Etude sur les prévisions d’augmentations salariales pour 2021

À l’heure de la généralisation du télétravail imposé par la crise sanitaire, les entreprises ont-elles prévu et ont-elles la capacité de valoriser leurs salariés via une augmentation de salaire ? Ou la rémunération est-elle moins un élément de motivation pour le salarié en regard du confort par exemple ?

Dans son étude annuelle sur les rémunérations, réalisée entre octobre et novembre 2020, PEOPLE BASE CBM nous apporte un éclairage sur les prévisions des entreprises pour 2021. Pour cette 9ème édition, le cabinet PEOPLE BASE CBM a analysé les données individuelles issues de plus de 500 entreprises, faisant de cette étude, la plus représentative de France. 

Principaux enseignements :

  • Le gel des salaires pratiqué par 1 entreprise sur 5 en 2021
  • La diminution de la part des augmentations générales au profit des augmentations individuelles
  • Vers un ralentissement de l’individualisation des augmentations salariales
  • Un fort ralentissement de la dynamique d’évolution des augmentations salariales globales

Le gel des salaires pratiqué par 1 entreprise sur 5 en 2021

Parmi les 536 sociétés interrogées, 101 prévoient un gel total des augmentations de salaires pour 2021. Soit un taux de 19 % correspondant à une entreprise sur cinq. « Du jamais vu dans nos enquêtes, ce taux était de 0.25% en 2019 et 2018, 0.5% en 2017, 0.8% en 2016, de 5% en 2015, 6% en 2014 et de 11% en 2013 ! » déclare Cyril Brégou, associé au cabinet PEOPLE BASE CBM.

La diminution de la part des augmentations générales au profit des augmentations individuelles

43% des entreprises interrogées prévoient en 2021, de verser des augmentations générales. Pour information, ce chiffre était de 31% en 2019, 33% en 2018 et de 37% en 2017. Cette année fait exception à la tendance observée depuis plusieurs années à savoir, la diminution de la part des augmentations générales au profit des augmentations individuelles. En revanche, le taux moyen envisagé pour ces augmentations générales continue de baisser. Le taux moyen des augmentations générales prévu par les entreprises, lorsqu’elles en versent, est de 0.49%. Pour information, ce chiffre était de 0.94 % en 2019, 1.02% en 2018, de 0.7 % en 2017 et de 0.71 % en 2016.

« Chez PEOPLE BASE, nous constatons depuis 2008, sur le terrain et au travers de nos enquêtes, une tendance forte à l’individualisation des pratiques salariales et aux augmentations annuelles de salaires. Les entreprises sont en effet à la recherche de « flexibilité » et de « contrôle de la masse salariale » et souhaitent éviter toute dérive « non productive »» commente Cyril Brégou.

Vers un ralentissement des individualisations des augmentations salariales

Si 99.1 % des sociétés interrogées proposent des augmentations individuelles (100 % en 2019), elles n’en font bénéficier qu’à 54.9% de leurs salariés. Pour information, ce chiffre est en forte baisse cette année, après plusieurs années de forte hausse : 71.5 % en 2019, 68 % en 2018, de 58% en 2017 et de 51.5 % en 2016. Le taux moyen des augmentations individuelles prévu par les entreprises, lorsqu’elles en versent, est de 1.77%. Pour information, ce chiffre était de 2.12% en 2019, de 2.13% en 2018, de 2.23% en 2017 et de 1.9% en 2016.

67% des sociétés interrogées prévoient qu’à l’avenir, la tendance sera de privilégier les augmentations de salaires individuelles (elles étaient de 81% en 2019, de 92% en 2018, de 94% en 2017 et de 90% en 2016). 14.3% des sociétés prévoient de privilégier des augmentations générales (ce chiffre n’était que de 4% lors de la précédente enquête).

« Assistons-nous à un retournement de tendance ? Les crises (sanitaire, économique, sociale) que nous traversons vont-elles mettre un coup de frein à la montée de l’individualisation constatée depuis plusieurs années ? Va-t-il y avoir un rééquilibrage social avec une remontée de la part des augmentations générales ? »  s’interroge Cyril Brégou.

