Bonne fête maman ! (P.S : je t’ai coûté ta promotion)

Devenir maman ou faire évoluer sa carrière : faut-il choisir ?

Il semblerait que oui… Interrogées sur ce qui constitue selon elles les principaux freins à l’évolution professionnelle des femmes en entreprise, les femmes actives Françaises sont 79% à classer la maternité ou même la simple suspicion d’une maternité future en première position.

Au-delà de l’absence immédiate qu’imposent la grossesse et le congé maternité à l’entreprise, le fait de devenir mère demande la mise en place d’une organisation adaptée permettant de faire face à la fois aux nouvelles obligations personnelles et aux obligations professionnelles existantes.

A chaque femme, correspond une situation différente car cette nouvelle organisation ne dépend pas seulement d’elle. Elle s’établit en prenant en compte l’entreprise / l’organisation pour laquelle elle travaille, le secteur d’activité dans lequel elle évolue, sa situation familiale…

Ainsi, 8 femmes actives sur 10 estiment que des conditions de travail plus flexibles ou des avantages financés par l’entreprise permettraient aux femmes devenues mères de retrouver le chemin du travail plus sereinement.

Le travail flexible est en effet de plus en plus plébiscité par les mères de famille, mais pas uniquement. De plus en plus d’employés sollicitent la possibilité de pouvoir mieux organiser leur temps de travail afin de bénéficier d’un meilleur équilibre vie privée – vie professionnelle. Pour autant, il reste compliqué en Europe de trouver un employeur qui fasse la promotion, dès la phase de recrutement, de conditions de travail flexibles. Selon une étude Indeed[1], moins de 10% des offres d’emploi publiées en Europe font référence à l’équilibre travail-vie privée, aux horaires flexibles ou au télétravail.

La France fait d’ailleurs figure de mauvais élève puisque seuls 0,7% des employeurs français y font référence dans leurs annonces, contre 9,9% pour l’Autriche ou encore 8,3% pour l’Allemagne.

Et les hommes dans tout cela ?

Chez les couples hétérosexuels qui décident de devenir parents, les femmes restent globalement largement plus impactées par l’arrivée d’un enfant.

  • 52% des femmes actives françaises déclarent s’occuper quasiment seules des tâches liées à l’éducation des enfants.
  • 18% des femmes sondées expliquent pouvoir demander de l’aide à leur moitié, mais porter seules la charge mentale qui y est associé.

Les discussions actuelles sur la possibilité d’allonger la durée du congé paternité sont un signe que des dispositions peuvent être mises en place pour essayer de mieux équilibrer les rôles de chacun. 65% des femmes actives sont d’ailleurs en faveur de l’allongement du congé paternité.

 

Méthodologie de l’étude Indeed/YouGov

L’enquête a été réalisée auprès de 1006 Françaises actives représentatives de la population nationale féminine âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France entre le 16 et le 19 février 2018.

 

A propos d’Indeed

Indeed est le premier moteur de recherche d’emploi au monde. Plus de 200 millions de personnes effectuent une recherche d’emploi, publient leur CV et recherchent une entreprise via Indeed chaque mois. Indeed est disponible dans plus de 60 pays, dans 28 langues et représente la première source de candidats pour des milliers d’entreprises.

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *