Comment rester attractif ? Les 3 tendances sur lesquelles les entreprises doivent surfer en 2023

Dans le cadre de leur rapport conjoint sur l’évolution du travail et la satisfaction des collaborateurs (2023 Hiring & Workplace Trends Report), qui présente les tendances émergentes du marché du travail et des perspectives sur le futur du travail, Indeed et Glassdoor dévoilent les trois leviers que les recruteurs doivent solliciter afin de renforcer leur attractivité auprès des candidats.

Car la tendance sur le marché du travail en Occident l’impose : la diminution de l’offre de main-d’œuvre a provoqué – et continuera de provoquer – un bouleversement dans le « rapport de force » entre les employeurs et les salariés. Au gré du vieillissement des populations, les actifs continueront à bénéficier d’une marge de manœuvre plus importante qu’auparavant. L’embauche restera donc difficile dans certains secteurs pour les prochaines années, du fait d’un problème persistant d’adéquation entre l’offre et la demande de main-d’œuvre.

A l’heure où 51% des salariés se sentent moins attachés à leur entreprise qu’auparavant[1], comment l’entreprise peut-elle remplir son rôle afin d’offrir une expérience salarié différente et plus fidélisante ? Autrement dit, comment peuvent-elles se démarquer ?

Faire du télétravail la nouvelle boussole du recrutement

L’arrêt quasi complet des activités au niveau global en raison de la pandémie a rendu le travail à distance indispensable. Toutefois, à travers ce test grandeur nature, de nombreux employeurs ont dressé un constat quelque peu surprenant : le travail à distance fonctionne.

Le télétravail va donc perdurer, et plus encore : il continuera à gagner du terrain dans les professions compatibles avec le travail à distance, à tel point que les employeurs qui tentent de pourvoir des postes en présentiel à 100% risquent d’être désavantagés, car les actifs gravitent de plus en plus autour d’emplois qui leur permettent de travailler depuis chez eux.

Toutefois, impossible de contester qu’un grand nombre d’emplois ne sont pas compatibles avec le télétravail. Il s’agit même de la majorité, puisqu’on évalue à seulement un tiers les professions qui s’y prêtent.

Sur Indeed, les recruteurs pour des postes en présentiel ont ainsi entrepris d’offrir des primes à la signature relativement plus importantes que celles de leurs homologues qui recrutent pour des postes à distance.

  • Ainsi, en juillet 2022, quelque 5,2% des offres d’emploi aux Etats-Unis sur Indeed annonçaient des primes à la signature, soit plus de trois fois plus qu’au cours du même mois en 2019

Rémunérer davantage… et penser aux avantages sociaux !

Dans le contexte inflationniste actuel, les salariés recherchent certes en priorité une rémunération plus élevée, avant le télétravail à tout prix, une meilleure flexibilité, une logistique plus fluide ou encore une proximité géographique.

Toutefois, les ils n’en restent pas moins sensibles à d’autres avantages proposés par les entreprises, tels qu’une meilleure assurance maladie, un système de congés payés plus avantageux et un plan de pension plus solide (une considération qui diffère selon les législation du pays concerné). Les attentes à ce niveau sont fortes dans tous les emplois, et pas seulement ceux qui offrent traditionnellement plus d’avantages que les autres.

Les avantages sociaux peuvent également se manifester via des pratiques que l’on pourrait penser plus anecdotiques à première vue, comme ceux liés au déjeuner ou au transport.

  • Selon une analyse des avis sur les avantages sociaux publiés sur Glassdoor, les déjeuners gratuits sont en augmentation dans des secteurs peut-être inattendus de l’économie, comme la fabrication et le transport/la logistique.
    • Mais paradoxalement, moins d’employés déclarent bénéficier de déjeuners ou de collations gratuits dans les entreprises, ce qui s’explique en partie par le fait que beaucoup travaillent encore à distance.
    • Ces avantages sociaux ont changé d’objectif avec la crise sanitaire : avant la pandémie, les tickets restaurant et collations gratuites poussaient en effet à optimiser la productivité ; aujourd’hui, ils incitent à revenir au bureau.
  • De même, l’accès aux avantages liés au transport a augmenté dans de nombreux secteurs incompatibles avec le télétravail. Ces avantages peuvent inclure le stationnement gratuit, le remboursement des transports publics, et même de l’argent pour l’essence.

