Étude européenne Workday : « Diversité et inclusion : où en sont les entreprises ? »

  • 71 % des entreprises françaises déclarent avoir un budget dédié à la diversité et l’inclusion, et 26 % d’entre elles anticipent une hausse de leur budget en 2022.
  • Pour 80 % des entreprises françaises, ce sont les politiques gouvernementales et les obligations légales qui influencent fortement la réflexion sur la diversité et l’inclusion.
  • Selon 45 % des entreprises françaises, une politique de diversité et d’inclusion est un moyen d’améliorer l’engagement des collaborateurs.

Pas un mois ne passe sans qu’une entreprise annonce la nomination d’un·e directeur·trice de la diversité et de l’inclusion. Mais au-delà des effets d’annonces, qu’en est-il réellement de l’amélioration des politiques de diversité et d’inclusion dans les entreprises françaises ? Pour répondre à cette question, Workday a mené une étude auprès de 300 entreprises françaises,  sur les sujets de diversité et d’inclusion dans leur organisation.

Diversité et inclusion : quelles différences ?

La diversité consiste à s’assurer que les populations présentes dans la société civile soient représentées de façon équilibrée dans l’entreprise. L’inclusion regroupe les comportements au sein de l’organisation qui vont permettre à chaque population de se sentir incluse et d’avoir accès aux mêmes opportunités. Ces deux notions  gagnent en intérêt puisque 76 % des dirigeants d’entreprises déclarent que le sujet de la diversité et de l’inclusion est important pour leur organisation. Pour preuve, 71 % des entreprises déclarent avoir un budget dédié à la diversité et l’inclusion, et elles sont 26 % à anticiper une hausse de leur budget en 2022. Si les différentes politiques gouvernementales et obligations légales ont eu une influence certaine sur la mise en place d’initiatives visant à favoriser la diversité et l’inclusion en entreprise, cette démarche répond également à des enjeux de réputation ou d’image de marque pour respectivement 79 % et 76 % des personnes interrogées.

Pour promouvoir la diversité et l’inclusion en leur sein, 42 % des entreprises françaises ont confié la gestion des sujets de diversité et d’inclusion  à une équipe ou une personne dédiée au sein de leur département RH. Dans 14 % des organisations, un groupe de travail transverse est en charge du sujet, et dans 12 %, cette responsabilité incombe directement à l’équipe dirigeante.

Interrogées sur les bienfaits tirés d’une politique de diversité et d’inclusion, les entreprises mentionnent majoritairement le bien-être des collaborateurs (46 %) et l’amélioration de leur engagement (45 %).

Des stratégies encore peu matures 

Bien que les intentions soient au rendez-vous, les stratégies de diversité et d’inclusion ne sont pas encore une réalité pour la plupart des entreprises françaises : leur application reste limitée. Les principales raisons ? 36 % des répondants reconnaissent que leur entreprise n’a pas d’approche stratégique de la diversité et de l’inclusion. 12 % disent vouloir adopter une approche stratégique, mais ne pas savoir comment s’y prendre !

Parallèlement, interrogés sur les besoins de l’entreprise pour accélérer l’adoption d’une stratégie de diversité et d’inclusion, 23 % des sondés déclarent avoir besoin de plus de données sur la diversité de leur organisation et 27 % mentionnent un meilleur usage des données disponibles. La même proportion (27%) insiste également sur la nécessité d’obtenir l’adhésion de l’ensemble des collaborateurs.

La donnée au service de la diversité et de l’inclusion

Les entreprises françaises sont 88 % à utiliser des outils technologiques pour soutenir leurs actions en faveur de la diversité et de l’inclusion, notamment lors des processus de recrutement (43 %) ou de mobilité interne (38 %). De même, elles sont également 38 % à utiliser les technologies pour recueillir les impressions et sentiments des collaborateurs.

« La diversité et l’inclusion deviennent des enjeux majeurs pour les entreprises car, en favorisant l’innovation, la créativité et la productivité, elles deviennent de véritables gages de performance.  Il est encourageant de voir que les entreprises françaises prennent conscience de cet enjeu. Néanmoins, pour aller encore plus loin, certains freins restent à lever. Par exemple, en France, certaines données liées à la diversité sont confidentielles, il peut être, dès lors, compliqué d’obtenir ces données et de mesurer l’impact des stratégies mises en place. Les entreprises peuvent cependant collecter certaines informations via des solutions d’enquêtes anonymes. Cette approche permet de rester à l’écoute des collaborateurs, de comprendre leurs attentes et d’être ainsi en mesure de les impliquer davantage dans les initiatives menées afin de favoriser la diversité et l’inclusion. » commente Hubert Cotté, Directeur Général, Workday France.

Méthodologie

Workday s’est associé à l’institut Sapio Research pour mener cette étude quantitative en Europe. Sapio Research a interrogé 2,200  collaborateurs en charge des sujets de diversité et d’inclusion, dont 300 en France. Les entretiens ont été réalisés en ligne en février et mars 2021.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.