À quoi ressemblera le monde du travail en 2025 ?

La réponse est dans le résultat d’une enquête intersectorielle conduite par PwC Suisse et HR Today auprès de plus de 200 responsables des ressources humaines d’entreprises nationales et internationales : c’est déjà demain ! D’ici 2025, des modèles de carrière fortement diversifiés et la numérisation auront modifié concrètement la manière dont nous travaillons.

Ces prochaines années, la métamorphose inéluctable du marché du travail suisse et les incertitudes géopolitiques poseront de nouveaux défis aux équipes de RH. Numérisation, nouvel état d’esprit de la génération Y face au travail et augmentation des emplois à temps partiel nous pressent à trouver des solutions applicables immédiatement dans un monde économique où tout va toujours plus vite pour y survivre.

Le monde du travail change

La majorité des participants à l’étude (88 %) s’accordent à penser que le monde du travail sera influencé avant tout par la numérisation ces cinq à dix prochaines années. Plus de la moitié d’entre eux (52 %) attendent même que les outils numériques remplacent près d’un tiers des emplois d’ici 2025. Pourtant, pas plus de 16 % des entreprises consultées se sentent prêtes à ce changement. L’étude souligne par ailleurs le rôle important de l’évolution démographique : vieillissement de la population en Europe, part des femmes en progression constante et forte affluence de talents en provenance d’Asie et d’Afrique.

Souplesse indispensable dans la gestion des talents et la mobilité

À l’avenir, les collaborateurs auront davantage d’influence sur la manière dont ils travaillent. Parmi les personnes interrogées, 89 % confirment l’importance de ce que l’on appelle les « lifestyle incentives », comme des horaires de travail flexibles et la possibilité de travailler chez soi. Il ressort également de l’étude que les employés du futur auront plusieurs employeurs. La culture d’entreprise sera alors d’autant plus importante pour les fidéliser. Enfin, la mobilité en général sera un thème de poids, en particulier pour les grandes entreprises.

Nouvelle structures organisationnelles

La maîtrise de ces changements est un défi qui incombe avant tout aux départements RH. La réponse se trouvera dans la collaboration avec d’autres entreprises et la constitution de réseaux multiformes pour recruter et partager de nouveaux talents. Charles Donkor, responsable Human Capital Consulting PwC Suisse, met en garde :

« Le changement est très souvent brutal car identifié trop tard. Or, il est indispensable de préparer suffisamment tôt l’entreprise et les collaborateurs au changement : tenez compte aussi de l’attitude des employés, ne vous laissez pas guider uniquement par la technologie. »


PWC : Le but de PwC est de développer la confiance dans la société et de résoudre des problèmes importants. Nous sommes un réseau d’entreprises membres présentes dans 157 pays et regroupant 223 000 collaborateurs. Ceux-ci s’engagent à délivrer des services d’audit, de conseil juridique et fiscal, ainsi qu’un conseil économique, afin d’offrir une plus-value pour l’économie et en particulier pour les entreprises. Chez PwC Suisse, plus de 3000 collaborateurs et associés s’y emploient, sur 14 sites en Suisse et un dans la principauté de Liechtenstein. Pour en savoir plus et nous dire ce qui compte pour vous, rendez-vous sur notre site

La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com