Ce qu’il faut retenir du Salon Learning Technologies France 2018

Le mercredi 24 Janvier s’achevait le Salon Learning Technologies France à l’espace Champerret de Paris. Pour sa 18ème édition l’évènement s’impose comme le salon européen de référence dans le domaine des technologies au service de l’apprentissage. Retour sur ces deux jours et sur ce qu’il ne fallait pas manquer

Depuis son rachat par le leader mondial des technologies d’apprentissage « Learning Technologies London », le LTF a pu rêver plus grand. En chiffres, pendant ces deux jours, le salon s’est offert 130 exposants, plus de 80 conférences et différents ateliers thématiques afin de nous faire découvrir les nouveautés de l’univers du digital learning. Parmi les temps forts de l’évènement, le discours d’ouverture du salon du Mardi 23 décembre de Monsieur Mounir Mahjoubi, secrétaire d’état chargé du numérique auprès du Premier ministre a donné le ton. Différents Keynotes ont rythmé les deux journées, comme celle de l’impact de la transformation digitale, par Jérôme Bruel de Talensoft ou encore celle de l’Adaptative learning de Fabrice Cohen, co-fondateur de Woonoz. Les 5000 visiteurs ont pu aussi profiter des démonstrations des différents exposants. Casques de Réalité Virtuelle, Serious Game et autres gadgets High-Tech, rien n’était trop beau pour en mettre plein les yeux.

 

Le digital learning se décline sous plusieurs formes et représente une vraie valeur ajoutée pour les entreprises

E-learning, Mobile learning, Serious Games, social learning, autant de déclinaisons des technologies d’apprentissage à la disposition des consommateurs. Si elles composent toutes le marché du digital learning, elles possèdent néanmoins des spécificités.

« Le serious Game par exemple, c’est un produit mais c’est avant tout un concept. L’idée c’est de s’inscrire dans cette mouvance de dire que la formation doit être ludique et on doit s’amuser en apprenant. Le Serious Game fait de vous le personnage de l’histoire. C’est l’idéal pour la formation d’entreprise. Le e-learning de façon très générique consiste à prendre un contenu de formation et de le digitaliser. C’est le principe du numérique, rendre accessible partout pour tous » nous témoigne Guillaume Etlin, exposant au LTF et Project Manager chez My Serious Game.

 

La révolution numérique a permis de modifier les comportements et créer un véritable engagement. Grâce au digital learning, la formation se place au cœur de la stratégie des entreprises.

« Le premier point important pour une entreprise est de bien cerner l’objectif que l’on souhaite avant de sélectionner la ou les formations à mettre en place. Pour 360Learning, plus c’est corrélé à du business mieux c’est. Plus ce sont des éléments directement utilisables et mobilisables par les opérationnels sur le terrain plus c’est idéal car ce sont eux qui créent une vraie valeur ajoutée pour l’entreprise » témoigne Morgane Mallejac, exposante au LTF et VP Brand & Culture de 360Learning.

 

Un marché en pleine croissance depuis 10 ans et des perspectives d’avenir plus qu’intéressantes

S’il y a un marché qui ne connait pas la crise, c’est bien celui du e-learning. En 2017, la barre des 100 milliards de dollars dans le monde fut atteinte et la courbe n’est pas prête de flancher. Certains estiment que le digital learning constituera 30% du marché mondial de l’éducation d’ici 2022. Côté français, le marché encore jeune connait une croissance exponentielle et atteint à présent les 300 millions d’euros. Comment expliquer un tel engouement pour cette nouvelle méthode de transmission du savoir ?

« Il y a plusieurs aspects qui rentrent en jeu, le 1er va être très pragmatique c’est le coût. On fait plusieurs études chez Cornerstone qui montrent que le présentiel reste encore la méthode de formation la plus utilisée en France. On a aussi des clients, des grandes entreprises qui ont pu faire des économies qui se chiffrent en millions d’euros en basculant du présentiel au distanciel (e-learning). Le 2ème vient de l’énorme intérêt de la digitalisation au sens large, l’explosion des outils mobiles ont eu toute une série d’impact qu’on n’a pas encore fini d’analyser et qui sont loin d’être terminés » témoigne Geoffroy de Lestrange , exposant au LFT et Responsable marketing produit EMEA chez Cornerstone.

Aujourd’hui, il reste difficile d’imaginer jusqu’où le Digital Learning peut aller. Pour l’heure, une chose est sûre le salon Learning Technologies France nous offre un panorama complet et de qualité sur ce qu’il se fait de mieux dans le secteur.

Vivement l’édition 2019 🙂

 

 

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre !
L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante.
www.hr-voice.com
La Rédaction
La Rédaction

La Rédaction

HR Voice, un Webzine RH dédié à ceux qui veulent comprendre, débattre, répandre, entendre et faire entendre ! L’ambition de HR VOICE est de faire l’actualité RH en ayant comme leitmotiv une ligne éditoriale exigeante et innovante. www.hr-voice.com