèrent que cette matière est importante pour la vie professionnelle. De même, la flexibilité et l’adaptabilité sont sous-estimés par les jeunes alors qu’ils sont cités comme des compétences essentielles dans les 10 prochaines années.

Un changement est possible et même souhaité. Ainsi, 9 recruteurs sur 10 voudraient être impliqués dans la manière sont les établissements préparent au futur travail, à la future vie professionnelle. Or, pour le moment seuls 5 recruteurs sur 10 ont effectivement la possibilité de s’impliquer.

Une adaptation des formations au sein de l’entreprise pourrait être une piste de réflexion pour permettre aux jeunes d’acquérir de nouvelles compétences dès leur premier emploi. L’étude démontre en effet un manque de cohérence entre les compétences demandées et les solutions de formations mises en place. Par exemple, seuls 36% des employeurs proposent des sessions de langage training alors même que la capacité de parler plusieurs langues est devenue une compétence essentielle pour bien aborder sa vie professionnelle.

A propos de JobTeaser

Avec 2 millions d’étudiants et de jeunes diplômés équipés du Career Center by JobTeaser, JobTeaser est le leader de l’orientation et du recrutement des jeunes talents.

Rassemblant sur une même plateforme jeunes talents, entreprises et services carrières d’écoles et universités, JobTeaser accompagne dans leur développement professionnel les étudiants et alumni de plus de 500 écoles et universités partenaires, grâce à un réseau de 5 000 entreprises. Avec 18 millions d’Euros levés depuis 2015, et près de 200 collaborateurs évoluant au quotidien dans l’entreprise, JobTeaser est maintenant présent dans 16 pays européens.

A propos WISE

La Fondation du Qatar, présidée par Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser, a créé WISE, le Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation en 2009. WISE est une plateforme internationale et multidisciplinaire destinée à encourager la réflexion, la créativité, le débat et l’action concrète. A travers le Sommet et une série de programmes, WISE est aujourd’hui une initiative de référence sur les nouvelles approches en matière d’éducation, s’appuyant sur l’innovation et la collaboration. Le prochain Sommet WISE se déroulera à Doha du 19 au 21 novembre 2019.

A propos Ipsos

« Game Changers » est la signature publicitaire d’Ipsos.

Chez Ipsos, nous sommes passionnément curieux des individus, des marchés, des marques et de la société. Nous aidons nos clients à naviguer plus vite et plus aisément dans un monde en profonde mutation. Nous leur apportons l’inspiration nécessaire à la prise de décisions stratégiques. Nous leur délivrons sécurité, simplicité, rapidité et substance. Nous sommes des Game Changers.

[1] Compétences relationnelles, compétences personnelles…

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *