Barometre Pipler Yatedo : Les profils penuriques en France

La première solution l’IA pour le recrutement, Pipler (solution de Yatedo), analyse les données publiques d’un milliard de profils publics, pour permettre aux recruteurs de trouver le bon candidat et les bonnes compétences, au bon moment. En disposant de l’analyse des données publiques de l’ensemble de la population connectée active, Pipler propose aujourd’hui une photographie des 5 profils identifiés comme les “plus pénuriques” en France. Cette enquête a été menée en Mai 2019. 

Les 5 profils les plus pénuriques sont :

Data Analyst ; Ingénieur Cyber-sécurité ; Développeur Web ; Ingénieur Commercial ; Administrateur système.

Confirmé par l’APEC, la demande en compétences IT ne cesse de croître dans un contexte de transformation numérique et organisationnelle des entreprises. Les évolutions technologiques en cours de maturation autour de la data, de la cybersécurité ou de l’intelligence artificielle participent largement à ce mouvement, de même que les activités d’ingénierie adossées à l’industrie autour de l’usine du futur. Mais si la demande est forte, la pénurie de talents aux profils IT l’est tout autant !”.

Amyne Berrada, CEO de Pipler

Selon les derniers chiffres de l’enquête 2019 sur les besoins en main-d’œuvre de Pôle Emploi, les métiers de l’informatique se placent à la cinquième position dans le classement des métiers les plus recherchés en France, avec plus de 46 000 projets d’embauches cette année. Le nombre de profils qualifiés est insuffisant pour répondre à la demande, en constante augmentation. 

La pénurie de talent est aujourd’hui un phénomène mondial qui n’épargne pas les recruteurs français. Si l’on trouve aussi bien un «poissonnier », un « Data Scientist » qu’un « ingénieur forage eaux profondes » sur Pipler, il n’est pas étonnant de voir que les 5 profils les plus pénuriques – c’est à dire les plus recherchés par les clients de Pipler – appartiennent tous au secteur de l’IT.”.

Amyne Berrada, CEO de Pipler

N°1 – LE DATA ANALYST, plébiscité, parisien et infidèle

C’est un des nouveaux métiers du numérique : il est responsable des opérations liées aux bases de données. On le retrouve dans de nombreux secteurs comme la finance, la banque, la médecine ou encore le marketing. La Data prenant de plus en plus d’importance dans les stratégies de développement des entreprises – notamment pour définir des modèles prédictifs pour anticiper le comportement de leurs clients -, ce “nouveau” profil est de plus en plus courtisé.

  • Nombre de profils : 1 800 profils, dont 63% en Ile de France
  • Ses compétences clés : R, Python, Sql, Machine Learning, Sas, Matlab, Bases de données, Data Mining.
  • Sa formation : Paris Dauphine, Sorbonne, ESSEC
  • Son niveau de diplôme : 5,5 ans
  • Sa moyenne d’âge : 30 ans
  • Nombre moyen d’expériences : 7 ans
  • Sa fidélité au poste : Ils restent en poste 19 mois en Ile de France contre 22 mois en province ( 14% en TurnOver faible et 58% en TurnOver fort)
  • Son aptitude à changer de poste : 72% sont “Prêt à bouger” 

N°2 – L’INGENIEUR EN CYBER-SECURITE, fidèles mais prêts à bouger

Véritable expert et responsable de la sécurité des systèmes d’information et donc des données sensibles, c’est un profil plébiscité et au coeur de la stratégie des entreprises ! Au delà de définir les règles de sécurité, applicatives et logique, il anticipe et détecte les menaces d’intrusion.  

  • Nombre de profils : 4 100 profils, dont 47% en Ile de France
  • Ses compétences clés : Bonnes connaissances générales dans la sécurité des systèmes d’information,  Bases en développement logiciel,  Python, Perl, C, OS Windows / Linux, Outils d’analyse de protocoles réseaux : Wireshark
  • Sa formation : Paris VI, Telecom Paris Tech, SupInfo
  • Son niveau de diplôme : 5,6 ans
  • Sa moyenne d’âge : 31 ans
  • Nombre moyen d’expériences : 7,1 ans
  • Sa fidélité au poste : Ils restent en poste 28 mois en Ile de France contre 29 mois en province ( 23% en TurnOver faible et 37% en TurnOver fort)
  • Son aptitude à changer de poste : 64% sont “Prêt à bouger” 

N°3 – LE DEVELOPPEUR WEB, très représenté, provincial et prêt à changer de poste

Dans l’univers de l’informatique, c’est un profil incontournable. Il réalise toute la partie technique d’un site web et son architecture. Pour faire simple, il construit entièrement un site web en suivant le cahier des charges rédigé par le chef de projet à la demande du client. En période de forte digitalisation, c’est un profil très demandé et très représenté.

  • Nombre de profils : 18 200 profils, dont 40% en Ile de France (et 29% à Paris)
  • Ses compétences clés : Expert des langages de programmation orientés web : PHP, Ruby, ASP, C#… Connaissances des framework orientés web (Symfony, Zend), Maîtrise du HTML et de ses dérivés, Maîtrise des outils de CMS (Content Management System) : JQuery, Angular JS… Veille sur les évolutions technologiques (web & multimédia)
  • Sa formation : Epitech, SupInfo, ESGI
  • Son niveau de diplôme : 4,8 ans
  • Sa moyenne d’âge : 28 ans
  • Nombre moyen d’expériences : 5,2 ans
  • Sa fidélité au poste : Ils restent en poste 23 mois en Ile de France contre 24 mois en province ( 27% en TurnOver faible et 34% en TurnOver fort)
  • Son aptitude à changer de poste : 76% sont “Prêt à bouger” 

N°4 – L’INGENIEUR COMMERCIAL, fidèle mais à l’écoute du marché

C’est un profil pénurique pour deux raisons. La première : ses compétences diverses et variées (être à la fois incollable sur la partie technique des produits et avoir la fibre commerciale). Le plus dur n’est pas de trouver un ingénieur commercial mais plutôt de trouver un bon ingénieur commercial. La seconde : son intitulé de poste n’est pas normé, il existe une multitude de synonymes propres à chaque entreprise. Il est donc extrêmement difficile de les identifier.

  • Nombre de profils : 93 000 profils, dont 48,5% en Ile de France
  • Ses compétences clés : Les compétences techniques d’un bon ingénieur commercial sont liées à son secteur d’activité, il n’est donc pas possible, pour ces compétences techniques, de présenter un modèle général. Voici les softskills d’un bon ingénieur commercial : Très bonnes compétences techniques, Sens de la vente (capacité d’écoute, courtoisie, facilité à généraliser, éloquence, bon relationnel), Dynamique, autonome, mobile et très disponible, Esprit rigoureux et synthétique, Résistance au stress due à la pression du chiffre, Bonne culture économique pour analyser les enjeux des entreprises, Réactif et curieux, pour se préparer aux évolutions du marché, Maîtrise de l’anglais.
  • Sa formation : ESC, Dauphine, INSEEC
  • Son niveau de diplôme : 4,8 ans
  • Sa moyenne d’âge : 29 ans
  • Nombre moyen d’expériences : 6,8 ans
  • Sa fidélité au poste : Ils restent en poste 35 mois en Ile de France contre 37 mois en province ( 26% en TurnOver faible et 31% en TurnOver fort)
  • Son aptitude à changer de poste : 64% sont “Prêt à bouger” en Ile de France, contre 61% en province

N°5 – L’ADMINISTRATEUR SYSTEME, Provincial, un faible turnover mais à l’écoute

Pourquoi est-il devenu pénurique ? Nous sommes, depuis une dizaine d’années, dans l’ère du tout numérique et les entreprises n’échappent pas à la règle. De plus en plus de sociétés font appel à un “administrateur sys” pour gérer cette masse de données toujours plus importante. Et, à l’instar de l’ingénieur commercial, l’intitulé de poste de l’administrateur système est très souvent différent d’une entreprise à une autre.

  • Nombre de profils : 9 300 profils, dont 38% en Ile de France
  • Ses compétences clés : Systèmes d’exploitation : Windows, Linux, Unix, …, Bases de données : Oracle, SQL, …, Réseaux : certifications Cisco, routage, protocoles réseaux, …, Langage de programmation : Python, Bash, Perl, …
  • Sa formation : ENI, SupInfo, Epitech
  • Son niveau de diplôme : 4,6 ans
  • Sa moyenne d’âge : 29 ans
  • Nombre moyen d’expériences : 6,4 ans
  • Sa fidélité au poste : Ils restent en poste en moyenne 35 mois (25% en TurnOver faible et 32% en TurnOver fort)
  • Son aptitude à changer de poste : 65% sont “Prêt à bouger” en Ile de France, contre 50% en province

Avec 200 clients dans 13 pays, 10 500 campagnes de recrutement pilotées, 100 000 profils sourcés dans des campagnes de recrutement et 41 000 profils contactés, Pipler continue d’être un acteur incontournable du Big Data et de l’IA en France, notamment pour dynamiser l’emploi fondé sur les compétences et créer des passerelles entre l’offre et les talents. En 2018, ce sont 4 500 candidats qui ont trouvé un meilleur emploi grâce à Pipler !

Méthodologie

Audit mené par Pipler sur l’ensemble des profils identifiés par Pipler en France en mai 2019.

A propos de Pipler.io, by Yatedo

Créé en 2011 en France, Yatedo est une entreprise française spécialisée dans la création de solutions d’intelligence artificielle au service des Hommes. Yatedo a notamment développé pour les RH sa solution « Pipler », le seul moteur de recherche de candidats au monde capable d’extraire, synthétiser et structurer les informations publiques issues du web concernant une personne et qui livre ses résultats de recherche sous forme de cartes digitales. Pipler s’adresse aux recruteurs qui peuvent sourcer et contacter directement les talents, et également construire un vivier de profils prêts à bouger grâce à la solution de recrutement prédictif. Pipler est membre du Syntec recrutement, du programme Startup Premium de BPI Group et de l’AI Factory de Microsoft.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *