80% des actifs français utilisent leur voiture pour leur trajet domicile-travail

Entre les projets visant à ralentir l’achat de véhicules diesel, l’essor des deux roues dans les grandes agglomérations, le renforcement progressif du maillage des transports en commun et la multiplication des services de covoiturage et d’autopartage, la mobilité des Français change.

Alphabet France, 4e acteur de la location longue durée de véhicules multimarques et leader des solutions de mobilité à destination des entreprises, s’est penché sur la place qu’occupe la voiture dans les trajets domicile-travail des actifs français.

80% l’utilisent sur tout ou partie de leur trajet et 49% de ceux pour qui c’est le moyen de transport principal déclarent ne pas avoir d’autre alternative.

Devant ces résultats, un premier constat s’impose : la voiture demeure indispensable à la mobilité des actifs français.

 80% des actifs français utilisent leur voiture pour leur trajet domicile-travail

Les chiffres-clés de l’étude :

  • 80% des actifs français utilisent une voiture à un moment donné pour leur trajet domicile-travail. C’est le mode de transport principal de 85% de ces répondants et c’est l’unique mode de déplacement pour 40% d’entre eux.
  • La raison principale de l’utilisation de leur voiture sur ce trajet est, pour 45% d’entre eux, la rapidité.
  • Les actifs qui utilisent leur voiture comme moyen de transport principal parcourent 44 kilomètres (aller-retour) en moyenne par trajet.
  • Parmi les actifs dont l’entreprise possède une flotte automobile, 39% préféreraient que leur entreprise privilégie une motorisation hybride.
  • 29% des actifs utilisant une voiture pour leur trajet domicile-travail déclarent faire du covoiturage même si ce n’est que de manière exceptionnelle : au moins une fois par mois pour 14% d’entre eux. 37% de ceux qui n’en font pas pourraient l’envisager.

 

La voiture, essentielle à la mobilité des actifs français

 

80% des actifs français utilisent une voiture à un moment donné pour leur trajet domicile-travail ; 40% utilisent uniquement la voiture pour ce trajet : la voiture continue d’occuper une place prépondérante dans la mobilité des Français qui travaillent.

 

Pour 85% de ceux qui utilisent la voiture pour se rendre sur leur lieu de travail, il s’agit de leur mode de transport principal :

  • pour des raisons de rapidité : 45%. C’est notamment le cas pour les communes de plus de 200 000 habitants (hors unité urbaine de Paris) : 53%.
  • pour des raisons d’autonomie : 41%. Ce besoin d’autonomie se retrouve particulièrement en Ile-de-France : 52%.
  • parce qu’ils n’ont pas d’autres modes de transport : 49%. Les communes rurales sont davantage concernées : 72%.

 

« Pollution, embouteillages, coût : les détracteurs des voitures rivalisent d’arguments pour promouvoir l’abandon des véhicules motorisés au profit des transports en commun. Néanmoins, si ces derniers peuvent en effet représenter une véritable alternative à Paris, par exemple, où le maillage des métros et bus est particulièrement dense, la voiture reste indispensable pour près de la moitié des actifs français qui n’ont pas accès à d’autres moyens de locomotion pour se rendre sur leur lieu de travail », explique Cédric Marquant, Directeur Marketing & Business Development d’Alphabet France.

 

La voiture, pour des trajets facilités

Les actifs français qui utilisent la voiture comme mode de transport principal parcourent en moyenne 44 kilomètres (aller-retour) entre leur domicile et leur travail.

En termes de durée pour effectuer ce trajet, les habitants des petites et grandes communes mettent le même temps pour aller travailler : 29 minutes en moyenne. Les répondants situés en unité urbaine de Paris mettent en moyenne 43 minutes.

L’utilisation d’un véhicule permet de gagner en moyenne 20 minutes sur le temps de trajet.

 

Voiture, mobilité & entreprises

D’après les actifs sondés, la part des entreprises mettant à disposition de leurs salariés des moyens de mobilité est plutôt faible :

  • 14% disent pouvoir se faire rembourser leurs frais kilométriques de manière forfaitaire et 8% au réel,
  • 34% peuvent bénéficier d’un remboursement partiel et 4% d’un remboursement total d’un abonnement aux transports en commun,
  • 15% des actifs français travaillent dans une entreprise mettant à disposition de leurs salariés des véhicules de services et/ou de fonction,

Néanmoins, dès lors que ces programmes sont mis en place par les entreprises et connus des salariés, ils sont largement plébiscités :

  • 78% de ceux dont l’entreprise propose un remboursement forfaitaire des frais kilométriques en bénéficient, et 71% profitent d’un remboursement de ces frais au réel,
  • 55% des actifs dont l’entreprise effectue un remboursement partiel de leur abonnement de transports en commun en bénéficient, et 74% de ceux dont l’entreprise le permet se voient accéder au remboursement total de ces frais,
  • sur les 15% des déclarants dont l’entreprise possède une flotte automobile, 73% en bénéficient.

