Créer une nouvelle expérience dans le bureau flexible nouvelle génération

Penchons-nous sur une activité qui existe depuis que l’Homme existe. Une activité à laquelle vous allez dédier près de 100 000 heures de votre vie ! 100 000 heures, en occupant notamment 70% du temps de votre journée entre disons 25 et 55 ans. Cette activité, c’est le travail et plus précisément la vie au bureau.

Le changement, c’est maintenant !

Depuis quelques années : la nature du travail change. De nouveaux besoins et comportements émergent. Plusieurs raisons expliquent cette mutation. Par exemple, les aspérités des nouvelles générations. La fameuse génération Y aussi nommée “Millenials”. 93% d’entre eux ne veulent plus d’un bureau classique. Autre exemple : la digitalisation et le nomadisme. Auparavant, et comme dans le théâtre classique, le travail suivait la règle des trois unités : de temps, de lieu et d’action. Aujourd’hui, ces règles d’unité sont tout bonnement éclatées. Le travailleur aujourd’hui est nomade, hyper connecté et attentif à son bien-être. Par ailleurs, il se confond avec l’individu tant la frontière entre sa vie pro et perso est fine. Cependant, et bien au-delà de ces tendances “conjoncturelles”, la nature du travail change profondément du fait d’un évènement “structurel” majeur : l’équilibre du rapport Entreprise-Employé a récemment basculé. Car auparavant, l’entreprise était un socle. L’entreprise assurait notamment aux collaborateurs une sécurité de l’emploi.

Aujourd’hui : aucune entreprise n’est encore capable de garantir cette sécurité. Et les collaborateurs n’en sont pas dupes. D’ailleurs, les plans de carrières pompeux des entreprises ne motivent plus personne surtout face aux dynamismes des start-up qui ont réveillé les esprits les plus créatifs. Résultat : on observe une crise de la loyauté des talents. D’après une récente étude réalisée par l’entreprise Indeed, deux tiers des candidats restent en veille, même lorsqu’ils rejoignent une entreprise…

L’entreprise assurait aussi aux collaborateurs les moyens d’être productifs et notamment un certain confort y compris technologique. C’est l’entreprise qui nous a équipé des premiers ordinateurs, offert nos premiers téléphones… Sauf qu’aujourd’hui, mon smartphone perso est bien plus récent que celui que me propose le service IT. Et ce qui est vrai pour les équipements l’est d’autant plus pour les outils, les logiciels et applications métiers…. Notre quotidien personnel est entouré d’applications qui nous facilitent la vie. Alors qu’au bureau, nous faisons régulièrement face à des outils informatiques complexes et peu ergonomiques qui nous font perdre du temps. Si, avant d’accueillir un dîner entre amis, je m’aperçois que le frigo est vide, je peux commander et recevoir des courses à mon domicile en moins de 2h ou me faire livrer par un restaurant directement sur le seuil de ma porte en 30 minutes, un jeu d’enfant ! La situation n’est pas vécue comme un stress. En revanche, si je dois faire une présentation importante au bureau, la journée va être semée d’incertitudes : trouver une salle de réunion disponible (toujours réservée mais jamais occupée), localiser la dite salle “Stockholm” située Bât. B 2ème étage en zone Europe, accueillir les invités avec des badges qui fonctionnent et ne pas se faire lâcher par le système audio de la salle de réunion… Bref, un enfer que plus personne ne tolère vraiment aujourd’hui. Ces 2 exemples illustrent en outre pourquoi l’équilibre du rapport Entreprise-Employé a basculé.

Ainsi, l’entreprise pouvait auparavant délaisser certains aspects de la vie au bureau comme l’environnement de travail. Cela n’est plus possible aujourd’hui.

Rééquilibrer la relation Employé-Entreprise

Le problème principal pour les entreprises aujourd’hui va d’être d’attirer les meilleurs profils, de les recruter et de les garder en faisant en sorte qu’ils soient bien dans leur travail. Il y a de nombreux avantages à développer sa marque employeur : le coût de recrutement est réduit de 50% et le turn-over baisse de 28 % par exemple. Au-delà de la gestion RH, l’entreprise a tout intérêt à voir ses collaborateurs heureux au travail. Un employé heureux est en effet : 6x moins absent, 55% plus créatif et 30% plus productif. 30% plus productif ! Cela n’est pas rien, cela représente 3 mois de travail par an ! Il faut donc rééquilibrer la relation Employé-Entreprise en concevant enfin une expérience unique sur le lieu de travail. Et la seule solution est de proposer un espace de travail flexible, intelligent et connecté. Et ceux qui l’ont compris avant tout le monde sont les espaces de coworking…

Du Coworking à l’avènement du Smart Office

Les espaces de coworking se sont inscrits en « early adopters » des nouveaux modes de travail et ont réussi à créer de véritables expériences dans les bureaux basée sur l’environnement de travail, l’animation des communautés et la mise à disposition de services. Ce n’est pas pour rien qu’au final : l’ADN et les codes du CoWorking émergent dans les entreprises ! Car en effet aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises s’orientent vers une organisation du travail plus dynamique qui place l’utilisateur final au centre. Chez CoWork.io, nous parlons de Smart Office c’est-à-dire d’une intégration pragmatique des nouveaux modes de travails intégrant la digitalisation des bureaux. L’objectif du Smart Office est simple : Faciliter la vie du collaborateur au bureau pour qu’il soit plus heureux et plus productif. Comment ? Selon nous, en créant un environnement de travail centré sur l’Humain. Un espace de travail au service du salarié et non l’inverse. Une expérience de travail heureuse source d’épanouissement et d’engagement L’épanouissement, l’engagement et la productivité augmentent dans ce nouvel environnement de travail centré sur l’Humain. Une ré-humanisation où les nouvelles technologies ont toute légitimité pour rendre nos espaces de travail plus flexibles et plus intelligents.

Pierre-André Svetchine

Pierre-André Svetchine

Fondateur chez CoWork.io
Pierre-André Svetchine est le fondateur de CoWork.io, solution de gestion des espaces de travail partagés et collaboratifs.
Après des études dans l’immobilier avec une spécialisation en entrepreneuriat (ESTP puis MBA à l’ESSEC), Pierre-André commence sa carrière chez BNP PARIBAS Real Estate. C’est au cours de cette expérience qu’il comprend que le marché de l’immobilier de bureau va se transformer : les employés ont besoin d’espaces de travail flexibles, intelligents et connectés ! Pierre-André fonde alors la startup CoWork.io en 2014 avec pour mission de créer des espaces de travail centrés sur l’humain. Pierre-André intervient également régulièrement dans le cadre de conférences sur l’innovation et les nouveaux modes de travail.
Pierre-André Svetchine
Pierre-André Svetchine

Pierre-André Svetchine

Pierre-André Svetchine est le fondateur de CoWork.io, solution de gestion des espaces de travail partagés et collaboratifs. Après des études dans l’immobilier avec une spécialisation en entrepreneuriat (ESTP puis MBA à l’ESSEC), Pierre-André commence sa carrière chez BNP PARIBAS Real Estate. C’est au cours de cette expérience qu’il comprend que le marché de l’immobilier de bureau va se transformer : les employés ont besoin d’espaces de travail flexibles, intelligents et connectés ! Pierre-André fonde alors la startup CoWork.io en 2014 avec pour mission de créer des espaces de travail centrés sur l’humain. Pierre-André intervient également régulièrement dans le cadre de conférences sur l’innovation et les nouveaux modes de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *