Étude Oracle/Odoxa «Intelligence artificielle au travail» :

Avec la crise sanitaire, 6 salariés français sur 10 (58%) ont vu leur rapport au travail modifié, mais seuls un tiers d’entre eux sont réellement satisfaits de leurs nouvelles conditions de travail (21%), un autre tiers souhaitant des missions plus épanouissantes (19%) et le dernier tiers souhaitant changer complètement de profession (18%).

En réponse aux évolutions humaines et technologiques du travail, l’IA s’invite de plus en plus dans le quotidien des collaborateurs : d’abord réservée aux tâches analytiques et répétitives, celle-ci commence à se démocratiser à d’autres usages, et notamment dans les ressources humaines. Cette arrivée de l’IA au travail est loin de faire l’unanimité : 62% des Français considère son arrivée comme une menace. Un chiffre qui est néanmoins en régression par rapport à l’année dernière (-3pts). Bien que non majoritaire, une proportion non négligeable des sondés considère tout de même que l’IA serait plus efficace que leur employeur actuel pour organiser leur emploi du temps (46%), évaluer leur stress au travail (42%), gérer leur carrière (38%) ou mesurer leur efficacité (36%).

Pour autant, les bénéfices potentiels de l’IA au travail sont très bien identifiés en ce qui concerne la compétitivité des entreprises (68%) et l’optimisation des tâches des salariés (61%), mais moins sur la capacité de l’IA à améliorer la relation client (46%). Les sondés sont également confiants dans l’efficacité de l’IA pour organiser leur emploi du temps

Pour David Mihala, Country Leader Application Oracle France : « En tant qu’acteur de la Tech, nous sommes convaincus que l’intelligence artificielle est un des leviers pour favoriser l’épanouissement des employés au sein de l’entreprise, pour les accompagner dans leur évolution et les former.
L’IA n’est pas encore perçue à sa juste valeur, de nombreuses craintes subsistent et sont renforcées selon le lieu de vie ou les CSP. Notre étude interne Oracle AI@Work révèle également que 77% des Français (85% à l’échelle mondiale) souhaitent que la technologie les aide à définir leur avenir (recommandation pour l’acquisition de compétences pour 25% d’entre eux, gestion plan de carrière pour 22%…) et 65% (75% à l’international) sont prêts à effectuer des changements sur la base des recommandations d’une IA.
Les solutions RH qui embarquent de l’IA permettent d’identifier les forces, les intérêts des employés et ainsi de leur construire un plan de carrière sur mesure. L’IA est également en mesure de proposer des recommandations de postes ouverts pour une mobilité en interne, de faire des recommandations sur la base des compétences et des expériences du collaborateur – autant de fonctionnalités qui contribueront in fine à avoir des employés plus épanouis dans leur rôle mais aussi plus performants et efficaces. »

Méthodologie :

Les résultats sont basés sur une enquête menée par l’institut Odoxa entre les 3 et 4 novembre 2021. Un échantillon de 1005 personnes françaises, âgées de 18 ans et plus, représentatives de la population, a été interrogé par internet.

A propos d’Oracle

Oracle propose des suites d’applications intégrées ainsi qu’une infrastructure sécurisée et autonome dans le cloud Oracle.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.