« Peu d’entreprises semblent proposer à leurs salariés des aides et des solutions de mobilité. Pourtant, lorsque ces solutions existent et sont connues des employés, elles remportent un franc succès : 73% des salariés travaillant dans les 15% des entreprises possédant une flotte automobile bénéficient de ce service. Cet avantage, qui peut faire la différence lors d’une négociation salariale et contribue largement au bien-être du salarié, est facile à mettre en place au sein des entreprises », complète Cédric Marquant.

 

Motorisation : l’hybride préférée

Parmi les actifs dont l’entreprise possède une flotte automobile :

  • 39% aimeraient que l’hybride soit privilégié. Cette préférence pour l’hybride est notamment marquée pour les répondants effectuant des trajets de 6 à 10 kilomètres : 63%.

Suivent (question à choix multiples : le total dépasse donc les 100%) :

  • le diesel : 34%,
  • l’électrique : 29%,
  • l’essence : 18%.

« Dans les souhaits des conducteurs pour la flotte de leur entreprise et les trajets domicile-travail, l’hybride remporte le plus de suffrages, car il répond à la plupart des besoins de mobilité. On remarque pourtant que l’hybride est davantage plébiscité par les actifs dont le trajet n’excède pas les 10 kilomètres et qui pourraient donc tout à fait utiliser une voiture électrique. En complément, les chiffres de l’électrique qui sont au-dessus de l’essence et proches du diesel démontrent le fort intérêt des Français pour les motorisations alternatives»

 

« Chez Alphabet, nous constatons un changement des mentalités autour de la mobilité, que les chiffres de ce sondage mené avec l’Ifop corroborent. Les entreprises comme les salariés se tournent de plus en plus sur les motorisations alternatives, et le nombre de commandes de véhicules hybrides et électriques ne cesse de croître. Nous sommes ravis d’avoir fortement contribué à cette tendance en proposant des voitures électriques depuis 2013 avec notre offre AlphaElectric, et de voir que désormais, plus d’une voiture sur deux immatriculée en LLD en France est une voiture Alphabet », conclut Cédric Marquant, Directeur Marketing & Business Development d’Alphabet France.

 

Le covoiturage, de plus en plus plébiscité

29% des actifs utilisant une voiture pour leur trajet domicile-travail déclarent faire du covoiturage au moins de manière exceptionnelle, 14% au moins une fois par mois.

Parmi ceux qui ne font pas de covoiturage, 37% déclarent qu’ils pourraient envisager d’en faire, et notamment les jeunes de 18-24 ans (58%).

Pour le covoiturage, 52% des sondés se soucient peu d’utiliser leur véhicule ou celui du covoitureur.

Enfin, 69% déclarent être prêts à covoiturer avec un inconnu, plus particulièrement les hommes : 73%.

« Si les actifs français continuent de privilégier, par préférence ou par obligation, la voiture comme moyen de déplacement pour leurs trajets domicile-travail, ils n’en restent pas moins sensibles aux solutions alternatives leur permettant de réaliser des économies tout en gagnant en praticité et en réduisant leur empreinte carbone. Entreprises comme particuliers se dirigent ainsi de plus en plus vers le covoiturage et l’autopartage », ajoute Cédric Marquant.

 

Méthodologie :

Etude en ligne réalisée par l’IFOP pour Alphabet France, du 30 août au 6 septembre 2017 auprès de 1000 Français actifs, de 18 à 65 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu) après stratification par région et agglomération.

 

 

À propos d’Alphabet

Leader des solutions de mobilité en Europe, en Australie et en Chine, Alphabet accompagne et conseille les entreprises pour la mise en œuvre de solutions de mobilité économiques et durables. Filiale du BMW Group, Alphabet dispose d’une expertise reconnue en matière de gestion de flotte et de location longue durée, à l’échelle locale et internationale. Au-delà du conseil et du financement, Alphabet propose des produits et des services innovants et sur-mesure permettant de répondre précisément aux besoins des entreprises pour la gestion de leur flotte.

Alphabet est présent dans 19 pays et gère pour ses clients une flotte de plus de 650 000 véhicules. En France, Alphabet gère un portefeuille de plus de 92 000 véhicules de toutes marques pour ses clients et occupe la 4ème place sur le marché de la location longue durée.

Fort de son expertise et maitrisant parfaitement les nouvelles technologies, Alphabet est un pionnier de la création de solutions de mobilité innovantes, comme AlphaElectric, une solution complète pour l’intégration de véhicules électriques dans la flotte des entreprises, AlphaCity, une offre d’autopartage spécialement conçue pour les entreprises ou AlphaGuide, une application pour les conducteurs.

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com