Vous avez demandé la Qualité de Vie au Travail… ne quittez pas !

« Travail, vie, qualité » : sans replonger dans l’étymologie, voilà des termes assemblés qui prennent une tournure bien curieuse. Cette expression ne serait-elle pas par nature antinomique ?  

La Qualité de Vie au Travail (QVT) serait-elle un projet d’idéalistes, une visée de quelques entêté(e)s ou un effet de mode, quand la Révolution numérique transforme le travail et son organisation, qu’elle questionne les formes d’emploi, l’équilibre vie professionnelle-personnelle alors qu’en même temps les aspirations sociales et l’engagement au travail restent au cœur des débats…*

Notre monde est bousculé par les évolutions technologiques, les questions de santé, de diversité, de mobilité…la complexité est grandissante, une nécessité s’impose autant qu’une opportunité qui présente.

Alors, quelle part de choix exercer ? Comment mettre en pratique sa responsabilité sociale et environnementale ?
Comment mettre en place une démarche qualité de vie au travail qui réponde à tous ces enjeux ?

Baby-foot, table de ping-pong… : sans tomber dans le cliché, on pourrait se demander si certaines des mesures répondent bien aux besoins des uns et des unes, et y compris des personnes handicapées. Plus globalement, demandons-nous si ce type de réponses est véritablement à la hauteur des (nouveaux) défis que les entreprises doivent relever ? Et n’oublions pas que le législateur a instauré une obligation de négocier (à préciser : quoi exactement), et qu’UN seul euro investi dans l’amélioration des conditions du travail génère un retour sur investissement de 2,20 euros*.

Ces sujets amènent (nécessairement) les entreprises à repenser leur organisation et modes de fonctionnement, adapter les compétences de leurs collaborateurs/rices, redéfinir le rôle des managers, et envisager de nouvelles approches du dialogue social.
Notre conviction est – que pour être efficace et répondre à ces enjeux – une démarche QVT doit être globale, et impliquer l’ensemble des acteurs de l’entreprise, jusqu’au plus près du terrain, du diagnostic au déploiement des actions.
En impliquant ceux qui vont devoir changer et ceux sur qui repose le changement, en s’appuyant sur le dialogue social et l’expression des salariés, la performance économique et la performance sociale parviennent à se conjuguer, aux bénéfices de tous.

* Source : ANACT.
* Cette année, la 15ème semaine de la QVT organisée par l’ANACT, est placée sous le signe de l’innovation.

Andre Milan

Expert de l'équipe QVT chez BPI group
Andre Milan

Les derniers articles par Andre Milan (tout voir)