Se soucier de la culture d’entreprise et de l’impact RSE

Si le salaire et les avantages sociaux restent au cœur des préoccupations des actifs, le développement d’une culture d’entreprise positive est un domaine clé que les employeurs peuvent également utiliser pour se démarquer de la concurrence.

La culture d’entreprise s’avère en effet précieuse pour attirer et retenir les talents, et peut être utilisée comme stratégie par les employeurs pour se démarquer de leurs concurrents.

Selon une étude d’Indeed menée auprès de plus de 5000 sondés aux Etats-Unis :

  • 46% des répondants déclarent que leurs attentes en matière de bien-être au travail ont augmenté au cours de l’année écoulée.
  • 86% affirment que la façon dont ils se sentent au travail a une incidence sur la façon dont elles se sentent chez elles.

En outre, alors que la main-d’œuvre au sein des pays occidentaux évolue, l’impact RSE des entreprises est devenu un atout considérable pour attirer des talents.

  • La diversité, l’équité et l’inclusion s’invitent ainsi au premier plan des préoccupations.
    • 62% des plus de 4000 salariés interrogés dans le cadre d’une enquête récente menée aux Etats-Unis ont déclaré qu’ils envisageraient de refuser une offre d’emploi ou de quitter une entreprise s’ils ne pensaient pas que leur responsable soutenait des initiatives en faveur de la diversité et de l’inclusion.
    • En France, une enquête réalisée par Glassdoor en septembre 2022 confirme cette même tendance :
      • 31% des personnes interrogées rapportent avoir été témoins ou victimes de discrimination raciale et ethnique en entreprise.
      • Plus de deux tiers des répondants (68%) estiment que les opportunités de carrière des employés sont affectées par la discrimination raciale et ethnique.
      • Un salarié sur deux (51%) estimait que son employeur pourrait faire davantage d’efforts pour refermer les écarts de salaire liés à l’origine ethnique

Le paradigme a donc changé avec la pénurie de main d’œuvre et le vieillissement progressif des populations occidentales. Le rapport de force, plus à l’avantage des salariés qu’auparavant, impose aux recruteurs issus de nombreux secteurs de modifier leur approche afin de conserver des talents ou d’en attirer.

Il semble toutefois que l’année 2020, marquée par la crise sanitaire et la résurgence de combats sociétaux depuis la mort de George Floyd, a servi de déclencheur en vue d’exprimer ces nouvelles exigences, du travail à distance au bien-être au travail, en passant par l’engagement des entreprises en matière de diversité et d’inclusion.

À propos d’Indeed

Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Disponible dans plus de 60 pays et dans 28 langues, Indeed représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises. Plus de 3 millions d’employeurs utilisent Indeed afin de trouver et embaucher de nouveaux employés. Plus de 300 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed fournit enfin 2,5 fois plus d’embauches que les autres sites d’emploi de marque réunis (Source : Hire Report 2021, États-Unis).

À propos de Glassdoor

Glassdoor révolutionne la façon de chercher un emploi et une entreprise pour les salariés du monde entier, en améliorant la transparence liée au lieu de travail. Les professionnels se tournent vers Glassdoor pour consulter les évaluations, les critiques, les salaires et plus encore, chez des millions de sociétés, et vers Fishbowl by Glassdoor pour engager des conversations sincères avec des collaborateurs. Les entreprises utilisent Glassdoor pour publier des offres d’emploi, mais aussi attirer et fidéliser les talents grâce à la marque employeur et l’écoute des avis anonymes de leurs salariés. Glassdoor est une filiale de Recruit Holdings, un leader mondial de la technologie, et fait partie de son unité opérationnelle HR Technology, qui connaît une croissance rapide.


[1] Indeed, mai 2022

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.