10 conseils pour candidater sans CV

Aujourd’hui, les plateformes de MRS[1] permettent à des candidats peu qualifiés de postuler sans CV. Les jeunes diplômés et professionnels qualifiés peuvent aussi choisir de rechercher autrement le poste qui leur conviendra vraiment. Si vous pensez que votre CV vous dessert (diplômes moyennement valorisants, expériences pas assez significatives ou dans un secteur unique ne vous convenant plus, etc.) ; si vous avez décidé de faire sans, voici quelques conseils et rappels utiles :

1. Optimisez votre usage des réseaux sociaux

soignez votre profil LinkedIn (une photo souriante faite avec soin, pas derrière votre écran) ; nettoyez votre Instagram des photos de vacances ; relancez vos amis, ex-collaborateurs, relations, pour qu’ils y évoquent vos compétences et expériences. En bref : réunissez les données positives à votre sujet que vous ne pouvez « lister » en compétences (comme le fait que vous pouvez résoudre un conflit, être force de propositions, etc.) ; utilisez ces mini-récits faits par d’autres pour informer sur votre savoir-être.

2. N’hésitez pas à lister l’ensemble de vos compétences.

Les moteurs de recherche/outils de requête ne sont pas encore assez intelligents pour déduire d’une compétence ce en quoi elle est transférable ;  soyez donc aussi exhaustifs que possible.

3. Soyez attentifs à la sémantique utilisée dans votre secteur. 

Cela implique de lire très attentivement les offres, y repérer les termes clefs, pour pouvoir ensuite utiliser des intitulés de fonction « normés » et ainsi apparaître en tête des requêtes de recruteurs.

4. Partagez les informations, posts/tweets intéressants.

Faites vous “passeur” de sujets d’actualité, de bonnes techniques, conseils, adresses… et évitez les prises de parole « clivantes » ou négatives.

5. Vous écrivez bien et sans fautes ?

Profitez-en pour publier occasionnellement. Un post bien écrit peut vous valoir l’attention positive d’un chasseur.

6. Décloisonnez votre recherche en fréquentant les espaces de co-working.

Vos rencontres sont potentiellement pourvoyeuses de contacts intéressants : le conjoint d’untel travaille dans une grande société qui recrute, la tante de votre co-worker fait partie du board de X, etc. Faites connaître vos envies et besoins actuels.

7. Demandez des lettres de recommandation qui pourront être jointes à des mails personnels.

Idéalement, repérez auparavant un type de lettre convenant à votre situation afin de faire gagner du temps à la personne en charge de la rédiger. Facilitez-lui le travail.

8. Soignez vos relations avec les chasseurs de têtes…

…qui ont des postes et/ou entendent parler d’opportunité avant même qu’un poste ne s’ouvre ; ne les harcelez pas pour une rencontre alors qu’ils n’ont pas de postes à pourvoir.

9. Profitez des jobs dating…

…pour vous forger une solide expérience des échanges rapides et de leurs contraintes. 

10. Enfin, ne jetez pas votre CV ! 

Il sera probablement demandé à un moment ou un autre; avec cette fois une différence d’importance : votre interlocuteur aura déjà en tête une image positive de vos capacités et sera plus disposé à vous laisser une chance. Et même si votre CV « ne fait pas la différence », vous-même l’aurez déjà partiellement faite !


[1] Méthode de Recrutement par Simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *