Pour l’intégration des nouvelles méthodes d’idéation au catalogue des ressources humaines

Merete Buljo, Directrice de l’Expérience Client et de la Transformation Digitale chez Natixis EuroTitres

Natixis EuroTitres est le spécialiste de la « conservation de titres », qui gère les comptes titres pour plus de 80 établissements bancaires et sociétés de gestion en France (en interne et en externe du groupe BPCE) C’est un sous-traitant qui opère en BtoBtoC avec relativement peu de contact direct avec le client final.

En tant que Directrice Expérience client & Transformation digital, ma mission est d’améliorer l’expérience client, de développer de nouveaux business modèles et d’insuffler une culture de l’innovation en interne.

Pour cela, nous avons mis en place il y a 3 ans une démarche d’innovation participative à travers laquelle nous souhaitions remonter les idées des salariés et tester de nouveaux concepts.

En 2015, nous avons souhaité aller plus loin en nous ouvrant sur l’écosystème innovation externe. Une rencontre avec Yoomap, a été déterminante et nous avons lancé ensemble un premier Innovathon. S’intitulant « Populariser le monde des titres et renforcer l’attractivité de notre offre de bourse en ligne », ce challenge visait à faire émerger une nouvelle offre client et expérimenter des nouvelles méthodes entrepreneuriales.

Lancé auprès des 500 collaborateurs de Natixis EuroTitres, la première phase d’idéation a permis de faire émerger plus de 200 idées via la plateforme collaborative de Yoomap. 5 idées sélectionnées sont passé dans une phase de « maker » où une trentaine collaborateurs a travaillé avec des experts externes (coachs, facilitateurs graphiques, startups etc) pour transformer les idées en réalisations concrètes.

Un mois après lancement, les 5 équipes ont pitché devant un Jury élisant le projet « M’Happy », un parcours destiné à accompagner les clients lors de leurs investissement en bourse. Le projet gagnant a ensuite été déployé sur notre site internet client.

Au-delà d’avoir fait germer de nouvelles offres, l’Innovathon nous a permis de vivre une formidable aventure humaine mais aussi et surtout d’acculturer 30 collaborateurs à l’expérience entrepreneuriale. Cela a été un point central des retours de chaque participant.

Deux ans après cet Innovathon, ils nous disent avoir changé leur façon d’aborder leurs projets et continuent d’appliquer autant que possible les méthodes des startups pour avancer plus vite. Ce changement s’avère très positif car c’est bien la transformation des « mindsets» et les pratiques collaboratives qui nous permettront de réussir la transformation de l’entreprise.

Ainsi, les Innovathons constituent pour les Ressources Humaines des formidables occasions de développer en un temps record de nouvelles compétences et de repérer les talents de demain.

Depuis ce premier Innovathon chez EuroTitres, plus de 10 challenges ont été organisé avec Yoomap eu sein de Natixis, et nous avons déployé leur plateforme collaborative SMI (Système de Management des Idées), pour permettre aux bonnes idées de s’exprimer toute l’année, au-delà de ces opérations ponctuelles.

 

Richard Biquillon, Fondateur et CEO de Yoomap

Depuis 3 ans que Yoomap existe, ce sont la plupart du temps les directions innovation des grands groupes qui nous contactent pour organiser des Innovathons (nous en avons déjà réalisé une vingtaine), dans l’optique de trouver leur prochaine innovation.

Or, nous notons invariablement à chaque débrief, comme le montre le témoignage de Merete Buljo, que l’impact le plus crucial de ce mois de travail est le « dépoussiérage psychologique » des collaborateurs. Plus que le produit/service inventé et mis sur les rails, ce qu’ils retiennent, c’est bien cette façon dont cette expérience leur a fait non seulement découvrir mais surtout intégrer de nouvelles façons de travailler, réfléchir, avancer, etc. Ils ont clairement conscience que bien au-delà d’ « avoir innové en mode start-up », ils ont « appris à innover en mode start-up », ce qui est bien plus puissant et profond.

L’évolution des mentalités, l’apprentissage de l’innovation ne s’apprennent pas par la théorie ou l’observation mais par l’expérience, par la friction avec des gens qui travaillent différemment, par l’implication et la remise en question, le bouleversement… : être concrètement invité à casser et réinventer ce qui existe, à essayer, s’autoriser à partager ses bonnes idées quel que soit son poste, à penser au-delà du cadre de sa mission, se faire challenger par des méthodes beaucoup plus agiles, voir ses réflexes habituellement salués bousculés, découvrir de nouveaux métiers à l’œuvre, se faire coacher par les meilleurs pour parvenir en très peu de temps à « faire » différemment…

Nous regrettons de ne pas être davantage en contact avec les Ressources Humaines, car nous sommes convaincus que ces nouvelles méthodes permettent concrètement à l’entreprise de se transformer, se renouveler en profondeur et avec pertinence, d’identifier et de mobiliser ses éléments les plus audacieux… : bref d’atteindre les objectifs de toute direction RH.

 

C’est pourquoi chez Yoomap, nous militons pour que l’Innovathon soit inclus au catalogue de formation des départements des Ressources Humaines et sommes prêts à entamer de nouveaux projets avec des DRH qui souhaitent jouer pleinement un rôle dans la transformation de leur entreprise.

 

 

Richard Biquillon

Richard Biquillon

Fondateur et CEO chez Yoomap
Après 10 ans d'innovation chez Veolia, Richard Biquillon lance la startup Yoomap en 2014. En seulement 3 ans, Yoomap devient leader français des logiciels d'Open Innovation avec plus de 20 références dans les grands groupes français
Richard Biquillon
Richard Biquillon

Richard Biquillon

Après 10 ans d'innovation chez Veolia, Richard Biquillon lance la startup Yoomap en 2014. En seulement 3 ans, Yoomap devient leader français des logiciels d'Open Innovation avec plus de 20 références dans les grands groupes français