Semaine de la QVT : et après ?

Initiée par l’Anact, la 15ème semaine de la Qualité de Vie au Travail se termine aujourd’hui, vendredi 15 juin 2018. Si on est dans le milieu des RH, impossible d’être passé à côté.

Du coup pendant cette semaine tout RH qui se respecte en profite pour mettre en place des actions dans son entreprise : une journée bien-être par-ci, un team building par-là, des smoothies sur les bureaux le matin… A croire qu’il faille une semaine spéciale pour qu’ils y consacrent un peu de temps et décident de faire quelque chose.

Il faut dire, que la semaine de la QVT est un écrin privilégié pour mettre en avant leurs initiatives, c’est pour cela que les entreprises n’hésitent pas à investir quelques milliers d’euros à cette occasion. Avouons-le, c’est une super opportunité de com’, non ? Quel RH n’aurait pas envie de profiter de la semaine de la QVT pour donner un coup de boost à sa marque employeur ?

Mais réellement, vous pensez que le bien-être s’améliore grâce à une journée passée au paintball avec ses collègues ? Si c’est le cas, vous passez à côté de l’essentiel. Améliorer la Qualité de Vie au Travail, donc le bien-être des salariés, ne se fait pas en une après-midi autour du baby-foot. La semaine de la QVT est un coup de projecteur génial, qui peut servir à donner l’impulsion à de nombreuses entreprises, mais ce serait une erreur que de s’arrêter là.

 

La QVT c’est toute l’année que ça doit se travailler et pas une fois de temps en temps. C’est une démarche qui doit faire partie de l’ADN de l’entreprise, que les RH et les dirigeants doivent s’approprier et incarner. Cela passe par :

  • Des​ ​actions pour renforcer la cohésion d’équipe​ : offrir des moments de convivialité, de détente, leur donner la possibilité de se découvrir autrement que par le travail, de partager des passions par exemple.
  • Donner les moyens de développer son employabilité ​: dans un contexte de guerre des talents et d’obsolescence des compétences, un salarié sera davantage motivé si son employeur lui permet de se former en continu.
  • Prévenir plutôt que réagir​ : permettre aux collaborateurs de gérer leurs stress et leurs émotions (une des causes principales du burn-out) en leur proposant des ateliers dédiés par exemple.

C’est à cette condition qu’une entreprise verra les résultats de son investissement. Nombreux sont ceux qui ont dû dépenser des fortunes en team building annuel pour un résultat nul et qui n’ont plus envie d’y consacrer du temps. Du coup, ce n’est pas un hasard si la question qui revient le plus souvent dans la bouche des DRH et des dirigeants est celle du ROI du bien-être.

Alors comment mettre en place une démarche QVT ROIste (n’ayons pas peur du terme !) ? En misant sur la ​régularité​ et le ​long terme​.

 

Vous ne savez pas par où commencer ? Pas de panique, en suivant ces 5 étapes-clé, vous réussirez la mise en place de votre stratégie QVT :

1 – Diagnostic : identifiez vos enjeux et définissez vos objectifs
2 – Impliquez les salariés dans la démarche : en organisant des groupes de t ravail sur la base du volontariat par exemple.
3 – Shortlistez les idées les plus pertinentes par rapport à votre secteur d’activité, la typologie de profils de vos salariés et vos enjeux / objectifs.
4 – Identifiez des prestataires proposant des solutions pertinentes pour donner vie à vos idées. Pour cela, l’association HappyTech regroupe l’ensemble des solutions qui mettent la technologie au service du bien-être, ayant fait leurs preuves.
5 – Vous êtes prêt à vous lancer ? Mettez d’abord en place un pilote dans une équipe ou une filiale. S’il est concluant, bravo, vous pouvez le déployer à l’ensemble de votre entreprise !

Victory Orset

Diplômée d’un master en management à l’EDHEC business school, Victory est spécialiste des sujets d’engagement RH : expérience collaborateur, marque employeur, bien-être au travail. Elle a travaillé pendant 5 ans à la communication (dont communication marque employeur) chez BNP Paribas avant d’être directrice marketing et communication chez Yuco, solution d’engagement collaborateur. Elle accompagne désormais différentes entreprises dans leur stratégie marketing et communication RH.
Victory Orset
Victory Orset

Victory Orset

Diplômée d’un master en management à l’EDHEC business school, Victory est spécialiste des sujets d’engagement RH : expérience collaborateur, marque employeur, bien-être au travail. Elle a travaillé pendant 5 ans à la communication (dont communication marque employeur) chez BNP Paribas avant d’être directrice marketing et communication chez Yuco, solution d’engagement collaborateur. Elle accompagne désormais différentes entreprises dans leur stratégie marketing et communication RH.