Un fort ralentissement de la dynamique d’évolution des augmentations salariales globales

Le taux moyen d’augmentations salariales globales envisagé fin 2019 pour l’exercice 2020 était de 2.63%, mais celui effectivement pratiqué en 2020 a été seulement de 1.81%. Un décalage entre les prévisions et la réalité s’est élevé́ à 0.82 point. « Cet écart s’explique principalement par les craintes liées à une possible pandémie qui ont affecté́ les entreprises pratiquant leurs augmentations en tout début d’année 2020 (mois de janvier ou février) et d’autre part, par la pandémie elle-même et le confinement, pour les entreprises pratiquant leurs augmentations salariales un peu plus tard (mars – avril ou mai) » précise Cyril Brégou.

Le taux moyen d’augmentations globalesenvisagé par les entreprises du panel pour le prochain exercice 2021 est de 1.39%, selon l’étude PEOPLE BASE CBM. Ce chiffre de 1.39% (à comparer aux 2.63% envisagés lors de l’enquête précédente et aux 2.37% envisagés il y a 2 ans), confirme de manière très nette, les craintes et anticipations négatives de la part des entreprises.

Le taux moyen corrigé d’augmentations globales envisagé par les entreprises du panel pour le prochain exercice 2021 est de 1.40%. Cette année, le taux moyen corrigé est supérieur au taux moyen global envisagé par l’ensemble des entreprises du panel. Ceci s’explique par le « retrait du panel » d’une partie significative d’entreprises qui prévoient un gel total des augmentations (générales et individuelles).

Des augmentations salariales en 2021 qui ne devraient pas dépasser 1.25 %.

Selon les prévisions de PEOPLE BASE CBM ce taux moyen d’augmentations globales pour le prochain exercice 2021 ne devrait pas dépasser 1.25%. « Nous constatons un « très gros coup de frein » cette année, après quatre années de hausses significatives. Nous sommes, sans aucun doute, entrés dans un nouveau territoire marqué par les incertitudes et le manque de visibilité » analyse Cyril Brégou.

Lexique :

  • Augmentations globales : augmentations générales + augmentations individuelles.
  • Augmentation générale : augmentations à taux uniforme pour l’ensemble des collaborateurs (ou d’une catégorie), attribuées généralement à la même date.
  • Augmentation individuelle : augmentation sélective et d’un taux variable.
  • Taux moyen corrigé : la correction consiste à retirer du panel, les résultats des 1er et 10ème déciles (c’est-à- dire les 10% des valeurs les plus faibles et les 10% les plus fortes).

Méthodologie

Cette enquête, réservée aux professionnels des ressources humaines et aux dirigeants d’entreprise, a été réalisée entre le 12 et le 30 octobre 2020. Elle a porté sur l’ensemble du territoire national, tous secteurs d’activités et toutes tailles d’entreprises. Le panel de référence a été composé de 536 entreprises représentant un effectif global de plus de 498 000 salariés.

Le questionnaire servant de support à cette enquête, composé de 19 questions et déployé par voie électronique, a été élaboré par les consultants de PEOPLE BASE CBM (Compensation & Benefits Management) afin de rendre compte des prévisions d’augmentations salariales sur le prochain exercice 2021.

A propos de People Base CBM

PEOPLE BASE CBM – Compensation and Benefits Management – est un cabinet français et indépendant, spécialisé dans le conseil en ressources humaines. Depuis près de 20 ans, nous accompagnons nos clients, PME, ETI ou grands groupes internationaux, sur tous les sujets qui concernent leur politique salariale, la gestion de leurs rémunérations, le suivi et le contrôle de leur masse salariale et plus largement, la gestion de leurs ressources humaines et la mise en œuvre de leur stratégie. Le cabinet intervient au travers de missions de conseil sur mesure et de solutions logicielles dédiées, sur toutes les thématiques liées à la rémunération. 

La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.