Comment préserver la santé au travail des salariés et de leurs dirigeants ?

  • Qui est le garant de la santé des salariés ? Pour les dirigeants, ce sont eux les premiers garants, mais pour les collaborateurs, leur premier contact sera le médecin généraliste ! A contrario, la médecine du travail ne semble pas être un intermédiaire privilégié.
  • 78% des dirigeants et 69% des salariés sont déjà venus travailler alors qu’ils étaient malades.
  • 47% des actifs pensent que leurs supérieurs hiérarchiques ne se préoccupent pas de leur santé, alors qu’ils sont 78% à penser instaurer une culture “santé” en interne.
  • 8 employés sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour prendre des initiatives liées à la santé au travail.
  • Les salariés et les dirigeants sont d’accord sur un point : le télétravail n’est pas une solution envisageable pour éviter un arrêt maladie de courte durée.

La santé dans le monde de l’entreprise sera un chantier majeur des réformes gouvernementales en 2019 afin de limiter l’absentéisme au travail et les coûts qu’il engendre.

Indeed, premier moteur de recherche d’emploi au monde, a analysé la perception des salariés et des dirigeants sur cette question : qui est le garant de la santé au travail ? quelles sont les craintes ou les pistes d’amélioration dans un contexte de transformation du travail ?

Le travail, c’est la santé ! Mais comment la conserver ?

L’étude menée par Indeed démontre que 79% des salariés français attestent avoir l’impression de faire passer le travail avant leur santé.  Le burn-out est le syndrome que les employeurs cherchent à prévenir en priorité, puisqu’il constitue le premier motif de départ potentiel des employés. Il est suivi du bore-out, puis du manque de sens dans leur travail que pourraient ressentir les collaborateurs

  • 37% des actifs français ont déjà pensé à quitter leur emploi pour préserver leur santé. Les principales causes sont la charge de travail élevée (41%), la pression (27%) et le manque de sens dans le travail au quotidien (13%).
  • On pourrait penser que les fêtes de fin d’année sont propices à la prise de bonnes résolutions pour l’année suivante et pour un éventuel changement d’emploi. Ce n’est pas le cas pour la majorité des personnes interrogées.

69% des salariés viennent travailler alors qu’ils sont malades.

  • La première raison évoquée est la crainte de perdre en salaire (31%).

En second lieu, les salariés français sont solidaires : 30% viennent travailler par solidarité pour leur collègue qui devraient prendre en charge leur travail s’ils étaient absents.

Le télétravail ne représente pas non plus une alternative possible pour les collaborateurs, comme pour les dirigeants : ils sont 86% à ne pas l’envisager comme une option en cas d’arrêt maladie de courte durée, dont 56% à cause de la nature de leur profession qui ne le permet pas.

Seulement 47% des salariés pensent que leur employeur se soucie de leur santé et met en place des actions concrètes pour préserver leur santé au quotidien.

  • Lors d’un arrêt maladie, 1/5 des sondé sont fait l’objet de commentaires négatifs soit de la part de leur direction soit de la part de leurs collègues.
  • 51% des salariés pensent pouvoir parler de leurs problèmes de santé physique à leur travail, en revanche, ils ne sont que 34% à se sentir écoutés par leur supérieur.

Cette étude montre également l’écart flagrant entre santé physique et mentale.

  • Seulement 21% des actifs se sentent à l’aise pour parler de leurs troubles psychologiques.

En toute logique, les salariés français désignent leur médecin généraliste comme garant de leur santé au travail (32%) puis la médecine du travail (25%) et enfin leur dirigeant (20%).

60% des dirigeants d’entreprises mettent en place des solutions concrètes pour prévenir les risques liés à la santé de leurs collaborateurs

Lorsque l’on parle de santé au travail,on pense naturellement à celle des salariés, à la pénibilité du travail, au stress. Mais les dirigeants d’entreprise peuvent également souffrir de troubles physiques ou mentaux liés à leur activité et à la pression qui repose sur leurs épaules. Ils peuvent se sentir en souffrance alors même qu’ils sont également responsables de la santé de leurs collaborateurs.

C’est ce que confirme l’étude :

  • 36% des employeurs pensent être les principaux garants de la santé de leurs salariés, devant le médecin généraliste(24%) et la médecine du travail (18%).
  • La médecine du travail est le grand absent des résultats, autant côté employeur, qu’employé.

Selon le sondage, 78% des dirigeants viennent travailler quand ils sont malades, et le télétravail ne représente pas non plus une alternative à un arrêt maladie, ni pour eux-mêmes ni pour leurs salariés.

Alors qu’une mission gouvernementale proposait le télétravail comme une option possible pour diminuer les arrêts maladies de courte durée, cela ne semble pas applicable dans la vie quotidienne professionnelle des Français.

Pour garantir un environnement de travail sûr et prévenir les risques, les employeurs sont particulièrement attentifs à :

  • Veiller à la charge de travail de leurs équipes (35%)
  • Offrir un environnement de travail où le stress est limité (25%)

Pour détecter les employés en souffrance, 45% des employeurs ont instauré des enquêtes internes ou des entretiens de suivi avec leurs collaborateurs.

Les employeurs veulent aller plus loin et mettre en place des actions concrètes pour améliorer le bien-être en entreprise à tous les niveaux, en proposant des bureaux bien équipés et accueillants, des horaires flexibles, ou un climat de confiance et de bienveillance.

La santé au travail passe également par une culture ouverte en interne. Il s’agit notamment de pouvoir échanger sans crainte avec son supérieur hiérarchique.

  • Dans cet objectif, 78% des employeurs pensent permettre à leurs employés de se sentir à l’aise pour parler de leur problème de santé en entreprise.

Néanmoins et malgré leur bonne volonté, les dirigeants d’entreprise sont 43% à s’être déjà interrogés sur la légitimité d’une absence d’un de leurs collaborateurs dans certains cas de figure.  

Enfin, l’étude démontre que les dirigeants d’entreprise se sentent bien seuls face à ces sujets. Près de 40% des dirigeants d’entreprise disent ne pas savoir vers qui se tourner pour soutenir la mise en place d’initiatives de prévention des risques liés à la santé des salariés de leur entreprise.

A propos d’Indeed

Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 250 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays,dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *